spectacles


archives / saison Firmin Gemier

LE 27 septembre
Théâtre La Piscine
  Paroles ciselées et look de dandy, un poète de la chanson française   Voici près de quinze ans que Bertrand Belin promène sa silhouette rock et sa voix rauquesur les scènes de France. Familier du hors-piste, le « crooner de Quiberon » est aussiauteur de romans et multiplie les collaborations au cinéma ou au théâtre. Avec Persona,son sixième album, il s’affirme comme l’un des grands auteurs-compositeurs-interprètesde notre époque.Les pieds sur terre et les yeux tournés vers le ciel, Bertrand Belin croque de sa plume lasolitude et la détresse de nos villes, l’automatisation du travail, mais aussi l’absence del’autre, la nostalgie, la mélancolie. Entre folk orchestral et pop synthétique, ses compositionsplanantes nous emmènent dans un monde de poésie et de textes soigneusementciselés, jamais dépourvus d’espoir ni d’humour. À 48 ans, Bertrand Belin s’est fait uneplace bien à lui dans la chanson française : celle d’un poète et d’un interprète hors pair.
LE 01 octobre
Théâtre La Piscine
Jean-Frédéric Ne...
Schumann / Neuburger / Chopin / Bach
  Interprète et compositeur, un brillant pianiste à découvrir   Enfant prodige de la musique, Jean-Frédéric Neuburger est devenu, à 32 ans, l'un desplus grands maîtres du piano français : interprète hors pair, engagé par les plus grandsfestivals internationaux, il est aussi un compositeur accompli, nommé cette année auxVictoires de la musique classique.Pour ce concert, il interprètera quelques très belles partitions pour piano. D’abord lesKreisleriana de Robert Schumann, huit pièces tourmentées écrites à l’époque où Schumannétait follement amoureux de la jeune Clara Wieck mais n’était pas sûr de pouvoirl’épouser. Jean-Frédéric Neuburger jouera également deux ballades de Chopin (dont lan°2, dédiée à Schumann), qui sondent tous les sentiments, de la tristesse au bonheur enpassant par la mélancolie. Il nous fera enfin don de trois de ses compositions et terminer ason concert par l'un des célèbres préludes de Bach. PROGRAMME DU CONCERTSCHUMANN, KREISLERIANANEUBURGER, 3 ÉTUDESCHOPIN, BALLADES N°1 ET 2BACH, PRÉLUDE
DU 02 octobre
AU 03 octobre
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
  Les facéties de Jérôme Rouger, malicieux docteur ès gallinacées   Souvenez-vous : l’année dernière, Jérôme Rouger nous a offert une ouverture de saisonmémorable avec [Plaire] – Abécédaire de la séduction. Le voici de retour pour un coursd’agriculture pas banal !Désormais directeur de l’injustement méconnue « École Nationale d’AgricultureAmbulante » (ENAA), Jérôme Rouger débarque en cravate et bottes de caoutchouc pouraborder quelques sujets polémiques. Par exemple : pourquoi la chèvre est-elle prisée parles agriculteurs en manque de tendresse ? Comment élever un veau quand on a mangé samère ? Et, bien sûr, pourquoi les poules préfèrent être élevées en batterie ? En constanteinteraction avec son public, ce faux conférencier vraiment passionné n’hésite pas à nousmettre à contribution pour « trouver la poule qui est en nous ». Un petit bijou d’humour !
DU 04 octobre
AU 13 octobre
Espace Cirque d'Antony
  Huit jeunes talents pour un « concert de cirque » festif et chaleureux   Ils viennent de Suède, de Finlande, de France ou du Danemark, ils sont diplômés des meilleuresécoles européennes de cirque et, surtout, ce sont de vrais amoureux du cirque, dela piste et du chapiteau. Ensemble, ces huit artistes ont conçu un spectacle foisonnant etdébordant d’énergie : un « concert de cirque » où la musique et les acrobaties se mélangentà une vitesse folle et ne s’arrêtent jamais.Trapèze, corde, roue Cyr, bascule, portés acrobatiques : sous leur grand chapiteau, nos huit «acrobates-couteaux suisses » enchaînent les numéros au son du saxophone, de la clarinetteou du ukulélé. À plusieurs autour d’une corde à sauter, les uns sur les épaules des autres, enduo la tête en bas, ces touche-à-tout en marinière et legging à paillettes signent une performancecollective enthousiasmante. Le spectacle qu’il vous faut pour un automne regonflé àbloc !
DU 16 octobre
AU 20 octobre
Théâtre La Piscine
  L’histoire vertigineuse d’un lanceur d’alerte du 19e siècle L’un médecin, l’autre maire, les frères Stockmann ont fondé un établissement thermalgrâce auquel toute leur ville natale prospère. Mais lorsque Tomas, le docteur, se rendcompte que l’eau des Bains est empoisonnée, la belle union explose : son frère est biendécidé à l’empêcher de révéler sa découverte…C’est avec ses fidèles collaborateurs, le comédien Nicolas Bouchaud en tête, que l’hommede troupe Jean-François Sivadier s’empare pour la première fois d’une oeuvre du dramaturgenorvégien Henrik Ibsen. Entre tragédie et comédie, entre Brecht et Shakespeare,Ibsen bâtit avec rage une histoire dans laquelle s’entrechoquent sans trêve des intérêtspolitiques, économiques, écologiques, démocratiques et familiaux jusqu’à l’explosion.
DU 05 novembre
AU 06 novembre
Théâtre La Piscine
  Passion, action, comédie et tragédie : le drame selon Victor Hugo   Serviteur du machiavélique Don Salluste, Ruy Blas est un vaillant et pauvre jeune hommequi a la folie d’être amoureux de la reine d’Espagne. Lorsque Don Salluste est banni, il décided’utiliser Ruy Blas pour se venger de la reine : propulsé comte, le valet au coeur noblefait son entrée à la Cour…Une intrigue pleine de rebondissements, un héros au coeur noble, un amour impossible etdes scènes dignes d’une farce : avec Ruy Blas (1838), Victor Hugo atteint la quintessencedu drame romantique. Sur une scène inclinée où se reflètera la façade d’un château, YvesBeaunesne dirigera dix excellents comédiens et deux musiciennes dans un spectacle auxalexandrins fougueux et aux costumes somptueux. Ardeur du théâtre de tréteaux, douceurdes chants, parfaite maîtrise scénique : gageons que ce Ruy Blas saura gagner vos coeurs !
DU 08 novembre
AU 09 novembre
Théâtre La Piscine
  Récit musical poignant d'une vie qui bascule   Une nuit, une femme est réveillée par un bruit étrange à côté d’elle. Elle comprend instantanémentque son compagnon est en arrêt cardiaque. Une seule chose compte alors :le maintenir en vie jusqu’à l’arrivée des pompiers.Avec Vigile, la comédienne Hyam Zaytoun a écrit un texte puissant, dans lequel ellerevient sur la nuit traumatique où elle a failli perdre son compagnon, et sur les journéesqui ont suivi. L’hôpital, les proches à prévenir, les enfants à protéger, et la vie quotidiennequi bascule. Vigile, c’est l’histoire d’une femme qui se bat avec un courage et une déterminationsans faille pour sauver l’homme qu’elle aime. C’est le récit d’un sauvetage, et celuid’une guérison miraculeuse alors que tout semblait perdu. Accompagnée par le musicienJulien Jolly, Hyam Zaytoun nous propose une lecture musicale pudique et très émouvante.
LE 12 novembre
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
  Portrait drôle et émouvant d’une famille dans les années 60   Quel genre d’enfance a-t-on lorsque l’on naît dans une famille catholique de treizeenfants ? « La Mate », c’est la mère de la narratrice, une force de la nature qui déploie destrésors d’énergie pour faire tourner la baraque. Seule en scène, avec pour accessoires uneribambelle de cloches qui sonnent le temps qui passe, Flore Lefebvre des Noëttes incarneavec gourmandise plus d’une trentaine de personnages. Des vacances à la mer à Saint-Michel-Chef-Chef aux petites habitudes de la Mate, elle nous offre un récit tout en fantaisieet en anecdotes savoureuses, ponctué par des chansons des années 60.
LE 13 novembre
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
  Amour, théâtre et Beatles : une adolescence dans les seventies   Juliette, l’alter-ego de Flore Lefebvre des Noëttes dans La Mate, a bien grandi : la voici adolescente, prête à croquer la vie à pleines dents ! Première boum, potins du collège, vacances à la mer : grâce à l’amour et au théâtre, elle se libère peu à peu de l’emprise familiale et des crises de folie récurrentes de son père. Dans une chambre blanche et abstraite qui sent l’encens indien, Flore Lefebvre des Noëttes dresse les portraits hauts en couleurs de ses professeurs, de ses copains de classe ou de ses premières amours. Au rythme des chansons de Moustaki, des Beatles, des Pink Floyd ou de Nino Ferrer, elle plonge à brasle- corps dans sa propre vie, nous transmettant quelque chose de la force, de la folie et du dynamisme des années 70/80.
LE 14 novembre
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
  Un trio de comédiennes pour une enquête familiale captivante   Flore Lefebvre des Noëttes revient sur le mystère de son enfance et de son adolescence : la maladie de son père, « Le Pater », lieutenant-colonel interné chaque année en hôpital psychiatrique après son retour de Phnom Penh, en 1959. Sur scène, trois comédiennes incarnent les trois soeurs de la famille à l’âge adulte. Souffrant d’angoisses inexpliquées, elles décident de mener l’enquête sur ce père qui les hante. Que lui est-il arrivé en 1959 ?Quel homme était-il auparavant ? Un dimanche par trimestre, les trois soeurs se retrouvent pour partager leurs découvertes. Très différentes, mais avec un caractère bien trempé, elles nous font rire, nous émeuvent et nous happent dans cette histoire pleine de suspense. Explorant avec optimisme et délicatesse la mémoire familiale, elles s’en libèrent peu à peu pour enfin goûter à la légèreté de vivre.
DU 15 novembre
AU 16 novembre
Théâtre La Piscine
  Les explorations suspendues d’un artiste-inventeur   Des silhouettes en apesanteur, des corps qui s’envolent dans les airs, une harmonie totale entre acrobatie et musique : un spectacle de Yoann Bourgeois, c’est un moment où le temps s’arrête pour laisser place à un univers d’une puissance poétique inouïe. Acrobate et danseur de formation, cet inventeur de cirque que nous avons fréquemment accueilli connaît aujourd’hui un succès international.Avec Minuit, créé en 2014, venez retrouver Yoann Bourgeois sur la scène du Théâtre La Piscine. Ici, plus rien ne tient debout : les chaises ont leur vie propre, les femmes se transforment en jouet-culbuto, et lorsque l’on cherche à prendre la parole, mieux vaut se méfier de son propre corps… De saynètes comiques en prouesses au trampoline, Yoann Bourgeois et les acrobates Jean-Baptiste André et Yurié Tsugawa donnent vie à un véritable rêve de cirque, sublimé par les sons envoûtants de la harpe de Laure Brisa.
DU 16 novembre
AU 01 décembre
Les Gémeaux- Scène nationale Sceaux
Linda Vista
San Diego California
  Un « quinqua » à la dérive dans les États-Unis de l’ère Trump   Wheeler est un Américain d’une cinquantaine d’années. Après son divorce, il emménage dans le quartier de Linda Vista (« jolie vue »), à San Diego, en Californie. En pleine crise de la cinquantaine, misanthrope et un peu dépressif sur les bords, Wheeler n’a aucune intention de renoncer aux femmes…Après avoir mis en scène en 2014 Un été à Osage County, la pièce la plus récompensée de toute l’histoire du théâtre américain, Dominique Pitoiset retrouve le dramaturge américain Tracy Letts avec ce tout nouveau texte. Écrite avant l’affaire Weinstein et le mouvement #MeToo, Linda Vista dresse un portrait lucide et souvent très drôle d’un quinquagénaire qui prend soudain conscience de son âge et de la réalité de son rapport aux femmes. En deux actes et deux rencontres, une comédie contemporaine mordante qui décrit l’air de rien les États-Unis sous l’ère Donald Trump.
DU 19 novembre
AU 23 novembre
Théâtre La Piscine
  Un comédien à la rencontre du monde étonnant de l’enseignement   Sébastien Bravard est comédien professionnel. En 2016, par envie « d’être utile », il se lance un défi insolite: se présenter au concours de professeur des écoles. En 2017, il fait sa première rentrée d’enseignant stagiaire dans une école de Villejuif, tout en continuant à exercer son métier d’acteur…Élémentaire, c’est le journal de bord de cet homme parachuté dans un nouveau monde : celui de l’Éducation Nationale, de ses sigles et de ses règles ; celui des vingt-sept élèves de la classe de CM1A, de Sami, Bintou, Junior, Noémie... Comment transmettre, comment donner le goût d’apprendre ? Seul en scène, Sébastien Bravard raconte avec humour et sincérité ses tâtonnements, ses premiers pas, ses bonheurs et ses difficultés d’enseignant novice à la double vie. Mis en scène par Clément Poirée, directeur du Théâtre de la Tempête à Paris, ce spectacle d’une grande simplicité pose un regard émouvant et plein de tendresse sur le monde incroyable et fou de l’enseignement.
DU 20 novembre
AU 22 novembre
Théâtre La Piscine
George Dandin
Ou le mari confondu
  Molière entre comique et noirceur   George Dandin, riche paysan, s’est acheté une noblesse en épousant la fille d’une grande famille du voisinage. Il se fait désormais appeler « M. de la Dandinière » mais ce mariage lui apporte bien des tracas : ses beaux-parents le méprisent et sa femme, lassée de ses mauvais traitements, semble prête à se jeter au cou du premier gentilhomme venu !Grande figure du théâtre français, Jean-Pierre Vincent a dirigé les institutions les plus prestigieuses (Comédie-Française, Théâtre National de Strasbourg…). Il sait comme nul autre mettre en valeur les enjeux des grandes oeuvres du répertoire. Dans un décor onirique, suggérant tour à tour une cour de ferme ou un palais en construction, il souligne la drôlerie mais aussi la cruauté de George Dandin. Entre lutte des classes, guerre des sexes et toute-puissance de l’argent, ce spectacle porté par d’excellents comédiens est un vrai régal théâtral qui rend à Molière toute son actualité.
DU 26 novembre
AU 27 novembre
Théâtre La Piscine
  Cinq individus lancés dans la folle aventure du savoir   Fantine est mécanicienne, Martin, gardien de nuit. Georges est employée aux jardins de Paris, Shali garde des enfants et Esther travaille à La Poste. Tous fréquentent un centre social du 20e arrondissement de Paris. Un jour, une affichette apparaît pour proposer un « atelier sans animateur » pour s’instruire et pour apprendre. Fantine, Martin et les autres se retrouvent réunis par une même quête, celle de penser, de discuter et de savoir…Avec Vues Lumière, la comédienne et metteuse en scène Isabelle Lafon a choisi, pour ce spectacle qu’elle porte en elle depuis des années, d’écrire un texte à partir des improvisations des acteurs qui l’accompagnent. À sa manière, celle d’un théâtre pudique et délicat, qui se niche aussi dans les silences et les non-dits, elle met en lumière la parole rare et précieuse de ce groupe d’anonymes.
DU 29 novembre
AU 15 décembre
Espace Cirque d'Antony
  Dix acrobates et trois musiciens pour une puissante envolée rock   Sous l’immense chapiteau rouge, trois musiciens commencent à jouer. Apparaissent dix acrobates aux dégaines de rockers : vestes en cuir, manteau de fourrure et mini-jupes, ils nous invitent à une traversée nocturne où des personnages se croisent, se rencontrent, s’étreignent, se battent… et surtout s’envolent dans les airs.Héritiers de la célèbre compagnie des Arts Sauts, les acrobates du CirkVOST ne cessent de réinventer la tradition du trapèze volant et de la voltige. Ici, ils redessinent l’espace et explorent de nouvelles possibilités : de combats chorégraphiés au sol en acrobaties sur cadres, ils gagnent progressivement les hauteurs du chapiteau pour de superbes figures de voltige aérienne. Dans une atmosphère électro-rock de guitares saturées, les corps s’envolent, se rattrapent et tourbillonnent à un rythme effréné, nous laissant bouche bée. Un grand spectacle rock et fulgurant.
DU 01 décembre
AU 02 décembre
Théâtre La Piscine
  Un petit bijou de poésie pour enfants dès 3 ans   Le vent souffle dans la forêt et les loups hurlent fort en ce so ir de pleine lune. Un homme et une femme sortent de l’ombre et allument un feu pour se réchauffer. Qu’on est bien autour du foyer ! Oui mais voilà, la neige se met à tomber et tout est à recommencer…Petit à petit, l’homme et la femme vont se construire une vraie maison, avec un fauteuil, un lit, une fenêtre et surtout beaucoup d’amour ! Spectacle sans paroles, Piccoli est un véritable régal visuel et sonore. Comédiens et metteurs en scène italiens, Manuela Capece et Davide Doro jouent et dansent avec une grâce infinie tandis qu’une bande-son soignée et une multitude de petits détails scéniques font de chaque instant un enchantement. Un théâtre de sensations et d’émotions où plusieurs niveaux de lecture se croisent, pour le plus grand bonheur des piccoli et de leurs parents.
DU 03 décembre
AU 04 décembre
Théâtre La Piscine
  Concert et projections de dessins d’une signature du Monde Depuis 1982, le dessinateur Serguei décripte l’actualité dans les pages du quotidien Le Monde. Mais Serguei, de son vrai nom Sergio Goizauskas, est un artiste prolifique et un homme multiple : né en Argentine en 1956, auteur de bandes dessinées et de romans, c’est aussi un musicien de talent, qui compose au piano et chante en espagnol et en français.Avec son complice, le violoncelliste Christophe Beau, Serguei s’installera au piano pour interpréter son dernier album, L’Archipel des coeurs brisés, fusion réussie de chansons à textes et d’influences franco argentines. Avec sa voix grave et son talent unique pour raconter des histoires, Serguei chante l’errance moderne, les quais des gares et le sentiment amoureux, tandis que l’on découvre l’exposition d’une cinquantaine de ses dessins. Une plongée dans l’univers très poétique de cet artiste attachant, en images et en musique.
DU 10 décembre
AU 12 décembre
Théâtre La Piscine
Que du bonheur
(Avec vos capteurs)
  Magie nouvelle et objets connectés, une rencontre explosive Lunettes pour voir à travers les murs, bracelet pour lire dans les pensées, électrodes pour déplacer des objets à distance… Aujourd’hui, c’est fou ce qu’on peut faire avec l’intelligence artificielle et les objets connectés ! Le magicien Thierry Collet vous propose de tester par vous-mêmes ces formidables technologies. Et surtout de vous rendre compte de la masse de données personnelles que ces objets enregistrent sans quevous vous en aperceviez…Figure de la magie nouvelle, Thierry Collet est un magicien peu commun : ce qu’il aime, ce n’est pas vous endormir avec de beaux effets, mais bien vous réveiller avec de vraies questions de société. Ici, il installe un dispositif de manipulation technologique et magique bluffant pour mieux vous sensibiliser au sujet de la captation des données personnelles. Ingénieux et vertigineux !
DU 18 décembre
AU 19 décembre
Théâtre La Piscine
  Le mythe de l’île déserte version parodie philosophique déjantée Pour Crash Park, le metteur en scène et plasticien Philippe Quesne installe sur le plateau une île de carton pâte. Après un crash épique, huit rescapés débarquent sur cette île et entament une exploration joyeuse et bon enfant, entre confection de costumes en feuilles de bananier, soirée techno dans une grotte ou combat avec une pieuvre géante…À la fois pastiche de film catastrophe et réflexion philosophique sur l’insularité, Crash Park vous embarque dans une succession de tableaux presque sans paroles mais truffés de trouvailles scéniques. Qu’ils manipulent un avion en modèle réduit ou traversent à la nage la scène recouverte d’eau, les comédiens s’en donnent à coeur joie pour faire exister des situations toujours plus extravagantes. Une aventure théâtrale folle et pleine d’inventivité, parsemée de clins d’oeil hilarants à la pop culture.
LE 18 décembre
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
  Mélodies légères et airs virevoltants, Offenbach en majesté En 2019, Offenbach aurait eu 200 ans ! Pour l’occasion, l’Orchestre Pasdeloup, le plus ancien orchestre français en activité, s’associe à Jean-Christophe Keck, chef d’orchestre, musicologue et grand spécialiste d’Offenbach, pour un concert plein de légèreté dédié au père de l’opérette. Véritable génie du divertissement, Offenbach est l’auteur d’une oeuvre prolifique et variée : il a composé plus d’une centaine de pièces lyriques, riches en chansons comiques mais aussi en airs d’une grâce indéniable. Directeur d’une monumentale édition critique dédiée au compositeur, Jean-Christophe Keck a permis de faire redécouvrir certaines de ses oeuvres. Nul doute qu’il saura guider les musiciens de l’Orchestre Pasdeloup parmi les pages les plus célèbres de La Vie Parisienne ou d’autres opérettes mémorables. Un hommage pétillant de gaîté !
LE 21 décembre
Théâtre La Piscine
  Un Noël musical aux couleurs du fantastique C’est désormais un rituel : juste avant les fêtes de fin d’année, les musiciens de l’orchestre de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris s’installent au Théâtre La Piscine pour nous offrir un grand concert à savourer en famille. Cette saison, ils choisissent de nous emmener dans l’univers magique et mystérieux des films fantastiques, à travers leurs airs les plus connus !De Harry Potter au Seigneur des anneaux, de Narnia à Kung-fu panda, E.T., Avengers ou Superman, laissez vous porter par la puissance de ces compositions entraînantes pour plonger dans un monde imaginaire de créatures étranges, de rencontres d’un autre type et de héros attachants. En uniforme de sapeurs-pompiers, les cinquante-cinq musiciens de l’orchestre, qui répètent régulièrement au Théâtre La Piscine, seront vos guides dans cette passionnante aventure musicale. Programme du concert: Musiques de films Harry Potter, Avengers, Star Wars, Le seigneur des anneaux,...
DU 07 janvier
AU 05 février
Espace Cirque d'Antony
  Un solo hypnotique qui bouleverse vos sens De l’extérieur, c’est comme une gigantesque boîte de conserve. Ou une station spatiale. Boris Gibé, lui, l’appelle « Le Silo » : une structure de tôle sur quatre étages, conçue comme un silo à grains, pour uniquement cent spectateurs. À l’intérieur, tous vos repères sont modifiés. Placés tout autour d’un grand trou noir, vous voilà prêts pour une expérience de cirque unique en son genre. Boris Gibé, acrobate aux allures de grand échalas, surgit de nulle part et vous entraîne dans une performance au croisement du cirque, de la danse et des arts plastiques. Il y aura de la terre, du feu, de l’eau ; il y aura du risque, du vertige et une quête métaphysique. Le reste ? À vous de le découvrir : pour goûter pleinement L’absolu, l’effet de surprise est essentiel.
DU 08 janvier
AU 09 janvier
Théâtre La Piscine
  Un vrai-faux colloque drôle et savant Aujourd’hui, c’est le grand jour : les experts du G.R.A.L. (le très saugrenu Groupe de Recherche et d’Action en Limitologie) vont nous livrer leurs conclusions loufoques sur l’état du monde. Et comme chacun sait, entre le réchauffement climatique et le recul de la biodiversité, l’effondrement est proche ! Heureusement, nos quatre experts vont vous proposer des solutions « originales »… et peut-être même franchement décalées !Géographe de formation, Frédéric Ferrer cultive un talent bien réel pour l’absurde : entre quelques plantes vertes et toutes sortes d’écrans, lui et ses trois complices comédiens multiplient les digressions pour nous entraîner dans une vraie-fausse conférence aussi passionnante que réjouissante. Des conséquences de l’élevage porcin à la mystérieuse disparition des Vikings, un exposé à la fois drôle et implacable sur le rapport de l’homme à son environnement.
LE 14 janvier
Théâtre La Piscine
  Cinq voix lyriques pour une comédie musicale ludique et familiale En pyjama rouge, Jeanne chante son indignation : hors de question de déménager ! Les cartons sont faits, les déménageurs sont là, mais au grand désespoir de ses parents, la petite fille a décidé de ne pas bouger de son lit. Sa chambre devient alors une merveilleuse boîte à lumière et à musique car, ici, c’est en chants lyriques que l’on s’exprime !Jeanne et la chambre à airs est une comédie musicale pour cinq chanteurs d’opéra, écrite par deux spécialistes du théâtre pour enfants : l’écrivaine Karin Serres et le metteur en scène Christian Duchange. Accompagnés par un pianiste, les parents de Jeanne et les deux déménageurs tentent de leur plus belle voix de convaincre la fillette de sortir de son lit. Jeanne, elle, se réfugie auprès de sa poupée Jean-Luc et des ombres qui peuplent sa chambre... Une fable pleine de fantaisie qui parle joliment de nos difficu ltés face au changement et permet aux plus jeunes de découvrir les délices du chant lyrique !
LE 14 janvier
Paul B
  Un quatuor venu d’Ukraine, entre tradition et invention Avec leurs costumes traditionnels ukrainiens, les trois musiciennes et le musicien de DakhaBrakha détonnent dans le paysage musical ! Mais il ne faudrait pas s’y tromper : si ces artistes formés au chant lyrique revendiquent l’héritage des traditions musicales ukrainiennes, ils s’en détachent pour proposer une musique qui n’appartient qu’à eux, fusion de polyphonies vocales, de rythmes dubstep et de sonorités venues d’autres cultures, de l’Inde au monde arabe. Entre mélopées mélancoliques, compositions planantes et rythmes énergiques, ce groupe engagé et résolument pro-Européen se fait aussi le porte-parole de la situation politique en Ukraine. Une belle rencontre avec des artistes courageux et très talentueux.
LE 15 janvier
Espace Cirque d'Antony
  Cinq voix lyriques pour une comédie musicale ludique et familiale En pyjama rouge, Jeanne chante son indignation : hors de question de déménager ! Les cartons sont faits, les déménageurs sont là, mais au grand désespoir de ses parents, la petite fille a décidé de ne pas bouger de son lit. Sa chambre devient alors une merveilleuse boîte à lumière et à musique car, ici, c’est en chants lyriques que l’on s’exprime !Jeanne et la chambre à airs est une comédie musicale pour cinq chanteurs d’opéra, écrite par deux spécialistes du théâtre pour enfants : l’écrivaine Karin Serres et le metteur en scène Christian Duchange. Accompagnés par un pianiste, les parents de Jeanne et les deux déménageurs tentent de leur plus belle voix de convaincre la fillette de sortir de son lit. Jeanne, elle, se réfugie auprès de sa poupée Jean-Luc et des ombres qui peuplent sa chambre... Une fable pleine de fantaisie qui parle joliment de nos difficu ltés face au changement et permet aux plus jeunes de découvrir les délices du chant lyrique !
LE 17 janvier
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
  Beethoven apaisé De Beethoven, vous connaissez sans doute les grandes symphonies aux influences héroïques. À l’occasion des 250 ans de sa naissance, l’Orchestre national d’Île-de-France et son tout nouveau chef principal, l’Américain Case Scaglione, vous invitent à découvrir un aspect peut-être moins connu du grand géant de la musique classique, à travers deux oeuvres paisibles, heureuses et joyeuses, toutes deux composées en 1806.Baignant dans une sorte de félicité, la Symphonie n°4 surprend par certains traits d’humour et de surprise. Quant au Concerto pour piano n°4, il inaugure un genre nouveau, au croisement de la symphonie pour orchestre et de la fantaisie pour piano. Interprétée à sa création par Beethoven lui-même, la partition pour piano sera ici jouée par Federico Colli, remarquable jeune virtuose italien. L’Orchestre interprètera en ouverture une courte oeuvre de 1908, The Unanswered question de Charles Ives : une étrange incantation lancée au monde, écrite pour un ensemble de cordes, une trompette solo et un quatuor à vent. PROGRAMME DU CONCERTIVES, THE UNANSWERD QUESTIONBEETHOVEN, CONCERTO N°4 POUR PIANO EN SOL MAJEUR OP. 58BEETHOVEN, SYMPHONIE N°4 EN SI BEMOL MAJEUR OP. 60
DU 18 janvier
AU 19 janvier
Théâtre La Piscine
  Une histoire politique du Festival de Cannes Saviez-vous que le Festival de Cannes était un événement hautement politique ? Sa première édition, prévue en septembre 1939 pour faire concurrence à la Mostra de Venise et aux fascistes, fut annulée en raison de l’invasion de la Pologne par Hitler. Par la suite, Cannes ne cessera d’être un miroir des enjeux de l’actualité française et internationale…À travers l’histoire politique du Festival de Cannes, ce sont près de cinquante ans d’Histoire mondiale qu’Étienne Gaudillère vous propose de parcourir. Incarnant tour à tour Jean Cocteau, François Truffaut ou Jack Lang, les dix comédiens réunissent discours, interviews, scènes reconstituées ou légèrement inventées. Dans un décor marqué par un escalier modulable, clin d’oeil à la mythique montée des marches, ils vous entraînent dans une saga passionnante dans les coulisses du Festival.
DU 21 janvier
AU 24 janvier
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
  Duo de clowns en harmonie entre musique et cinéma Visages blanchis et très gros nez rouges, elle en robe à pois, lui en chemise à carreaux, Bibeu et Humphrey font leur entrée sur la piste circulaire, au milieu des gradins. Un peu sans-gêne, Bibeu n’hésite pas à s’asseoir près de vous ; très maladroit, Humphrey manquera de tomber plus d’une fois. Mais ces deux touche-à-tout ont plus d’une pitrerie dans leur sac : musiciens éclairés, cinéastes pointus, ils nous racontent peu à peu une histoire intime et poétique qui n’appartient qu’à eux.Duo de clarinette et accordéon, projection d’images sur des écrans improvisés, attractions cinématographiques inattendues : par petites touches, Bibeu et Humphrey se racontent, partagent leurs films de famille et questionnent l’air de rien notre rapport à l’image. Tout en humour et en délicatesse, ce duo profondément attachant nous offre un vrai moment de partage.
DU 28 janvier
AU 30 janvier
Théâtre La Piscine
  Drôles et effrontées, quatre comédiennes en liberté Cela commence comme un spectacle « sur les filles des banlieues ». Le pas guerrier, la tête haute, quatre jeunes femmes entrent en scène comme on part au combat. Elles portent des baskets. L’une d’elle, voilée, s’installe face à nous. Elle nous parle d’une rencontre amoureuse sur Internet, de la découverte de la religion, du regard de ses parents. Son témoignage est poignant, captivant.Soudain, tout bascule : dans une formidable pulsion de vie et d’énergie, les quatre comédiennes envoient valser tous les clichés et les idées reçues. Remarquables interprètes, elles nous entraînent dans un tourbillon d’histoires personnelles ayant trait aux origines, au poids de l’Histoire et au désir, mais aussi de corps en liberté, de textes scandés et de vannes au langage cru. Rare, puissant et magistral.
LE 04 février
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
  Un adolescent à l’âge des questionnements Vincent a quatorze ans, il est en classe de troisième, il est fort en maths mais pas tellement en sport. Avec les autres, c’est compliqué : ils trouvent que Vincent ressemble à une endive et se moquent souvent de lui. Vincent a hâte d’être au lycée. Un jour, un nouvel élève arrive. Vincent est intrigué et pense tout le temps à lui…Avec Qui suis-je ?, le metteur en scène Yann Dacosta et l’auteur Thomas Gornet nous offrent une histoire sensible et pleine d’intelligence sur les années collège, l’âge du corps qui change, des moqueries qui blessent et des grands questionnements sur la sexualité. On plonge dans ce spectacle comme dans un roman graphique animé : trois comédiens interprètent tous les rôles et s’amusent à interagir avec des dessins en noir et blanc, projetés sur un écran, qui ponctuent le récit et créent différents décors. Un joli témoignage sur l’adolescence et la découverte de sa propre identité.
DU 25 février
AU 01 mars
Théâtre La Piscine
  Une adaptation poétique et spectaculaire de l’épopée de Virgile Vaincue par les Grecs, la ville de Troie brûle. Énée, fils de la déesse Vénus et du Troyen Anchise, part en exil. Son destin ? Gagner l’Italie pour fonder une nouvelle ville. Mais la déesse Junon, grande ennemie des Troyens, le poursuit de sa colère. Ballotté de rivage en rivage, Énée erre à travers la Méditerranée…En 2015, puis en 2016, la metteuse en scène Maëlle Poésy vous avait enthousiasmés avec son adaptation électrique de Candide de Voltaire. Depuis, ses créations au Festival d’Avignon ou à la Comédie-Française ont fait d’elle une artiste reconnue. Avec Kevin Keiss, son complice auteur et dramaturge, et huit comédiens, danseurs et performeurs, elle s’inspire aujourd’hui de la première partie de L’Énéide, du poète latin Virgile. Sur scène, nous entrons dans la mémoire d’Énée, le vaincu, l’exilé : les espaces se croisent, les dieux intriguent et les mortels tentent de survivre… Mêlant danse, musique et théâtre, une lecture à la fois ludique, poétique et spectaculaire d’un texte fondateur de notre civilisation.
DU 04 mars
AU 05 mars
Théâtre La Piscine
Burning
(Je ne mourus pas et pourtant nulle vie ne de...
  Acrobaties et témoignages pour un spectacle puissant sur le burn-out Avec Burning, l’acrobate Julien Fournier réussit la prouesse d’un spectacle de cirque à la fois documentaire et onirique, qui évoque sans pathos la question de la souffrance au travail. Pour cela, il a demandé à la poétesse Laurence Vielle d’écrire un texte à partir de témoignages : ceux d'une chercheuse en sociologie du travail, de victimes de burn-out, d'une mère de famille ou encore d'un chef d'entreprise.Ces témoignages, c’est par une bande-son très poétique scandée par Laurence Vielle qu’on les découvre, tandis que sur scène, un homme se démène pour déplacer et empiler des cartons sans logique apparente. Lorsque son environnement se modifie peu à peu, il doit redoubler d’efforts et d’acrobaties pour s’adapter… Le texte, le parcours physique de l’acrobate et des projections vidéo saisissantes s’entremêlent dans cette création à la fois spectaculaire et pleine de finesse. Un spectacle qui met des mots et des images sur l’un des fléaux de notre époque et s’ouvre sur un horizon dégagé, libéré.
LE 05 mars
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
  Trois symphonies de Beethoven sur instruments d’époque Depuis 2003, l’Orchestre Les Siècles poursuit une aventure unique au monde : jouer chaque répertoire musical, du baroque au contemporain, sur les instruments de son temps. Sous la direction du très renommé chef François-Xavier Roth, Les Siècles rendent toute leur brillance musicale aux oeuvres du passé.Pour célébrer en 2020 les 250 ans de Beethoven, Les Siècles se lancent dans une intégrale des symphonies du compositeur. À Antony, ils interprèteront trois d’entre elles. Écrite par Beethoven à trente ans, la Symphonie n°1 reste marquée par l’esthétique classique mais apporte déjà un souffle novateur. La Symphonie n°8 est la seule à posséder un vrai menuet, évoquant le décor joyeux et animé d’une foire. Quant à la Symphonie n°7, réputée pour son cachet rythmique, Richard Wagner la qualifiait « d’apothéose de la danse ». Trois chefs-d’oeuvre pour donner la mesure du génie de Beethoven.   PROGRAMMEBEETHOVEN, SYMPHONIE N° 1EN UT MAJEUR OP. 21BEETHOVEN, SYMPHONIE N° 8EN FA MAJEUR OP. 93BEETHOVEN, SYMPHONIE N° 7EN LA MAJEUR OP. 92
DU 07 mars
AU 08 mars
Théâtre La Piscine
  Plaidoyer jubilatoire pour une orthographe décomplexée « Le participe passé employé avec le verbe avoir s’accorde avec son complément d’objet direct seulement s’il est placé devant le verbe. » Mais au fait, pourquoi ? Pourquoi écrit-on « les crêpes que j’ai mangées » alors que l’on écrit « j’ai mangé les crêpes ? » D’où viennent les règles de la langue française ? À quoi servent elles ?Avec La Convivialité, deux anciens professeurs de français venus de Belgique vous proposent d’explorer les mystères et les contradictions de notre bonne vieille orthographe. Sur leur écran géant en guise de tableau noir, ils vous font réviser quelques-unes des règles les plus irrationnelles de la langue française, croisant au passage le chemin d’un moine copiste du Moyen-Âge, d’un hibou, d’Albert Einstein ou de la pataphysique ! Vous serez largement mis à contribution dans cette conférence stimulante et souvent très drôle.
LE 10 mars
Hors nos murs
  Dix-neuf acrobates pour un spectacle fulgurant Une nuée d’acrobates envahissent le plateau. Avec une extraordinaire fluidité, ils s’envolent dans les airs, grimpent sur les épaules les uns des autres, enchaînent les sauts et les pirouettes… au point qu’on ne sait plus où donner de la tête ! Eux, ce sont les acrobates de la compagnie XY : en une poignée de spectacles qui ont fait le tour du monde, ce collectif d’artistes s’est imposé comme une des références de l’acrobatie. Sans filet, sans agrès, ces maîtres des portés acrobatiques dessinent avec leurs corps des figures spectaculaires. Pour cette nouvelle création, les XY s’associent à Rachid Ouramdane, chorégraphe de talent qui codirige le Centre Chorégraphique National de Grenoble. Sur une bande-son aux sonorités électroniques planantes, cette équipe de choc nous emmène dans un monde de mouvement continu, de réactions en chaîne et de poésie en apesanteur : époustouflant !
DU 12 mars
AU 13 mars
Théâtre La Piscine
  Un groupe de jeunes filles à l’ère des réseaux sociaux Depuis la maternelle, Scarlett étudie à Sainte Hélène, prestigieuse institution qui n’accepte que vingt élèves par an. Lorsqu’une photo d’elle nue apparaît sur le téléphone des autres filles, tout bascule : isolée, harcelée, Scarlett devient la cible de ses camarades.Écrit par Evan Placey, auteur anglo-canadien contemporain, Ces filles-là questionne avec finesse le rapport adolescent à l’image, au corps et surtout au regard des autres. Douze comédiennes professionnelles et huit adolescentes se partagent la scène pour raconter l’histoire de Scarlett : en jupes plissées, chemisiers blancs ou maillots de bain, elles jonglent entre dialogues, récits et chorégraphies avec une stupéfiante fluidité. Ce spectacle à la formidable énergie collective donne à voir avec justesse les rapports de pouvoir qui traversent un groupe de jeunes filles à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux.
DU 14 mars
AU 26 mars
Espace Cirque d'Antony
  Acrobatie, poésie et émotion : le cirque en état de grâce Des gradins en bois, une piste subtilement éclairée et deux musiciens aux allures de dandys… Entrer dans le chapiteau du Cirque Trottola, c’est plonger dans un monde onirique où le moindre détail a un sens. Venus des profondeurs, deux personnages font leur apparition. L’un clown hirsute et gargantuesque, l’autre fine acrobate aux grands yeux, ce couple surprenant nous entraîne dans un univers où les prouesses se dessinent l’air de rien, ponctuées de silences et d’instants suspendus. Équilibre métaphysique sur une échelle instable, prouesses au trapèze d’une créature nocturne, tentative d’ascension d’un agrès monumental, effets de machinerie : autant d’apparitions inattendues, d’une grande puissance poétique.Cofondateurs du Cirque Trottola, Bonaventure Gacon et Titoune sont des artistes à la présence magnétique qui nous touchent et nous captent au plus profond. Après Matamore, présenté en 2014 à l’Espace Cirque d’Antony, ils nous offrent un spectacle au savoir-faire unique, véritable bijou d’artisanat, de virtuosité et d’émotion.
DU 16 mars
AU 17 mars
Théâtre La Piscine
  Huit danseurs sud-africains pour un spectacle au parfum de révolte Compagnie de danse emblématique de l’Afrique du Sud, Via Katlehong tire son nom du township de Katlehong, un de ces quartiers déshérités proches de Johannesburg où est née la danse pantsula, une gestuelle urbaine très engagée, proche du hip-hop américain. Pour Via Kanana, la compagnie a collaboré avec Gregory Maqoma, chorégraphe sud-africain reconnu qui a croisé la route d’Akram Khan ou de Sidi Larbi Cherkaoui. Ensemble, ils ont imaginé un spectacle à la fois sombre et plein d’espoir, qui revient aux sources de la danse pantsula pour évoquer la vie post-apartheid. Devant un écran vidéo où se reflètent leurs ombres, mais aussi des paysages sud-africains, les huit danseurs dénoncent toutes les formes de la corruption dans une chorégraphie pulsionnelle, stupéfiante de rapidité. En groupe, en magma, en solo ou en duo, leur danse très énergique résonne comme un cri de révolte collectif.
DU 17 mars
AU 18 mars
Hors nos murs
  Quand le théâtre de Wajdi Mouawad rencontre les chansons d’Arthur H Wajdi Mouawad, l’auteur-metteur en scène directeur de La Colline – théâtre national à Paris, prépare une création théâtrale toute en musique avec Arthur H, le chanteur à la voix rauque !Pour cela, les deux artistes ont inventé une histoire qui leur ressemble : au seuil de la cinquantaine, Archibald est un chanteur connu et respecté, mais il sent sa carrière s’essouffler légèrement. Son manageur lui suggère une idée saugrenue : rien de tel qu’une mort prématurée pour relancer les ventes de disques ! Archibald se lance alors dans l’organisation de ses propres funérailles… Une tragi-comédie irrésistible et pleine de fantaisie, interprétée par Arthur H lui-même aux côtés de cinq formidables comédiens.
DU 21 mars
AU 22 mars
Théâtre La Piscine
  Mots, corps et peinture, Frida Kahlo dans tous ses états Frida Kahlo (1907-1954) fascine : née avec la révolution mexicaine, la jeune femme se met à peindre à 18 ans, quand elle voit son destin brisé par un terrible accident dont elle endurera toute sa vie les séquelles. Transcendant ses souffrances en tableaux d’une grande force émotionnelle, Frida deviendra, longtemps après sa mort, une icône mondiale.Sur scène, dans un décor évoquant un atelier de peinture, deux comédiennes, une danseuse et un comédien s’emparent du Journal de Frida Kahlo et de ses correspondances pour nous faire (re)découvrir son parcours. Rage de vivre, passion dévorante pour le peintre Diego Rivera, humour irréductible face à la maladie et à la mort : les quatre interprètes se font l’écho d’un rapport sensuel au monde, tout à la fois douloureux et joyeux. Entre récit de la vie de Frida Kahlo et poésie de ses mots, on découvre peu à peu les multiples facettes d’une femme puissante, d’une rare sensibilité.
DU 25 mars
AU 26 mars
Théâtre La Piscine
  La fabuleuse histoire d’une équipe de football féminin Reims, 1968. En guise d’attraction pour la kermesse du journal L’Union, un journaliste décide d’organiser un match de football féminin. Surprise : beaucoup de candidates se présentent. Censée ne durer que le temps d’un match, l’aventure se poursuit et l’équipe ira jusqu’à remporter la Coupe du monde de football féminin de 1978…Auteure et metteuse en scène, Pauline Bureau a un talent unique pour lier histoires de vies et questions sociétales. Alors que la Coupe du monde de football féminin se tient en France en 2019, elle nous invite à découvrir l’histoire de ces femmes et de ces hommes qui surent se dépasser pour aller là où personne ne les attendait. Entre vidéos de matchs de foot et scènes de la vie quotidienne, c’est dans la joie et la bonne humeur que la capitaine Pauline Bureau dirige ses onze comédiens et comédiennes : un appel à l’émancipation de toutes et de tous !
DU 01 avril
AU 02 avril
Théâtre La Piscine
  La vie d’un homme très ordinaire transformée par l'extraordinaire Alan a une vie solitaire et bien rangée : tous les matins, il prend le même bus pour rejoindre son travail et tous les soirs, il rentre chez lui. Il n’a de contact qu’avec mademoiselle Jones, sa jolie collègue. Une nuit, une créature à tête de lapin entre dans son appartement : cette rencontre avec l’étranger va peu à peu le révéler à lui-même et l’ouvrir aux autres.Avec Alan, Mohamed Rouabhi nous propose un récit initiatique plein de tendresse, de sensibilité et de poésie. À travers une voix off, on découvre les doutes, les hésitations et les questionnements d’Alan tandis que, sur scène, trois comédiens silencieux donnent corps aux personnages de l’histoire. Les dessins de Stéphanie Sergeant, projetés sur le décor, achèvent de nous transporter dans un univers où l’imaginaire est roi.
DU 21 avril
AU 22 avril
Théâtre La Piscine
  Fureur de vivre et folie shakespearienne, Hamlet en liberté Le roi du Danemark est mort : son frère Claudius monte sur le trône et épouse en grande pompe la reine Gertrude, veuve du défunt. Hamlet, fils de Gertrude et du roi décédé, n’arrive pas à accepter ces noces incestueuses. Lorsque le fantôme de son père apparaît, la tragédie shakespearienne se met en marche…Acteur et metteur en scène, Thibault Perrenoud appartient à cette jeune génération qui revendique un théâtre engagé, fougueux, s’écrivant sous nos yeux avec des effets très simples. Il jouera lui-même Hamlet dans une adaptation menée tambour battant, resserrée pour cinq comédiens. Dans une ambiance de fête qui ne tarde pas à dérailler, ce petit groupe plonge tête baissée dans la spirale infernale qui conduit le royaume du Danemark à sa perte. Un Hamlet au plus près des enjeux de la pièce de Shakespeare, énergique et contemporain.
LE 23 avril
Théâtre Firmin Gémier Nomade - Espace Vasarely
Le Salon des Dis...
YAN LEVIONNOIS, LÉA HENNINO / RAVEL, BRAHMS, ...
  Concert exceptionnel par sept étoiles montantes de la musique classique À moins de 30 ans, le violoncelliste Yan Levionnois et l’altiste Léa Hennino mènent des carrières internationales, jalonnées de récompenses et de collaborations avec des formations prestigieuses. Pour cette carte blanche qui leur est confiée par l’ensemble Les Dissonances de David Grimal, ils s’entourent de quatre jeunes musiciens tout aussi talentueux et proposent un concert dédié aux oeuvres vocales de Ravel, Brahms et Schönberg.Le Pierrot Lunaire, créé à Berlin en 1912, est sans doute l’oeuvre la plus célèbre de l’Autrichien Arnold Schönberg. Composé de vingt-et-un mélodrames pour voix et ensemble de chambre, il marque l’apparition du « Sprechgesang », une technique entre le parlé et le chanté. Nos jeunes virtuoses nous proposeront également deux oeuvres vocales majeures : les Chansons madécasses de Maurice Ravel, qui aimait à dire que c’était la composition dont il était le plus fier ; et les Zwei Gesänge op. 91 pour voix, piano et alto de Johannes Brahms, véritable sommet de romantisme.   PROGRAMME DU CONCERTRAVEL, CHANSONS MADÉCASSESBRAHMS, ZWEI GESÄNGE OP. 91SCHÖNBERG, PIERROT LUNAIREOP. 21
DU 25 avril
AU 26 avril
Hors nos murs
  À noter: Départs en continu et en duo de 14h à 18h (informations complémentaires lors de la réservation) Expérience sonore insolite dans les allées d’un cimetière Saviez-vous que Francis Blanche, l’humoriste et acteur des Tontons flingueurs, avait décidé de sa propre épitaphe ? « Laissez-moi dormir, j?étais fait pour ça ! »Le chorégraphe David Rolland vous propose de découvrir une multitude d’anecdotes liées au rapport à la mort, au cours d’une balade insolite à vivre dans les allées du cimetière d’Antony. Tour à tour philosophe, acteur ou explorateur, vous allez tout apprendre des rites funéraires d’ici et d’ailleurs, du passé et du présent…Casque audio sur les oreilles, vous serez invités à vous promener par deux dans le cimetière. Une série d’aventures vous attendent : déchiffrer les épitaphes de tombes inconnues, expliquer à votre partenaire la légende du lac de perles des taoïstes chinois ou encore vous improviser acteur d’un film de Truffaut ! De textes philosophiques en extraits cinématographiques, une promenade où l’on apprend beaucoup et un très joli moment de partage en duo.
LE 25 avril
Théâtre La Piscine
  Une soirée exceptionnelle avec un grand nom de la danse contemporaine Depuis plus de trente ans, Angelin Preljocaj est l’une des grandes signatures de la danse contemporaine. Reconnu en France comme à l’étranger, le chorégraphe ne cesse d’explorer les possibilités du corps et du mouvement, oscillant entre l’influence de la danse classique et une recherche plus expérimentale.Still Life s’inspire de l’univers pictural des vanités, natures mortes très prisées à l’époque baroque, qui évoquent la mort et le passage du temps. Dans une atmosphère en clair-obscur, jouant parfois avec des crânes ou des couronnes, les six danseurs s’engagent dans une danse envoûtante et sensuelle, scandée par une vibrante musique électronique. En ouverture, Angelin Preljocaj nous proposera Ghost : une courte chorégraphie qui rend hommage à Marius Petipa (1818-1910), le génial créateur du Lac des Cygnes, et s’amuse à créer des allers-retours entre notre époque et le passé de la Russie impériale.
DU 29 avril
AU 30 avril
Théâtre La Piscine
  Toute l’expérience de Peter Brook dans une création inédite Avec Why?, c’est une chance rare qui nous est offerte cette saison : accueillir la dernière création d’un des plus grands maîtres de la scène occidentale. Né à Londres, célébré dans le monde entier, Peter Brook a consacré sa vie au théâtre, signant année après année des mises en scène légendaires, qu’il s’agisse du Mahabharata, des pièces de Shakespeare ou de Tchekhov. En 2019, le voici qui fête ses 94 ans avec une toute nouvelle création : Why?, qu’il met en scène avec sa collaboratrice Marie-Hélène Estienne.Why?, ce sont un acteur et deux actrices occupés à se poser la seule question importante : pourquoi ai-je donné toute mon énergie au théâtre ? Leurs interrogations trouvent écho dans les textes des penseurs du début du 20e siècle. Parmi eux, Vsevolod Meyerhold, grand metteur en scène de l’avant-garde russe, qui fut fusillé en 1940 par un peloton d’exécution stalinien. Porté par la force de l’évocation et de l’imagination, un précieux moment de théâtre au présent.   Spectacle en anglais surtitré en français
LE 05 mai
Théâtre La Piscine
Vladimir Cosma
Musique des sapeurs-pompiers de Paris
  Cinquante-cinq musiciens dirigés par une légende du cinéma français Le grand blond avec une chaussure noire, Rabbi Jacob, La gloire de mon père, La Boum, Michel Strogoff… Ils sont nombreux, les films cultes à avoir fait appel à Vladimir Cosma pour leurs bandes originales ! Né en 1940, formé en Roumanie puis à Paris, le compositeur s’est très tôt passionné pour toutes les formes de musique dites « populaires » et a composé pour le milieu du cinéma autant de « tubes » inoubliables.Sur la scène du Théâtre La Piscine, c’est Vladimir Cosma lui-même qui dirigera les musiciens de l’orchestre des Sapeurs-Pompiers de Paris. Ensemble, ils revisiteront quelques-uns de ces morceaux mythiques, de la danse endiablée de Rabbi Jacob au tendre slow de La Boum. Ils s’offriront également un détour parmi d’autres compositions de Vladimir Cosma, tel ce Concerto pour trombone détonnant. Une grande fête musicale sous le signe du 7e art. PROGRAMME DU CONCERTRABBI JACOB, LA BOUM,MICHEL STROGOFF…
LE 13 mai
Théâtre La Piscine
  De chair et de mots : rencontre hypnotique entre deux créateurs C’est l’histoire de deux hommes qui consacrent leur vie à la scène, mais sur deux planètes différentes. L’un, Patrick Pineau, comédien et metteur en scène, est un amoureux des mots et un épicurien, un bon vivant plein d’éloquence et de gouaille. L’autre, Sylvain Groud, danseur-chorégraphe et directeur du Ballet du Nord, est un esthète du mouvement : tout en lui n’est qu’énergie brute et précision du geste. Ils ne parlent pasle même langage, et pourtant, sur scène, l’alchimie opère.Se cherchant, se reniflant, s’entraînant, ils entament peu à peu un pas-de-deux inattendu, chacun invitant l’autre à faire un pas en avant. Au fil de textes écrits par Mohamed Rouabhi, fidèle complice de Patrick Pineau, les deux hommes se jettent à corps perdu dans cette rencontre qui les submerge. Sur de la musique électro, sur un morceau de Mozart ou sur un remix de Michael Jackson, un duo à la fois explosif, poétique et pulsionnel.
DU 14 mai
AU 17 mai
PPCM Bagneux
  Quand le clown Nikolaus et deux acrobates réinventent le monde Au commencement, sur scène, il y a Adam et Ève sous les traits d’un couple d’acrobates. Roulade, porté acrobatique, salto… tout est simple, harmonieux, évident. Lorsqu’un bonbon apparaît sur le sol, Adam et Ève le mangent et cherchent une poubelle pour jeter le papier. Mais dans cette poubelle dort un vieux barbu aux allures de clochard, mi-Dieu mi-clown… De déséquilibre en déséquilibre, Presque Parfait bascule dans le chaos et se termine dans la fête : une fête avec une montagne de déchets électroniques, un piano, de la mousse et des lycéens venus prendre part à ce joyeux désastre !Clown, jongleur et bien plus encore, le grand Nikolaus parcourt les routes depuis près de trente ans avec la même urgence de partage et de création. Pour ce nouveau spectacle, où lui-même tiendra le rôle du barbu céleste, il s’entoure d’un duo de jeunes acrobates avec lesquels il compte bien refaire l’histoire du monde… ou du moins, d’un monde !
LE 15 mai
Théâtre La Piscine
  Un monologue insolite et poétique écrit sur mesure pour Patrick Pineau Jean-Noël Moulin est un drôle de zigue : depuis une trentaine d’années, il vit reclus dans une maison en bois, au milieu d’une forêt, avec son chien baptisé « Chien ». La passion de Jean-Noël ? Creuser la terre et extraire des pierres auxquelles il parle ; ou bien ramasser des objets trouvés dans la forêt et les classer dans son « Musée de l’homme ». Une nuit, il apprend que le Président a disparu. Pour Jean-Noël Moulin et Chien, le grand jour est arrivé…Comédien, auteur, metteur en scène, Mohamed Rouabhi collabore depuis longtemps avec Patrick Pineau : il a plus d’une fois joué pour lui en tant qu’acteur, et a écrit pour sa troupe Jamais seul en 2017. Avec Moi, Jean Noël Moulin, Président sans fin, il écrit un monologue sur-mesure pour l’acteur hors norme qu’est Patrick Pineau, à la fois poète, Gargantua et grand sentimental. Un seul-en-scène plein de délicatesse et de fantaisie.
LE 19 mai
Hors nos murs
  Un collectif 100 % féminin à l’assaut des portés acrobatiques En cirque, la plupart du temps, la discipline des portés acrobatiques se pratique en couple mixte : un porteur costaud, une voltigeuse légère. Avec ce Projet.PDF (Portés de Femmes), oubliez tout cela : 17 artistes féminines venues de France et d’ailleurs prennent possession de la scène et vous montrent les portés acrobatiques comme vous ne les avez jamais vus !Créé par un collectif 100 % féminin, à l’interprétation mais aussi à la mise en scène, aux lumières ou à la musique live, le Projet.PDF casse les stéréotypes pour nous offrir un spectacle à l’énergie contagieuse, plein de vie et de surprises. En survêtements, en maillots de bain ou en robes à paillettes, ces femmes s’engagent dans une succession d’acrobaties de haut vol, de chorégraphies originales, de témoignages audio et de sketches. Tout en s’autorisant une bonne dose de délire, elles évoquent sans détour les thèmes de la maternité, de la sexualité ou des normes sociales. Spectaculaire, engagé et revigorant !
DU 19 mai
AU 20 mai
Théâtre La Piscine
  Le célèbre collectif flamand tg STAN pour un jeu de massacre jubilatoire Créée à Anvers à la fin des années 80, la compagnie tg STAN s’est fait connaître partout dans le monde. Sa signature ? Peu ou pas de décor et un jeu très spontané où les comédiens semblent « être » plutôt que « jouer » leurs personnages. Des partis pris qui ont ouvert une nouvelle page du théâtre contemporain.QUOI / MAINTENANT est un exemple parfait du talent de tg STAN à faire rire tout en faisant réfléchir. Les quatre comédiens s’emparent d’abord d’un court dialogue aux accents surréalistes du Norvégien Jon Fosse, avant de passer avec bonheur à un vaudeville cruel de l’Allemand Marius von Mayenburg. On y découvre un couple de bobos arty qui décident de prendre une femme de ménage. Ils révèlent leur vraie nature face à leur employée, entre préjugés à peine cachés et humiliations larvées… On rit beaucoup de cette satire décapante qui bouscule les grands principes sur la famille, l’art contemporain et la tolérance ! 
LE 02 juin
Théâtre La Piscine
  L’éclectisme comme credo : une soirée avec quatre musiciens d’exception À plus de 80 ans, le clarinettiste et saxophoniste Michel Portal peut se targuer d’une carrière hors norme : après des débuts fracassants dans la musique classique, il fut l’un des instigateurs en France du courant free jazz, fit partie de l’orchestre de Claude Nougaro et collabora à de nombreux films.Pour ce concert exclusif, il s’allie avec un trio de musiciens tout aussi exceptionnels : le guitariste Pierre Perchaud, le batteur Yoann Serra et le violoncelliste François Salque. Ensemble, les quatre artistes nous proposent une soirée qui se joue des styles ! Du jazz au tango, des grandes pages de la musique classique aux thèmes traditionnels d'Europe centrale, en faisant un détour par certaines de leurs compositions, ces interprètes nous entraînent dans des paysages musicaux d’une richesse inouïe. PROGRAMME DU CONCERTOEUVRES D’ASTOR PIAZZOLLA,MAX BRUCH, GEORGE GERSHWIN,PIOTR TCHAÏKOVSKI, MUSIQUESTRADITIONNELLES D’EUROPECENTRALE…CRÉATIONS DE MICHEL PORTAL,PIERRE PERCHAUD, SAMUELSTROUK, FRANÇOIS SALQUE,ÉMILE PARISIEN…
LE 09 juin
Théâtre La Piscine
  Un show pétillant aux couleurs des comédies musicales américaines   Mary Poppins, West Side Story, Chicago, Chantons sous la pluie, My Fair Lady… Connaissez-vous ces grands classiques de la culture américaine ? Passionnés de comédies musicales, la mezzo-soprano Isabelle Georges et le baryton Frederik Steenbrink vous proposent de redécouvrir quelques-uns des airs mythiques de ces films qui furent composés par les plus grands, de George et Ira Gershwin à Leonard Bernstein !En compagnie de trois musiciens, au piano, à la contrebasse et à la batterie, ces deux chanteurs formés à la danse et aux claquettes vous entraînent dans un véritable feu d’artifice de sensations musicales. Jadis chantées par Liza Minelli, Judy Garland ou Julie Andrews, ces mélodies ont le chic pour vous redonner le sourire ! Un mélange revigorant de poésie, d’innocence et d’humour, pour se croire à Broadway le temps d’une soirée.
 
01 41 87 20 84
suivez-nous sur :    Instagram