Spectacles


Tous les spectacles

LE 03 octobre
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
Quatre-vingts choristes pour un joyau de la musique classique   C’est en 1888 que Gabriel Fauré, maître de chapelle de l’Église de la Madeleine à Paris, fit jouer une première version de son Requiem. On raconte que le compositeur était lassé de devoir toujours jouer la même musique à l’orgue lors des funérailles qu’il devait accompagner. « J’ai voulu faire autre chose », expliquait-il. Cette « autre chose », c’est désormais l’une des plus belles oeuvres de la musique classique. Loin de présenter la mort comme une réalité effrayante, le Requiem de Fauré, tout en nuances et en douceur, laisse libre cours à la pureté des voix, avec notamment sa partie la plus célèbre, le Pie Jesu chanté par un seul enfant. Choeur d’enfants officiel de l’Opéra national de Paris depuis 1995, la Maîtrise des Hauts-de-Seine réunit de jeunes chanteurs de 5 à 30 ans, formés à un répertoire exigeant et varié. Avec l’orgue pour tout accompagnement, cinquante d’entre eux prêteront leurs voix cristallines à l’oeuvre magistrale de Fauré : un magnifique moment.   En partenariat avec la Saison Musicale Classique de la ville d'Antony
LE 04 octobre
Le Pediluve
JOWEE OMICIL
Jazz - Canada
Véritable entertainer, le jazzman nomade Jowee Omicil fait vibrer les foules. Sa musique lui ressemble : un mélange d’influences allant du swing néo-orléanais à la funk de Miles Davis, le tout teinté de rythmes africains et caribéens. Ce musicien hors du commun fait sortir le jazz des sentiers battus en un condensé de cultures qui fait danser et rêver ! «  Sa marque de fabrique, c’est sans doute de mêler la liberté du jazz à la spiritualité du gospel et à l’oralité des grooves du monde entier… » France Musique   >> Musique à écouter ici <<   Ouverture de la billetterie le 12 septembre
DU 06 octobre
AU 07 octobre
Théâtre La Piscine
Claire, Anton et...
François Cervantes
Un spectacle intime et lumineux porté par de jeunes acteurs   Ils s’appellent Roman, Maroussia, Théo, Milena... Ils sont nés autour des années 1990 et ils sont quatorze sur scène. Leur point commun ? Ils sortent tous du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD), la plus prestigieuse école de théâtre de France. Avec Claire, Anton et eux, ils nous offrent un spectacle infiniment personnel : un spectacle qui parle d’eux, de leurs vies, de leurs rêves. Mais aussi des histoires de leurs parents, de leurs grands-parents, de leurs ancêtres venus d’Espagne, d’Arménie ou du Liban : à mesure qu’ils se racontent, ces jeunes comédiens nous emportent dans un tourbillon d’émotions, entre rêve et réalité, entre histoires vécues et grande Histoire. Issu d’un travail de plusieurs mois mené par l’auteur-metteur en scène François Cervantes, Claire, Anton et eux a enthousiasmé le Festival d’Avignon 2017 : délicat et très émouvant.   « Peu à peu, par petites touches, « ils » dessinent le portrait d’une génération. Leur génération. » La Croix, 2017
LE 11 octobre
Théâtre La Piscine
Comédies musicales...
Quatuor Double Mixte
Pour ouvrir la saison 2018/2019 des Midis de la Musique, Guy Borderieux, directeur du Conservatoire, vous attend sur scène avec son Quatuor Double Mixte. Avec deux femmes aux pianos pour la mélodie et deux hommes aux percussions pour la rythmique, le Quatuor vous a concocté un programme dédié à la musique de Gershwin, aux films hollywoodiens et à la fameuse comédie musicale de Bernstein : West Side Story. Un régal !
LE 11 octobre
Le Pediluve
GIPSY TRAFFIC
Swing manouche - France
Nouveau projet du guitariste Guillaume Juhel (connu pour avoir accompagné ZAZ lors de ses tournées), Gipsy Traffic  est un clin d’œil complice au jazz manouche, à Django Reinhardt et à Richard Galliano, mais pas seulement. Entouré d’un orchestre complet avec accordéon, violon, clarinette, batterie et piano, le virtuose des cordes jongle entre valse musette et swing. Il nous entraîne avec fougue dans un club des années folles et s’apprête à faire danser le Pédiluve !   >> Musique ici <<
DU 11 octobre
AU 21 octobre
Les Gémeaux- Scène nationale Sceaux
La Dame aux camé...
Alexandre Dumas fils / Arthur Nauzyciel
"Le mal n'est qu'une vanité, ayons l'orgueil du bien."   Un jeune homme au coeur pur peut-il vraiment aimer une courtisane malade ? Armand Duval peut-il sauver Marguerite Gautier ? Née sous la plume d’Alexandre Dumas fils, immortalisée par La Traviata de Verdi, La Dame aux camélias a traversé les siècles. Au-delà de l’histoire d’amour, le personnage de Marguerite Gautier agit comme un révélateur de la société qui l’entoure, où les frontières entre amour et argent sont plus floues que jamais. Récemment nommé directeur du Théâtre National de Bretagne, le metteur en scène Arthur Nauzyciel confiera à Marie-Sophie Ferdane, ancienne pensionnaire de la Comédie-Française, le rôle de Marguerite. Puisant à la fois dans le roman et dans la pièce de théâtre d’Alexandre Dumas fils, il fera également appel au cinéma, avec des images tournées en amont du spectacle, pour raconter une Dame aux camélias passionnante et subversive, révélatrice des rapports d’oppression hommes/femmes.   D'après le roman La Dame aux camélias d'Alexandre Dumas fils   En partenariat avec Les Gémeaux, Scène Nationale de Sceaux
DU 11 octobre
AU 12 octobre
Théâtre La Piscine
Pale Blue Dot
Étienne Gaudillère
Une épopée haletante dans le sillage de WikiLeaks   2010 : le site WikiLeaks publie la vidéo « Collateral Murder », montrant un crime de guerre de l’armée américaine en Irak. Le retentissement est planétaire : en dehors de tout cadre légal, la plateforme permet aux lanceurs d’alerte de publier leurs documents à une échelle internationale. En quelques mois, WikiLeaks révolutionne le journalisme d’investigation et entraîne le monde entier dans une spirale qui affole jusqu’aux plus hautes autorités américaines. Pour retracer ces événements qui ont bouleversé l’année 2010, toute une galerie de personnages se succèdent sur la scène : Julian Assange, le charismatique porte-parole du site, mais aussi Hillary Clinton, des soldats américains ou des journalistes d’investigation européens. À la fois très documenté et plein de suspense, Pale Blue Dot réussit le tour de force de transformer notre actualité en un moment de théâtre enlevé, drôle et rythmé. Avec dix comédiens et un musicien aux manettes, ce premier spectacle du prometteur metteur en scène Étienne Gaudillère s’est hissé jusqu’à la programmation du Festival d’Avignon 2018. Captivant.
DU 11 octobre
AU 13 octobre
Domaine de la Cour Roland – Jouy-en-Josas
La DévORée
Compagnie Rasposo
De l'icône à la tragédie, la femme de cirque dans tous ses états   Sur l’air de Casta Diva chanté par Maria Callas, trois femmes en longue robe dorée nous accueillent. Ne vous fiez pas à leur apparence : inspiré du mythe de Penthésilée, la reine des Amazones qui dévora Achille, La DévORée met en pièces l’image traditionnelle de la femme de cirque. Sur le fil, dans les airs ou sur terre, de corps-à-corps en combats sans merci, les cinq acrobates et les trois musiciens s’engagent dans une fable cruelle et carnassière dont nul ne sortira indemne. Fille, petite-fille et arrière-petite-fille d’artistes, Marie Molliens a pris les rênes du cirque Rasposo, compagnie majeure du nouveau cirque fondée par ses parents. Avec La DévORée, elle impose son style au parti pris tranché, entre force du propos, parfaite maîtrise des techniques du cirque (trapèze, voltige aérienne, fil, hula hoop) et tableaux d’une beauté à couper le souffle. Une réussite, à réserver à un public averti.   « Entre sang et paillettes, un élan de passion irréversible assumé jusqu’au bout. » Le Monde, 2017   En partenariat avec L'Onde, Théâtre Centre d'art de Vélizy-Villacoublay
DU 12 octobre
AU 14 octobre
Espace Cirque d'Antony
Sous la toile de...
Les Colporteurs
Quand le cirque s'empare de l'illustre oeuvre de Jérôme Bosch   Avec Sous la toile de Jheronimus, les Colporteurs relèvent un défi inédit : mettre en piste Le Jardin des délices, le tableau le plus connu du peintre néerlandais Jérôme (Jheronimus) Bosch. Réalisée au tout début du XVIe siècle, l’oeuvre nous propose une traversée fascinante depuis la création du monde jusqu’à la dérive de l’humanité, prise en étau entre Paradis et Enfer. Sous le chapiteau des Colporteurs, c’est l’essence même de cet univers étrange qui nous est donnée à voir. Funambule aux allures de Mère Nature, acrobates croquant la pomme, apparitions diaboliques… À six artistes et deux musiciens, les Colporteurs inventent un langage mêlant acrobaties, vidéo, costumes excentriques et musique en direct. Une palette de couleurs pour dessiner une rêverie de cirque à la hauteur du tableau de Bosch, entre poésie, humour, grotesque et haute voltige.   « Une des compagnies phares du nouveau cirque. » Le Figaro, 2013 « Une représentation de haute volée. » La Voix du Nord, 2017   Résidence de création à l’Espace Cirque d’Antony d’août à octobre 2016   LES COLPORTEURS ET LE JARDIN DES DÉLICES   Le choix du triptyqueLe jardin des délices est une oeuvre à part dans la peinture de Jérôme Bosch car ce ne fût pas une commande de l’église. Le peintre se positionne en observateur de l’histoire de l’humanité et plonge avec une lucidité provocatrice, sans manquer d’humour, dans une divagation de son imaginaire. Son oeuvre échappe à tous dogmes, à tous jugements théologiques ou positions religieuses et dépeint une humanité tantôt ludique et intelligente, tantôt sombre et destructrice.Cet état d’esprit, dans lequel Jérôme Bosch aborde son oeuvre, résonne avec nos sensations, nos intuitions. Le cirque de JhéronimusLorsque l’on observe le tableau central du jardin des délices, on découvre toutes sortes de personnages semblant sortir d’un monde circassien. On peut y voir des portés acrobatiques, des hommes et des femmes en équilibres sur des structures imaginaires, ainsi que des figures surréalistes dansant, marchant sur les mains, pouvant sortir du monde fantastique et monstrueux du cirque d’antan… On y trouve même des « clowns » se plantant des fleurs dans l'... postérieur ! On imagine aisément l’ouverture au travail corporel, l’acrobatie, la contorsion, l’équilibre, etc. ; ainsi que la comédie... L’intérêt se décuple à l’étude des symboles qu’utilise Jérôme Bosch dans son oeuvre. Faisant appel aux mythes, ils expriment le regard personnel du peintre, tissent des liens avec notre réalité et stimulent la dimension dramaturgique du travail à construire. Nous souhaitons créer ce spectacle dans un esprit tragicomique, un prologue, trois mouvements, un épilogue. Cinq fragments pour traverser avec humour : la création du monde, celle de l’homme et la femme, la connaissance et la volupté, la conscience et l’aveuglement, et la fin du cycle, mystère de l’avenir !   Pour en savoir plus sur Jérôme Bosch et sa peinture, nous vous invitons à lire l'article dédié sur aparences.net.
DU 18 octobre
AU 20 octobre
Théâtre La Piscine
Le Petit Bain
Johanny Bert
Variation pour un danseur et beaucoup, beaucoup de mousse   Et toi, quand tu prends ton bain, ça fait de la mousse ? Ici, de la mousse blanche qui sent le savon, il y en a. Beaucoup. Un peu partout ! Lorsqu’un homme se jette dedans, hop ! La mousse prend vie. Notre homme y sculpte des nuages. Des paysages. Des personnages. Et s’amuse à danser avec, jongler avec, et pourquoi pas se cacher dedans… En musique et en lumière, ce spectacle qui fait dialoguer un danseur avec de la mousse de bain est un vrai régal pour les enfants à partir de 2 ans… et aussi pour les adultes qui les accompagnent. Pour se délecter d’images féériques et ludiques !   « Architecture de mousse blanche qui va et vient, océan qui finit en miettes, nuages qui s’éparpillent, tout un univers de fantasmagorie qui impressionne un peu les plus petits mais enchante jusqu’aux adultes. » L’Avant-Scène, 2017   À noter : les représentations des jeudi 18 et vendredi 19 octobre sont pour les écoles maternelles
LE 18 octobre
Le Pediluve
BONGEZIWE MABAND...
Afro Folk - Afrique du Sud
Considéré comme l’étoile montante de la musique folk sud-africaine, Bongeziwe Mabandla impressionne par son talent d’auteur et de poète.  En langue xhosa, il chante sa quête d’identité et sa lutte contre les inégalités sociales, incarnant la jeunesse sud-africaine qui se bat pour légitimer sa culture depuis la fin de l’Apartheid. Sa voix douce installe une atmosphère intime, presque méditative. Un concert envoutant en perspective.   >> Musique ici <<   Ouverture de la billetterie en ligne le 12 septembre
LE 25 octobre
Le Pediluve
SAODAJ'
Maloya - La Réunion
Le maloya tire son incroyable diversité des multiples cultures qui se rencontrent  sur l’île de la Réunion. Saodaj’ le réinvente pour proposer une musique acoustique, dépouillée d’artifice, qui interpelle d’abord les sens. Voix claires, chants créoles, respirations saccadées et percussions quasi chamaniques nous invitent à un voyage intérieur... « Saojad’ est  aujourd'hui reconnu mondialement comme l'un des ambassadeurs les plus talentueux du maloya aux vertus extatiques. » Midi Libre   >> Musique ici <<
 
01 41 87 20 84
suivez-nous sur :    Instagram