spectacles


archives / saison 2013-2014

LE 05 septembre
Théâtre La Piscine
Présentation de ...
Entrée libre - Confirmation utile
  On vous attend nombreux pour cette ouverture de saison 2013/2014 ! Sous l'oeil artistique de Pierre Guillois, Marc Jeancourt, directeur du Théâtre, vous présente la programmation. Et à 20h45, place au buffet en musique dans la Salle des Machines ! Inscription à partir du mardi 3 septembre 14h au 01 41 87 20 84 ou accueil@tfg-lp.com / Navette sur réservation.
LE 14 septembre
Hors nos murs
Les Visites Thématiques...
Déambulation historique
  Visite dans le cadre des journées du patrimoine – RDV 10h à la Demi-Lune (square Henri Sellier). De la Cité-Jardin au cœur du Théâtre La Piscine : une déambulation animée pour yeux éveillés et oreilles curieuses.   En partenariat avec les Offices du Tourisme de Châtenay-Malabry et d'Antony.
DU 21 septembre
AU 22 septembre
Théâtre La Piscine
La semaine des pratiques...
Le Chapeau de paille d'Italie
  le spectacle de cette année : Le chapeau de paille d'Italie d'Eugène Labiche
DU 24 septembre
AU 25 septembre
Théâtre La Piscine
La semaine des pratiques...
1953, Vive les mariés
  Librement inspiré du film d’Horatiu Malaele et Adrian LUstig « Nunta Muta »et de « Que la Noce commence » de Didier Bezace   Adaptation Brigitte DamiensMetteurs en scène Brigitte Damiens et Stephen Szekely
DU 27 septembre
AU 29 septembre
Théâtre La Piscine
  « DRÔLES DE NUMEROS »…   Une expression pour présenter de drôles d’individus…Nous avons désiré mettre l’accent sur une galerie de personnages atypiques,  choisis parmi des répertoires très divers. Voilà des portraits singuliers, excessifs, décalés, dérangés, dérangeants… bref une envie de bannir la banalité pour un joyeux moment à partager ! Mise en scène Cathy Castelbon et Marc Chouppart
LE 28 septembre
Théâtre La Piscine
  Gaspard Proust tapine : L’humoriste pince-sans-rire que vous allez adorer détesterVeste noire, mèche sur le front et visage poupin : Gaspard Proust ressemble à un jeune homme sans histoires, le genre bien sous tous rapports arrogant sur les bords. Dans sa première vie, l’homme faisait d’ailleurs carrière en Suisse dans la gestion de patrimoine : jeune loup retraité de la finance, c’est désormais l’ensemble de la société – homosexuels, nazis et handicapés compris – qu’il croque à pleines dents ! Visage fermé, il balance ses vannes ciselées au rythme de tir d’une mitraillette. « Aucun problème avec les femmes, j’ai toujours eu l’intelligence de les considérer comme des objets », clame-t-il d’un côté. « Vous avez vu les toilettes pour handicapés ? Quelle opulence… », s’offusque-t-il de l’autre. Surnommé « le nouveau Desproges » pour la qualité de son écriture, Gaspard Proust tape à gauche et à droite, s’en prenant à la politique, la sexualité ou la religion avec une mauvaise foi réjouissante. Trois ans lui ont suffi pour devenir l’une des étoiles montantes des humoristes français : à ne pas manquer !
LE 02 octobre
Hors nos murs
Balkan Beat Box
1ère partie : Pad Brapad
  Rythmes électro et sons de la Méditerranée : la fièvre BBB débarque en France !Un concert de Balkan Beat Box, c’est avant tout une grande fiesta endiablée ! Le groupe s’est formé à New York autour de trois musiciens d’origine israélienne : Tamir, aux percussions et à la programmation, Ori, au saxophone et aux instruments à vent, et finalement Tomer, le chanteur, guitariste et sampleur explosif. Militants pour la paix au Proche-Orient, les membres de BBB ont su trouver leur style : un mix savant entre le folklore balkanique, les sonorités du Moyen-Orient, le hip-hop et l’électro minimaliste. Give, leur quatrième album sorti en 2012, est autant imprégné des cultures club d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud que des mouvements de protestation mondiaux agitant la planète.  De la musique engagée qui donne envie de danser jusqu’au bout de la nuit : un moment de fiesta mémorable !
LE 03 octobre
Le Pediluve
  Avec Sophie Maurin, la rentrée du Pédiluve sera pétillante ! Une jolie voix un peu cassée, une cascade de notes de piano, et un vrai talent pour faire  danser les mots : féériques, espiègles ou punchy, les compositions enlevées de cette jeune musicienne rappellent celles de Camille ou de Jeanne Cherhal. « Un bonheur de chanter et de jouer éclatant. » Télérama  Spotify  
LE 04 octobre
Théâtre La Piscine
Iceberg
Cie AMK / Cécile Fraysse
Cie AMK, Cécile Fraysse  Sur les traces d’un petit renard polaire, plongée animée, colorée et chantée sous la banquise !Ici, tout est blanc, le sol et les coussins sur lesquels on s’assoit ! Vous voici transportés sur la banquise en compagnie d’un habitant des lieux : un fennec (petit renard polaire). Celui-ci rêve de savoir ce qu’il y a sous son iceberg : alors un beau jour, il décide de plonger dedans, et de partir à la découverte des secrets que cache la glace. Des secrets qui pourraient bien être ceux de son propre cœur…Pour Iceberg, la compagnie AMK a conçu un dispositif original : sur de grands panneaux qui délimitent la scène, des images animées et colorées se déploient, tandis qu’une comédienne-chanteuse, accompagnée par un musicien, déroule le fil de l’histoire au rythme de chansons disco pop ! Une expérience sous le signe de l’émerveillement et de la découverte, accessible dès 4 ans.
LE 05 octobre
Théâtre Firmin Gémier Nomade
Scarlatti, Vivaldi,...
Maîtrise des Hauts-de-Seine / Chœur d'Enfants...
  [ Hors abonnement ] Ce concert exceptionnel est organisé au profit de l’association force hemato, fonds de dotation dédié à la recherche clinique contre les leucémies et autres maladies du sang. L’entrée du concert est libre. Vous aurez la possibilité de faire un don à l’association force hemato le soir du concert. Ce concert ne peut être choisi dans le cadre d’un abonnement au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine. Réservation : par téléphone au 01 41 87 20 84 ou sur place au Théâtre La Piscine, à partir du 18 septembre. Quarante enfants sur scène pour une soirée exceptionnelleRéunissant enfants et jeunes adultes de cinq à vingt-cinq ans, la Maîtrise des Hauts-de-Seine est l’un des chœurs les plus prestigieux de France. Plébiscité pour la qualité de son projet éducatif et musical, l’ensemble est depuis 1995 le Chœur d’Enfants de l’Opéra National de Paris, et se produit chaque année sur les scènes françaises et internationales.À l’initiative de l’association Force Hémato et en partenariat avec l’AAMA (association des Amis de la Musique d’Antony), la Maîtrise des Hauts-de-Seine donnera à Antony un concert exceptionnel autour des œuvres des compositeurs Scarlatti, Vivaldi et Haydn.  Avec le Salve Regina de Scarlatti et la Missa Sancti Leopoldi de Michaël Haydn, frère cadet de Joseph Haydn, les jeunes chanteurs se confronteront ainsi à deux compositions de tout premier ordre du répertoire sacré du 18ème siècle. Programme du concertSalve Regina de Domenico Scarlatti,  Concerto pour Hautbois de Antonio VivaldiMissa Sancti Leopoldi de Michaël Haydn
LE 07 octobre
Le Pediluve
  BRUNO ALLAIN JOUE SA CARTE BLANCHE ! Bruno Allain est auteur, comédien et sculpteur. Il a animé l’atelier d’écriture du Théâtre Firmin Gémier/ La Piscine au côté d’Ariette Dugas pendant de nombreuses années. Artiste prolifique et polymorphe, nous lui avons proposé d’investir Le Pédiluve pour une carte blanche. Entouré de ses amis de la Charmante Compagnie, il propose un parcours surprise à travers son univers théâtral et pictural. Son spectacle « Tu trembles », suite de textes écrits à partir d’articles de journaux, sert de fil rouge. Feront irruption boîtes à cris, sculptures mélodiques, le ciel si grand, la planète si petite et nous dessus face à l’immensité.  
LE 08 octobre
Théâtre La Piscine
Ahmed Madani  Passé, présent, futur : la rage de vivre de neuf garçons d’aujourd’hui   Dans le jargon médiatique, on dirait que ce sont neuf jeunes « des minorités visibles ». Neuf jeunes « issus de la diversité ». En fait, ce sont neuf garçons d’aujourd’hui, la plus part originaires du quartier du Val Fourré, à Mantes-La-Jolie. Aucun d’entre eux n’est acteur professionnel, et pourtant : corps tendus, regards frondeurs, ils vont incarner l’histoire d’une famille sur trois générations. Trois jeunes hommes, le grand-père, le père et le fils, tous prénommés Lakhdar. L’un est un militant algérien engagé dans la guerre de libération de son pays, le second, un travailleur immigré partagé entre deux terres, et le troisième, un Français des banlieues qui espère que la France le reconnaîtra comme l'un de ses enfants.   Illumination(s) est un spectacle coup de poing : une fresque chorale portée par le talent et l’énergie brute de ses neuf interprètes. Souvent très drôles, les jeunes acteurs sont aussi à l’aise pour danser le twist que pour mimer une scène d’émeute : une révélation.
LE 10 octobre
Le Pediluve
Terakaft
Blues Rock Touareg
  Trois guitares électriques et des textes engagés : tout droit venu du Sahara, Terakaft est un authentique groupe de rock. Portant les revendications du peuple touareg, ses trois membres – dont le leader fut un pilier de Tinariwen - développent depuis dix ans leur blues spontané et authentique, aux couleurs du désert malien. « Captivants sur scène. » Les Inrocks Ici en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=FoIcrKC67bI
LE 13 octobre
Théâtre La Piscine
Deux solos de ci...
L’Autre / Demain, je ne sais plus rien
Claudio Stellato, Sylvain Decure  Comment survivre face aux objets : deux artistes de cirque réunis en une soirée exceptionnelle !   L’un français et l’autre italien, Sylvain Décure et Claudio Stellato proposent deux solos inclassables : soumis à un univers incontrôlable, ils doivent user de toute leur créativité pour y subsister !   Créé par Claudio Stellato, danseur, acrobate et contorsionniste, L’Autre débute par une étrange apparition : si le corps est celui d’un homme, la tête ressemblerait plutôt à une commode ! Dans ce huis clos entre un homme, deux meubles et un tapis rouge, les objets prennent progressivement vie, par la grâce de techniques d’acrobatie et d’effets d’illusion. Bluffant !   Dans Demain, je ne sais plus rien, Sylvain Décure est quant à lui littéralement mis en boîte : une boîte de 60 cm de large et 2m20 de haut, à moitié remplie de sacs en plastique dans lesquels notre homme barbote avec jubilation. Clown naïf, il va passer par tous les états du corps, à mesure que son espace se modifie et devient plus oppressant… Drôle, virtuose et réellement percutant.  
LE 15 octobre
Théâtre La Piscine
Federico Garcia Lorca, Daniel San Pedro  « Tout cela s’arrangerait s’ils avaient des enfants. »C'est une vie heureuse et sans histoires qui est promise à Yerma : la jeune femme vient d'épouser Jean, robuste éleveur ovin, et se prépare à fonder une famille. Mais les mois passent, et Yerma a beau attendre et espérer, elle ne tombe pas enceinte. Obsédée par son désir d'enfant, elle se lance dans une quête de plus en plus désespérée, sous le regard sévère de Jean, peu sensible à sa souffrance.Œuvre de Federico Garcia Lorca, figure de l’avant-garde espagnole des années 30, Yerma est le portrait d’une femme en lutte pour trouver sa place dans une société où il est nécessaire d’être mère pour exister. Yerma  – qui signifie en espagnol « lande déserte, aride » - est à elle seule le symbole de la frustration, prête à tout pour assouvir son besoin d’amour infini. Le metteur en scène Daniel San Pedro situera l’action de la pièce dans notre époque et confiera le rôle de Yerma à Audrey Bonnet, ancienne pensionnaire de la Comédie-Française et récompensée en 2013 du Prix du Théâtre de la meilleure comédienne : un drame d’une grande finesse, profondément actuel, aux enjeux bouleversants.Création 2013
LE 17 octobre
Le Pediluve
Meta & The Corne...
Reggae acoustique
  « Le Bob Marley africain » : ainsi surnomme-t-on Meta Dia. Né à Dakar, le jeune homme, d’abord rappeur, découvre la scène reggae jamaïcaine à New York. Entouré de musiciens de talent, il y crée son propre style, un reggae mâtiné de soul américaine, de musique traditionnelle africaine et de rythmes latins. Un mix explosif et festif.
LE 17 octobre
Théâtre Firmin Gémier Nomade
En v'là une drôle...
2ème épisode Nathalie Joly chante Yvette Guil...
Nathalie Joly, Jacques Verzier  Un séduisant tour de chant explore le destin de la reine du caf’conç’   Connaissez-vous Yvette Guilbert ? Croquée par le peintre Toulouse Lautrec en longue silhouette aux gants noir, cette chanteuse née en 1865 eut un destin hors du commun. Petite vendeuse des grands magasins, elle devint une véritable star du café-concert. Mais en 1900, foudroyée par une maladie du rein, elle résilie ses contrats en plein succès pour se tourner vers un répertoire exigeant. A New York, elle fonde son école des arts du spectacle pour transmettre son art du parlé chanté, ancêtre du rap d’aujourd’hui.   En v’là une drôle d’affaire est un coup de projecteur sur le répertoire de cette artiste exigeante, féministe de la première heure et amie de Sigmund Freud. En compagnie d’un pianiste, la comédienne chanteuse Nathalie Joly rend vie à Yvette Guilbert, dont elle interprète des trésors inédits : chanson populaire, mélopées envoûtantes, humour ravageur… S’inspirant du kabuki ou du théâtre d’ombre, son charisme et sa jolie voix impressionnent : enthousiasmant !  
LE 24 octobre
Le Pediluve
  Pianiste surdoué, Laurent de Wilde est un jazzman touche-à-tout : en formation trio, accompagné d’un contrebassiste et d’un batteur, il explore le langage du jazz avec une liberté totale. On tombe sous le charme de ses compositions rythmées, joyeuses ou feutrées ! « Virtuose, compositeur, auteur, l’un des mousquetaires du jazz actuel ! » Le Figaroscope
DU 02 novembre
AU 15 novembre
Théâtre La Piscine
Lever de rideau ...
En partenariat avec leConservatoire de Bourg-...
  Les élèves du Conservatoire de Bourg-La-Reine restitue leur travail de Stage avec Gaëlle Hausermann, comédienne. Ce stage a été articulé autour de la prochaine création de Pauline Bureau, Sirènes, autour du thème de l'héritage familial; Quelle place a-t-il dans notre vie? Qu'en fait-on? Comment se définir par rapport à ses parents?  Ce travail collectif a amené à choisir ensemble des textes contemporains sur le thème de la famille, à en écrire. Le thème de la vidéo, son utilisation et son contenu à également été abordé. Place maintenant à la restitution sur le plateau !      
DU 06 novembre
AU 07 novembre
Théâtre La Piscine
Marianne Epin  Le couscous à la sauce Fellag : pimenté et plein de saveurs !Comment, vous ne saviez pas ? Vous n’avez pas lu les journaux ? D’après un sondage d’opinion, le vrai plat préféré des Français, ce n’est ni le bœuf bourguignon ni la blanquette de veau, mais bien… le couscous ! Une nouvelle qui n’a pas échappé au comédien Fellag : serait-ce le signe, enfin, que France et Algérie marchent main dans la main ? Un genre de déclaration d’amour des Gaulois aux Arabes ? Pour fêter ça, Fellag va, lui aussi, cuisiner un couscous. Et nous raconter quelques anecdotes bien senties sur le monde d’aujourd’hui ! Les dilemmes existentiels de l’épicier arabe du coin, le ramadan, le vieillissement de la population et la réalité de l’immigration… Avec beaucoup d’humour et autant d’élégance, le comédien dissèque les grands riens et les petits touts qui sèment depuis toujours la zizanie entre Algérie et France. La recette idéale pour faire fondre clichés et frontières !
LE 07 novembre
Le Pediluve
  Toute la planète susurre son nom : ancienne étoile des nuits électro de Beyrouth, cette sublime Libanaise, qui jouera dans le prochain film de Jim Jarmusch, sait à merveille envoûter son public. De sa voix âpre, elle s’empare du répertoire des grandes chanteuses arabes des années 50, remixées façon folk pop. « Aussi envoûtant, hypnotique et ondoyant qu’un conte oriental. » Les Inrocks
LE 13 novembre
Théâtre La Piscine
Tout mon amour
Collectif Les Possédés
Laurent Mauvignier , Rodolphe Dana  Écriture ciselée, jeu engagé : un drame familial radical   Pour enterrer son père, un homme revient avec sa femme dans une maison dans laquelle il n’a pas mis les pieds depuis dix ans. Après l’enterrement, alors que tout semble réglé, un coup de sonnette retentit : une jeune femme est à la porte, dont la présence va réveiller un mystérieux drame familial…   Pour sa première pièce de théâtre, l’écrivain Laurent Mauvignier a travaillé en lien très étroit avec Les Possédés, collectif d’acteurs dont les spectacles se construisent par le biais de l’improvisation et d’une grande liberté d’initiative. Né de cette collaboration, Tout mon amour est un spectacle à flux tendu, un huis clos familial porté par cinq acteurs affûtés. À mesure que l’intrigue se précise, les personnalités de chacun se dévoilent et s’affrontent, explorant la part sombre de l’amour, qu’il soit filial ou conjugal... Un combat sans retour, captivant, au plus près de la nature humaine.
LE 14 novembre
Le Pediluve
Don Cavalli
Groove/Blues
  Derrière Don Cavalli se cache Fabrice, chanteur-guitariste autodidacte, passionné de blues et de soul américains. La voix rauque et chaleureuse, notre homme fait bouger les salles avec ses compos blues rock aux accents gospel ou country, le tube Me and My Baby en tête. Un concert qui vous emmène loin, vers les grands espaces ! « Don Cavalli chante comme un vieux du bayou. » Le Monde
DU 15 novembre
AU 08 décembre
Espace Cirque d'Antony
Risque ZérO
Cie Galapiat
  Une bande de garnements réchauffe l'automne à l'Espace CirqueImaginez une bande de grands ados rebelles qui seraient tombés tout petits dans la marmite du cirque. Des ados blagueurs, moqueurs, mais aussi des pros du mât chinois, du jonglage, du trapèze, de l'acrobatie et de la guitare électrique. Ce cocktail explosif, c'est celui de la Compagnie Galapiat (polisson, en vieux français) !Formés au prestigieux Centre National des Arts du Cirque, les Galapiat jouent avec tout ce qui leur tombe sous la main : le feu, les couteaux et les cheveux des filles ! Dans Risque ZérO, on trouve, entre autres, deux grands barbus se disputant à coup de haches et de fléchettes ; un clown violoniste en pleine ascension de son mât chinois ; un roi de carton pâte, jonglant à plusieurs mètres de hauteur… ou encore un numéro d’anthologie de jonglage buccal avec des balles de ping-pong ! Musiciens, clowns,  acrobates, créatifs et habiles, les Galapiat vous invitent à ce grand bric-à-brac de performances construites sur des petits riens. Rock et réjouissant, pour les petits et les grands !
LE 15 novembre
Théâtre La Piscine
George Kaplan
De et par Frédéric Sonntag
Frédéric Sonntag  Une comédie mordante autour d’une mystérieuse appellation : George Kaplan !   Mais qui est donc ce mystérieux George Kaplan dont tout le monde parle tant ? Pourquoi est-il l’obsession commune d’un groupe d’activistes clandestins au bord de la rupture, de scénaristes hollywoodiens en plein brainstorming, et d’un abracadabrant gouvernement parallèle préoccupé par la santé de la planète tout entière ? Qu’est-ce donc, à la fin, que George Kaplan ?   À 35 ans, Frédéric Sonntag est l’un des auteurs les plus en vue du moment : nourrie de références cinématographiques et télévisuelles, son écriture acérée lui vaut d’être très apprécié par les jeunes compagnies, et ce dans toute l’Europe. Déjà créé à Copenhague et à Barcelone, son tout dernier texte, George Kaplan, est né de sa fascination pour La Mort aux trousses, film culte d’Albert Hitchcock dont ledit George Kaplan est à la fois le personnage principal et le plus inexistant. À partir ce simple nom, Frédéric Sonntag a créé une satire délicieusement paranoïaque pour cinq personnages, en trois tableaux s’intéressant aussi bien au rôle du café dans le bon déroulement des réunions qu’à la participation de Hitchcock à un complot mondial. Jubilatoire !   Création 2013   Ce spectacle a reçu l’aide à la production du Groupe des 20 théâtres en Île-de-France.
LE 16 novembre
Le Pediluve
Les Siestes littéraires...
autour de Risque ZérO
  La médiathèque de Châtenay-Malabry a organisé une Sieste Littéraire exceptionnelle lors de la Fête des 5 ans du Théâtre La Piscine.Vous avez été conquis ! On recommence ! Ambiance feutrée, coussins, couvertures, huiles essentielles, café et thé à volonté, des bouquins partout, extraits de roman, émission de radio…Laissez-vous aller à écouter… Pour cette sieste littéraire de novembre, voici le programme :   Premier de cordée de Roger Frison-Roche. lu par Charles Réal Partie2 Chap. 14 Dans la famille Servettaz on est guide de père en fils. Mais Jean en a décidé autrement pour Pierre son fils. Il sera hôtelier… car la montagne est une redoutable tueuse.Lorsque Jean meurt foudroyé dans le massif des Drus, Pierre n’hésite pas un instant à rejoindre la cordée qui va décrocher le corps de son père resté dans les cimes. Un drame n’arrivant jamais seul, Pierre dévisse durant l’ascension et se blesse gravement. Mais sa décision est prise, il sera guide comme son père ! Mais à quel prix et à quels risques ? Au départ "simple" feuilleton écrit pour La Dépêche d'Alger en 1941, Premier de cordée demeure pour beaucoup le roman de montagne par excellence, un livre d’une rare intensité. Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé lu par Catherine Falgayrac chapitre 1 - 2ère partie De sa plume vive et imagée, l’auteure nous transporte aux confins d’une Amérique latine fantasmée, sur le théâtre de destinées peu communes. Vera Candida, fille de Violette- mère écervelée incapable de l’élever- est prise en charge par sa grand-mère, Rose Bustamente. Mais quelques années plus tard, le destin frappe de nouveau et la jeune fille enceinte choisit de fuir son île. A quinze ans, elle  prend le risque de tout quitter et part en ville, tournant le dos à sa lignée malheureuse.    Musique :-              20 ans / Léo Ferré-              Les jeunes loups / J.J. Annoux Des thèmes autour du risque, liés au Temps Fort à l'Espace Cirque d'Antony : Risque Zéro  
LE 17 novembre
Théâtre La Piscine
Ayo   La folk soul métissée d’une artiste magnétique   Ayo, c’est avant tout une voix : chaude, feutrée, soyeuse. Un style, aussi : un mélange doux et puissant de folk et de soul, pimenté de rap acoustique. Régulièrement comparée à Macy Gray, Tracy Chapman ou encore Lauryn Hill, Ayo cite parmi ses influences Bob Marley ou Donny Hataway, et trace sa route à l’échelle du monde : née en Allemagne d’un père nigérian et d’une mère gitane, la jeune femme chante en anglais et a vécu à Londres, New-York ou Paris. En 2006, elle séduisait tous les cœurs avec Down on my knees, balade poignante et lancinante : sept ans et 1,5 millions de disques plus tard, elle nous revient avec un quatrième album. Prévu pour la rentrée 2013, enregistré à New York en quelques jours, ce nouvel opus s’annonce comme un accomplissement : l’occasion pour Ayo, d’une rare générosité sur scène, de partir une nouvelle fois à la rencontre de son public !
DU 20 novembre
AU 21 novembre
Théâtre Firmin Gémier Nomade
Terrible bivouac
Compagnie Le Fils du Grand Réseau
Pierre Guillois  Deux jeunes gens piégés par le Mont Blanc : un récit dramatique à écouter en doudounes et après-skis   L'aventure de ce spectacle commence dans votre penderie. Equipez-vous de tous les vêtements chauds que vous trouverez : pulls en laine, anoraks, duvets, bonnets... car ce soir, il n'y aura pas de chauffage ! Guidés par trois comédiennes et une claveciniste, vous allez découvrir la triste histoire des alpinistes Henry et Vincendon : deux jeunes hommes partis en 1956 à l'assaut du Mont Blanc, et piégés par la montagne. Retransmis sur toutes les ondes, leur sauvetage désastreux fit trembler la France en pleines fêtes de Noël : refus de l'armée d'envoyer un hélicoptère – la guerre d'Algérie venait de débuter –, refus des guides de Chamonix d’engager une opération, tentative avortée de Lionel Terray, polémiques en tous genres, impudeur des médias... Assis à même le sol du gymnase du COSOM, aucun détail de cette froide affaire ne vous sera caché !   Conçu par Pierre Guillois, metteur en scène adepte d’expériences théâtrales hors normes, Terrible bivouac est un récit haletant, une épopée palpitante … à terminer par un verre de vin chaud autour de spectaculaires braseros. Prêts pour l’aventure ?
LE 21 novembre
Le Pediluve
Misja Fitzgerald...
guitare acoustique
  Formé au contact de pointures du jazz, Misja Fitzgerald Michel est un guitariste hors pair. Dans son dernier album, il a choisi de rendre un hommage délicat au songwriter anglais Nick Drake. Accompagné sur scène d’un violoncelliste, le musicien révèle toute la poésie de ces mélodies en clair-obscur. « Pas besoin de roulement de tambour : la musique pure. » Le Monde
LE 22 novembre
Théâtre La Piscine
Dans les rues de...
Duos et tarentelles du XVIème siècle (Primavera,...
Jérôme Correas, Ana Yepes, Olivier Collin  Funiculi, Funicula, un pas par-ci, un pas par-là : le tourbillon napolitain sous toutes ses formes !   Napoli ! Naples, son dédale de ruelles, ses façades bariolées, ses odeurs, ses saveurs et le Vésuve pour surplomber le tout. Naples, ville plurielle, mais surtout ville de la Musique : au 18ème siècle, en pleine époque baroque, la ville rayonne dans toute l’Italie grâce à des compositeurs tels que Primavera ou Scarlatti, un claveciniste virtuose. De la musique, mais aussi de la danse : véritable carrefour culturel, les rues de Naples résonnent autant des accords de mandoline que des pas des danseurs de tarentelle, villanelle ou de saltarello !   Emmenés par deux ténors, deux danseurs et un acrobate, c’est donc à une grande fête populaire que nous allons assister : un parcours chanté et dansé, une promenade musicale et acrobatique dans une Naples bouillonnante. Une Naples où l’on se bat, où l’on boit, où l’on s’aime, et où l’on n’oublie jamais de chanter et de danser ! OEuvres de Primavera, Radesca, Scarlatti, Ricci, Denza…  Création au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine. PROGRAMME Giovanni Leonardo Primavera (1540-1585)“Villanella ch’all acqua vai”“Amor, lasciami stare”“Correte, O scuri amanti”  Enrico Radesca (1550-1625) “Moriro di dolor” Alessandro Scarlatti (1660-1725)Cantate pour ténor , deux violons et basse continue : «  Correa nel seno armato »SinfoniaBallettoRécitatif : “Correa nel seno amato”Aria : “Ombre opache”Récitatif :  “Eurilla , anima mia « Air “Fresche brine” Pietro Migali (1635-1715)Sonata a tre en Sol mineur, op1 n 5Grave - Spiritoso – Adagio - Allegro Francesco Mancini (1672-1737) “Se nascessero mille amori”, cantate  pour ténor, violon et basse continue“Dir vorrei quel bel contento”, cantate pour ténor, 2 violons et basse continue Domenico Cimarosa (1749 – 1801) “O notte soave”, duettino pour deux ténors Gallarda, pièce pour guitare Canzone Napoletane (XIXème)« Tu sol mi ascolti » ( Corigliano di Rigliano) , pour ténor et guitare “Lo tiramole” duo“Tiritomba” duo“Col quanto si contenta un lazzarone”(Federico Ricci) duettinoTarentella distratta (anonyme) danse “Santa Lucia” (anonyme) barcarola“La fiera di Mastr’Andrea” (anonyme) tarantellaJacara rasgueado (Santa Cruz) duoJacara “No hay que decirle al primor” (Santa Cruz) duo “Funiculi, Funicula” (Luigi Denza) duo     Jérôme Correas et Les Paladins sont en résidence au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine en 2013.   Ils ont déjà présenté Le Couronnement de Poppée et Le retour d’Ulysse dans sa patrie de Claudio Monteverdi, tous deux mis en scène par Christophe Rauck,ainsi que plusieurs concerts.
LE 22 novembre
Hors nos murs
  Une conférence pour imaginer des futurs désirables ! Animée par Lucas Delattre, journaliste, ancien rédacteur en chef adjoint du Monde des Débats et actuellement directeur de la communication de l'Institut Français de la Mode.COMMENT IMAGINER LE MONDE DE DEMAIN ? INVITÉ : Marc Mousli, consultant et chercheur en prospective, animateur du Café de la prospective à Paris, association qui réfléchit à la prise en compte de l'avenir dans la réflexion et la prise de décision politique.
LE 23 novembre
Chez nos voisins
La Nuit de la Ma...
de 19h30 à l'aube
  Pour sa 5e édition, une dizaine de compagnies de Marionnette envahissent le Théâtre Jean Arp pour une folle nuit animée.Programme détaillé sur festivalmarto.com
DU 23 novembre
AU 28 janvier
Théâtre La Piscine
Qui-vive
Magie nouvelle
  Petit traité de magie à l’usage du monde moderne Ne vous fiez pas à leurs chemises bariolées : les trois hommes que vous allez rencontrer sont des magiciens de tout premier ordre ! Spécialistes du mentalisme et de la « magie nouvelle », le français Thierry Collet, le belge Kurt Demey et l’italien Carmelo Cacciato vont s’amuser à faire tourner en bourrique votre sens de l’observation. D’abord, il y a les tours, bluffants : le trio sait à merveille vous faire les poches avec style, ou deviner les mots écrits sur un bout de journal pris au hasard. Mais avec Qui-Vive, ils ont aussi voulu montrer à quel point il est facile de détourner notre attention de ce qui se passe juste sous nos yeux ! S’improvisant conférenciers, les voici qui refont leurs tours sous tous les angles et vous dévoilent quelques ficelles de leur métier. Une démonstration soignée, et franchement inquiétante lorsque le trio sort de son chapeau une mystérieuse application de reconnaissance faciale... De la magie comme on n’en voit pas souvent, qui interroge avec subtilité notre rapport aux médias, au marketing ou encore à Internet !   www.thierrycollet.fr  
LE 24 novembre
Chez nos voisins
Ouroboros
Handspring Puppet Compagny
  (dans le cadre de la saison France-Afrique du Sud)L'ouroboros est un symbole antique qui représente le cycle de la vie. Souvent figuré sous les aspects d’un serpent qui se mord la queue, il est présent dans ce spectacle via une scène circulaire. Façon de dire, à l’instar de la metteuse en scène Janni Younge, que « nous nous recréons constamment et que les histoires de nos vies commencent à l’instant même où celles-ci se terminent ». L’histoire racontée est une histoire d’amour. Celle qui verra une danseuse et un poète trouver le courage de s’engager l’un envers l’autre. Au travers des différentes transformations de leurs marionnettes, ces deux personnages évoluent tout au long de la pièce, prenant à témoin les spectateurs pour narrer leur vie, de l’enfance à la mort. Jamais rien ne s’achève, même si tout a une fin. Résolument optimiste, ce récit philosophique et divertissant joue habilement de l’interaction entre performeurs, marionnettes, théâtre d’ombres et animation sur une composition musicale de Neo Muyanga et une chorégraphie de Mamela Nyamza.
LE 26 novembre
Théâtre La Piscine
  Le Théâtre Firmin Gémier / La Piscine et le Conservatoire à Rayonnement Départemental de Bourg-la-Reine/Sceaux présentent : Une lecture d’extraits du livre Le cadavre encerclé de Kateb YACINE Mise en espace Frédérique AUFORT Avec les élèves comédiens Ludivine RHEIN , Alix MARCHESSAUX, Solène NIESS, Tiphaine FAVENNEC, Victor EZENFIS, Noé MENUAU, Eléonore BROUILLAUD, Pauline NICOLAS, Margaux HERVE, Luc LABORDE  Entrée libre - Durée 30 minutes environ
LE 26 novembre
Théâtre La Piscine
Nasser Djemaï  À la rencontre des chibanis, les vieux travailleurs immigrés : sensible et lumineux !   « Mon fils, il faut qu’il sache, il faut qu’il retrouve son père… » Au moment de mourir, la mère de Martin lui laisse une adresse : celle d’un foyer de chibanis,  les immigrés algériens de la première génération. Martin rencontre Driss, Hamid, Majid et Shériff : des hommes partagés entre Algérie et France, entre leurs vieux rêves de grandeur et leurs souvenirs d’ouvriers,  entre les copains du bled qui les croient millionnaires et le complément retraite qui tarde à venir. Mais il en faudrait plus pour ôter à un chibani son sens de l’humour : « Toi, tu aurais bien besoin d’un stage au bled ! », lance Shériff à un jeune dont le caleçon dépasse du pantalon !   Écrit et mis en scène par Nasser Djemaï, grenoblois d’origine algérienne, Invisibles est un hommage délicat à ces travailleurs de l’ombre, à ces oubliés des Trente Glorieuses qui ne voient plus l’Algérie qu’en juillet et en août. Basé sur des témoignages réels, interprété par de formidables comédiens maghrébins, un spectacle libérateur !
DU 28 novembre
AU 30 novembre
Théâtre La Piscine
  DANS LE CADRE DU FESTIVAL MARTO   Effeuillage de marionnettes… strictement réservé aux adultes !   Robe de chambre et  bésicles sur le nez, M. Beaurestes se prépare à assister au bain de sa femme : tout un spectacle ! Bricoleur et peintre fripon, Léon présente ses œuvres à travers le trou de la serrure : vous avez dit voyeur ? Sculpteur de châteaux de sable, M. Tiche se lance dans une construction évocatrice, et forcément magistrale…   Parler d’érotisme avec des marionnettes ? Le Tof Théâtre l’a fait ! Cette compagnie fourmillante d’idées a conçu comme un bouquet de hors d’œuvres (les fameux zakouskis russes !) ces trois courts spectacles assortis d’une exposition. Venez rire et rougir devant ces saynètes évocatrices, mi-coquines, mi-canailles ! Une soirée pas banale à savourer au cours d’une promenade dans des lieux insolites du Théâtre La Piscine : lumière tamisée de rigueur !   « L’érotisme, le Tof  Théâtre le cultive délicatement et si tendrement qu’on en redemande. […] Le frisson troublant et poétique reste assuré.» Le Soir, mai 2002   Le Tof Théâtre a déjà présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Piccoli Sentimenti en 2012, Sur la dune en 2009, Les zakouskis érotiks en 2005 et Les Bénévoles en 2006.
DU 29 novembre
AU 30 novembre
Chez nos voisins
A part être
Cie Juste après
Carine Gualdaroni  Autre exercice d’étudiant, à l’École supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Méeières cette fois. Basé sur l’accumulation d’objets, des ombres chinoises, des chorégraphies. Le clinquant des artifices de la mode pour support permanent afin d’exprimer notre tendance à nous laisser manipuler par le paraître plutôt que s’efforcer d’être.C’est un défilé incessant de toilettes à enfiler, ôter, mettre, remettre, jeter. C’est le leitmotiv de cette phrase, peut-être attribuable à Marylin Monroe : « Regardez-moi. Aimez-moi ».  Et d’autres mots chargés de sens ici et là en voie off ou en direct. C’est cette autre affirmation : « J’ai arpenté ma vie comme un couloir d’hôpital ».Des couples se forment. Se délitent. Se croisent, se télescopent. Vêtements et sous-vêtements se succèdent. Puis les souliers, le maquillage, les accessoires annexes comme le sac à main, les perruques, les chapeaux. Des passages de mannequins, des entrées de mariés.La succession des séquences est fluide. Elle se plie à des éclairages mouvants, circonscriptions d’espaces ou de cheminements. C’est comme la télé devant laquelle on zappe jour et nuit pour gober des images pièges, des mises sous influence. D’autant que la bande son, riche et variée, entremêle des airs de variétés à des bribes d’interviews, de confidences, d’extraits littéraire.
LE 29 novembre
Chez nos voisins
Ombre claire
Théâtre du Mouvement (production du Théâtre Jean...
  Le spectacle Ombre Claire est inspiré de l’histoire vraie de Claire Pradier, fille de Juliette Drouet et du sculpteur James Pradier, décédée à l’âge de vingt ans (1826-1846). Il ne s’agit pas là de raconter son histoire, mais de redonner vie, pour un moment, à la jeune fille, ses aspirations déçues, sa lutte pour vivre, son dialogue avec la mort. Dans cette pièce, Claire Heggen s’inspire des poèmes que Victor Hugo nous a laissés à son sujet, dans Les Contemplations, et dialogue avec le quatuor de Schubert La jeune fille et la mort.Par l’entremise d’une marionnette, animant l’inanimé, elle fait apparaître et disparaître la figure incertaine d’un ange et convoque la blancheur fantomatique d’un être trop tôt disparu. « On sentait qu’elle avait peu de temps sur la terre, qu’elle n’apparaissait que pour s’évanouir, et qu’elle acceptait peu sa vie involontaire ; et la tombe semblait par moments l’éblouir. » Victor Hugo
DU 29 novembre
AU 30 novembre
Chez nos voisins
Le cirque orphel...
cie Les Sages fous (Québec)
  Dompteurs de marionnettes sauvages, montreurs de curiosités, Les Sages Fous élaborent un théâtre paradoxal : rituel et trivial, domestique et merveilleux.Nous créons un théâtre non naturaliste où masques et marionnettes se conjuguent pour transporter vers l’Ailleurs. Un théâtre qui marie l'essence du moment et les détails de l’illusion. Nous privilégions une manipulation à vue et un engagement corporel complet des manipulateurs. Un théâtre grotesque et poétique où l’image et le geste l’emportent sur le verbe. Un théâtre qui surprend et dérange, sauvage et indiscipliné.
DU 30 novembre
AU 01 décembre
Chez nos voisins
VieLLeicht
cie Happès
  Sur scène, une femme, bien humaine, en condition de marionnette : chacun de ses membres est relié à un fil qui monte vers le ciel. Mais qui tient les fils de la marionnette ?En vérité, nul marionnettiste aux commandes. La marionnette humaine se débat pour se hisser, se soulever, en attendant qu’une inversion des charges se produise : l’apesanteur en quelque sorte.Melissa Von Pépy a eu l’idée et l’envie de ce spectacle suite à la lecture d’une nouvelle de Kleist : « Sur le théâtre de marionnettes ». Il s’agit d’un dialogue entre un danseur de l’opéra et le narrateur au sujet de la grâce. Le danseur se rend tous les jours au théâtre de marionnettes, fasciné par la danse légère de ces pantins de bois qui échappent à la pesanteur. « Cette idée, qu’un être sans âme puisse incarner la grâce même, me trouble », nous dit Mélissa Von Vépy ». L’acrobate a alors souhaité recréer cet état du pantin, de la marionnette.En habituée de la voltige et du travail aérien, Mélissa Von Vépy nous promet un spectacle à la fois spectaculaire et sensible, à découvrir en famille.
DU 02 décembre
AU 08 décembre
Théâtre La Piscine
Qui est Monsieur...
Une création d’Emmanuel Audibert - Cie 36 du ...
  DANS LE CADRE DU FESTIVAL MARTO Dialogue survolté entre un comédien et ses créatures automatisées   Assis dans son fauteuil, Monsieur Lorem Ipsum s’apprête à passer une soirée sans histoires. Mais à l’intérieur de cette intimité, quelque chose va se dérégler : l’air de rien, un monde extraordinaire se manifeste. Peuplée de poupées bavardes et stéréotypées, la télé s’emporte, des peluches oubliées se rebiffent, d’étranges créatures prennent vie… Comme dans une vision hallucinée, cette petite armée précise et méthodique prend le contrôle de la soirée. Tant bien que mal, Monsieur s’entretient avec ce petit monde jusqu’à se trouver totalement débordé !   Comédien, homme de cirque, mélomane, Emmanuel Audibert – alias Lorem Ipsum - est un passionné de bidouille informatique. Ses créatures sont à mi-chemin entre le bijou de technologie et la récupe : manipulées par ordinateur, elles réagissent à la voix, au mouvement et au son ! Le jeu est infini entre le marionnettiste et la marionnette, entre l’acteur et l’objet. Un huis-clos plein de trouvailles et d’humour !  
DU 03 décembre
AU 06 décembre
Chez nos voisins
Philippe Dorin, Lise Martin, Karin Serres, Thor Hungwald, Ismaïl Safwan  Faut-il être fou, à l’ère des images, pour croire qu’un texte a encore quelque chose à dire ? Faut-il être naïf pour penser que la marionnette peut le servir ? Faut-il être insensé pour être persuadé que la confrontation des écritures contemporaines au service d’histoires fortes et universelles offre au spectateur un plaisir rare ? Il faut l’être assurément de cette douce névrose créatrice qui anime Ismaïl Safwan depuis trente-deux ans avec un talent incomparable. Dans son sillon, 4 Auteurs (4A) relèvent le défi d’embrasser et de s’approprier 4 Mythes (4M) parmi les plus forts récits de l’humanité pour les livrer aux bons soins des figures articulées, d’ombres suggérées et autres inventions des Flash Marionnettes. Pour le premier volet du bouquet final de la compagnie, Narcisse, Echo, Zeus et les autres rencontrent les tréteaux en bois, les cartons peints et les inépuisables ressources des marionnettes pour inventer le présent des histoires d’hier.
LE 03 décembre
Théâtre La Piscine
Béatrice Massin
Terpsichore
Béatrice Massin, Compagnie Fêtes Galantes  Sous le patronage de la muse de la danse, le style baroque dans tout son éclatPostures tenues, costumes esquissés, gestes élégants : ils sont quatre à se mettre en mouvement sur la grande scène blanche. Tournoyant sur eux-mêmes, ils nous entraînent dans un tourbillon de plus en plus rythmé. Peu à peu, les costumes se teintent de couleurs vives, la musique devient chantée, et c’est l’explosion : dans un grand jaillissement de tissus éclatants, les danseurs, désormais au nombre de six, s’emparent de la scène avec une jubilation évidente. Une image tout droit sortie d’un tableau de Rubens !Grande spécialiste du style baroque, Béatrice Massin a conçu un spectacle à l’image de Terpsichore, muse de la danse dans la mythologie grecque : précis, cadencé et plein de vitalité ! Emmenant ses six danseurs vers la naissance de la couleur, Béatrice Massin montre une fois de plus toute la diversité d’une danse débarrassée du superflu, résolument intemporelle.   Rebel : Terpsichore, Les Plaisirs Champêtres, extraits des Eléments Ensemble Arion Chef invité : Daniel Cuiller   Hændel : Terpsichore, prologue de Il Pastro Fido composé pour Marie Sallé (1707- 1756) rendant ainsi hommage à la première danseuse qui a décliné son art avec modernité. Ensemble Capella Savaria Direction : Nicholas McGegan Chanteurs : Katalin Farkas, Derek Lee Ragin
LE 05 décembre
Le Pediluve
An Pierlé Solo
Pop, Piano/Voix
  Après six années en tournée avec son groupe de rock, White Velvet, la musicienne belge An Pierlé nous invite à la découvrir en solo, avec pour tous artifices sa voix et son piano. En toute intimité, elle nous livre ses mélodies aériennes et mélancoliques. On pense à Tori Amos ou Kate Bush : un concert hors du temps. « La voix d’An Pierlé semble nous tenir en suspension dans le vide. » Télérama Sortir
LE 05 décembre
Théâtre La Piscine
Mickaël Le Mer, Compagnie S'Poart  Sur un plateau quadrillé de lumière, six garçons, assis ou debout, semblent attendre. C’est alors que des blocs sombres tombent au sol : ce sont des tables. En un instant, un nouvel univers s’installe : poussant, tirant, déplaçant les tables, les six garçons basculent dans une chorégraphie rythmée, alternance de courses effrénées et de déplacements à pas comptés. Dans une atmosphère de clair-obscur, toujours entre ombre et lumière, leurs corps se déploient, se plient, se projettent pour maintenir l’équilibre : grimpant sur une table penchée, multipliant les saltos ou les figures de break, chacun s’emploie à créer le langage de cette grande rêverie urbaine.Nourri à l’électro-hip-hop, aux battles de breakdance et à la musique des rappeurs new-yorkais des années 90, Mickaël Le Mer est directeur artistique de la compagnie S’poart (prononcez « espoir » !). Créé avec des danseurs autodidactes, repérés dans le monde des battles, Instable détourne avec finesse les codes du hip-hop pour s’inspirer des arts de la rue, du cirque ou de la capoeira.
DU 06 décembre
AU 07 décembre
Chez nos voisins
Isabelle Darras, Julie Tenret  Deux marionnettes hyper réalistes, de taille humaine, prennent vie sous nos yeux grâce au talent des deux manipulatrices.Jean et Elise forment un couple d'un âge certain, 65 ans de vie commune, autant dire presque toute une vie, d’un amour infini et, s'ils ne croquent plus la vie à pleine dents tous les jours, c'est sans doute parce qu'elles sont dans un verre d'eau.Leur quotidien est fait de souvenirs, de tendresse, de petits agacements, de maladresses et de toutes sortes de manies. Ils sont inséparables depuis leur premier baiser échangé au drive-in dans les années… on ne sait plus, peu importe. Le désir, l'amour et l'enthousiasme n'auraient-ils pas d'âge ? Mais la mémoire d'Elise est pleine de trous qui semblent aspirer les êtres, les choses, les mots. Les idées se perdent, les visages s'effacent, les souvenirs s'effondrent et disparaissent.On ne se lasse pas du spectacle tendre de ces deux marionnettes aux visages tellement humains. Ici, il est avant tout question d’amour...
DU 06 décembre
AU 08 décembre
Théâtre La Piscine
Tout seul
Théâtre du Rugissant
Christophe Chabouté  Ode à l’imaginaire dans une roulotte aux couleurs de la merTout seul, roman graphique de Christophe Chabouté, est l’histoire d’un vrai solitaire : un homme né et grandi dans un phare au milieu de nulle part, totalement étranger au monde des hommes. Il n’a pour compagnon que son dictionnaire, dans lequel il pioche des mots au hasard. Seule son imagination lui permet de s’évader de son phare...Compagnie d’art forain au croisement du théâtre, de la musique et des marionnettes, le Théâtre du Rugissant a choisi d’adapter ce récit dans un espace original : une vraie roulotte, transformée pour l’occasion en bateau-phare ! Approchez-vous : serrés les uns contre les autres dans cette drôle d’embarcation, vous verrez apparaître de délicats marins-marionnettes, au son du piano, de l’accordéon et des bruits de la mer… Intime et familial, un spectacle plein de délicatesse !Le Théâtre du Rugissant a notamment présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Dans l’oeil du judas en 2010
LE 07 décembre
Le Pediluve
  Ne vous fiez pas à leurs noms de scène : derrière Erevan Tusk et Mrs Good se cachent deux groupes parisiens qui ont le vent en poupe. D’un côté, le quintet d’Erevan Tusk, flottant entre pop sixties et rock nineties : des compositions solaires et franchement planantes. De l’autre, les quatre trublions de Mrs Good : dégaine à la Crosby, Stills and Nash, leur style folk-rock fera tourner plus d’une tête ! « Erevan Tusk en concert, c’est dynamique et puissant. »  / « Mrs Good nous veut du bien ! » Les Inrocks
LE 07 décembre
Chez nos voisins
Médéric Collignon...
(à la recherche du Roi Frippé)
  Explorateur au long-cours, Médéric Collignon aime revisiter ceux qui l'inspirent. Après Ennio Morricone et Miles Davis, c'est au tour du groupe de rock King Crimson de recevoir un traitement de faveur sorti de l'imagination déchaînée du cornettiste. Toujours accompagné de son groupe le Jus de Bocse, Médéric Collignon a fait appel à un octuor à cordes pour apporter une touche classique et baroque au projet. Ensemble, ils se produiront sur la scène du New Morning pour présenter le nouvel album, « A la Recherche Du roi Frippé », sorti en novembre 2012. Re-découvrez en concert l'œuvre de King Crimson revisitée par Médéric Collignon. King Crimson comme vous ne l'avez jamais imaginé !«Le cornettiste dynamite le rock progressif de King Crimson et Robert Fripp. Dingue !» Eric Delhaye«Bien plus qu’un simple hommage (...) «A la recherche du Roi Frippé» se révèle passionant de bout en bout. Ni du jazz, ni du rock, juste de la musique, intense, vibrante, habitée qui révèle toute sa richesseau fil des écoutes.» Felix Marciano
LE 10 décembre
Théâtre La Piscine
Hashigakari (La ...
Création collective autour du Japon
Compagnie Atelier de l’Orage, Gilles Cuche  Promenade visuelle dans le Japon des merveillesConnaissez-vous l’histoire de Ryokan Taigu, surnommé le moine fou, qui passait ses journées à méditer dans sa petite cabane ? Avez-vous déjà entendu parler du samouraï qui voulait appendre à distinguer les portes du paradis de celle de l’enfer ? Et l’histoire de la fiancée qui fut seule à résoudre l’énigme de la petite branche posée sur la montagne de sel, la connaissez-vous ?Toutes ces légendes japonaises, quatre artistes – un comédien, un musicien, une danseuse et un jongleur – vont vous les raconter. Virevoltant au plus près des spectateurs, ils nous entraînent dans une fascinante évocation du Japon d’hier et d’aujourd’hui : car aux légendes traditionnelles vient s’ajouter l’histoire de Sadako Sasaki, petite fille d’Hiroshima qui, pour guérir de sa leucémie due à la bombe atomique, plia milles grues en origami… Au son si poétique du hang, de multiples personnages apparaissent en de superbes tableaux visuels. Moine au crâne rasé faisant glisser une boule de verre le long de tout son corps, danseuse au kimono, samouraï à la voix profonde et à l’humour décoiffant, tous sont au rendez-vous de ce fabuleux voyage !Gilles Cuche a notamment présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Le Dibbouk en décembre 2011.
DU 11 décembre
AU 12 décembre
Chez nos voisins
ECLAIRAGE
Ecrire pour la marionnette
Philippe Dorin 
LE 12 décembre
Le Pediluve
Maissiat
Chanson
  Amandine de son prénom, Maissiat pose sa voix douce et cristalline sur des textes finement ciselés, ornés de notes de piano et d’arrangements pop. Ancienne guitariste au sein du groupe rock Subway, la jeune auteure-compositeur trace sa route dans l’univers de la chanson française. Une artiste rare, émouvante et élégante. « La révélation du moment côté chanson à textes » Métro
LE 13 décembre
Le Pediluve
Les Siestes littéraires...
autour du Conte d'hiver
  A l’occasion de la pièce « Le conte d’hiver » de William Shakespeare au Théâtre Firmin Gémier-La Piscine, la Médiathèque transporte sa Sieste Littéraire au Pédiluve le vendredi 13 décembre 2013 à 19h. Si cette pièce évoque pour vous une merveilleuse histoire à raconter durant les longues veillées d’hiver, ne vous y trompez pas,  il n’en est rien ! Voyez plutôt : Léonte, roi de Sicile, soupçonne son meilleur ami Polixène, roi de Bohème, de le trahir avec sa femme, Hermione. La jalousie s’insinue en lui, grandit, pour finir par le dévorer, et le faire sombrer dans une terrible vengeance …   Les liaisons dangereuses, de Choderlos de Laclos La jalousie est aussi au cœur du jeu pervers des rivaux des Liaisons dangereuses. Merteuil et Valmont savent s’en détacher, en user, pour séduire, conquérir et dominer … Dans ce duel – celui des conquêtes les plus subtilement maîtrisées, ils vont peu à peu se laisser dévorer par cette jalousie, qui s’achève en vengeance… mortelle. Polyphonie de lettres sublimées par les voix de Ludmila Mikaël et Didier Sandre.  Un Amour de Swann, Proust. André Dussolier nous entraîne quant à lui dans la spirale jalouse de Swann. S’étant laissé conquérir par Odette, frivole, vaporeuse et mondaine, il se cristallise rapidement dans son obsession pour Odette, jusqu’à s’aventurer dans des situations périlleuses pour l’honneur qui lui reste…    
DU 13 décembre
AU 14 décembre
Théâtre La Piscine
Roméo et Juliett...
De William Shakespeare
William Shakespeare, David Bobee, Pascal Collin, Antoine Collin  Toute la fougue du mythe shakespearien dans un spectacle incandescentDès ses premiers instants, ce Roméo et Juliette est éblouissant : car David Bobee, 35 ans, a conçu sa mise en scène dans un décor grandiose, aux couleurs cuivrées, dorées, où tout semble prêt à s’embraser. Et c’est bien de cela qu’il s’agit ici : embrasement de deux cœurs adolescents, embrasement de deux familles qui se haïssent, embrasement d’une ville toute entière...Ce feu, cette passion, sont le fil conducteur de ce Roméo et Juliette interprété par une distribution à l’image d’aujourd’hui : jeune, engagée, vibrante. Avec ardeur, ces acteurs s’emparent du texte mythique de Shakespeare, dont la nouvelle traduction fait ici ressortir toute la force. Dans un grand élan fiévreux, théâtre, danse hip-hop, cirque et musique se mêlent pour nous raconter l’essentiel : une histoire d’amour universelle, aussi à sa place dans les banlieues françaises qu’en Palestine ou dans une favela brésilienne.
LE 14 décembre
Théâtre La Piscine
  Redynamiser la librairie du Théâtre Firmin Gémier / La Piscine a été une de nos envies pour cette nouvelle saison : La rendre plus visible, plus présente, plus vivante en y présentant des ouvrages sélectionnés par les « Marque-Pages ». Amoureux des livres, ce groupe de volontaires et spectateurs du théâtre vous propose des ouvrages émouvants, drôles ou originaux souvent en lien avec la programmation. Il y en aura pour tous les goûts ! C’est avec grand plaisir que nous vous invitons pour ce premier rendez-vous avant la représentation de Roméo et Juliette.  
DU 17 décembre
AU 21 décembre
Théâtre La Piscine
William Shakespeare, Patrick Pineau, Daniel Loayza  Une pièce géniale, une troupe de haute volée : du très grand Shakespeare !Léonte, roi de Sicile, et Polixène, roi de Bohème, ont été élevés ensemble et s’aiment comme deux frères. Mais alors que Polixène est en visite en Sicile, Léonte est pris d’un accès de jalousie aussi soudain que destructeur : il accuse Hermione, sa femme sur le point d’accoucher, d’être l’amante de Polixène. Et ordonne dans la foulée qu’elle soit jetée en prison...Ceci n’est que le début de l’intrigue débordante du Conte d’hiver, tragicomédie pleine de surprises de Shakespeare. En cinq actes, l’œuvre nous transporte dans une multitude d’univers : de la cour de Sicile aux prairies de Bohème, du monde des rois à celui des bergers. Les rebondissements se succèdent ; l’amour et la haine, les hautes réflexions et les blagues triviales, tout se mêle dans une époustouflante explosion de style. Pour investir cette fresque, Patrick Pineau a réuni sa bande d’acteurs au grand complet. Inattendu, à la fois douloureux et doux, comique et cruel : du théâtre à l’image de la vie !Patrick  Pineau a notamment présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Le Suicidé en janvier 2011, et L’Affaire de la rue de Lourcine en octobre 2012.
LE 18 décembre
Théâtre La Piscine
  RDV EN SALLE DES MACHINES à 19H30 pour assister à l’enquête ! Épisode 1 / Un village qui tremble : Adèle la petite Bertholet a disparu.   Les mères ont peur pour leurs enfants, le voisin est suspect, le boucher n'est pas net. Et qui est cette étrangère qui vient d'arriver? La mairie organise une battue   Un vêtement d'homme est retrouvé. Le simplet, coupable idéal.   Suspicion, intrigue, méfiance, secret enfoui. Chacun soupçonne l'autre. Terreur. Angoisse.   Cette année la Troupamateur s'implante dans un drôle de village. La bouchère et son mari, les deux vieilles filles, la belle- mère, la femme adultère, les deux adolescents, la mère et sa fille, les garces du village, le simplet, l'institutrice. Qui se cache derrière chaque figure ? Quels sont les secrets des personnages ? Et où est la petite Bertholet?   Texte Rémi De vos : Le ravissement d'Adèle chez acte sud MISE EN SCENE : OUDOT PASCALE et SIEVERT RAINER AVEC : ATTIA VALERIE, BERNARD BAPTISTE, BILDSTEIN DELPHINE, BRISSON LYDIE, DELAYE LAURIANE, DELHOMMEAU KARINE, GAUVENET ANNE, GIGON JACQUES, GUEGANO MURIELLE, GUINAUDEAU HELENE, LASSIBILLE CATHERINE, LE MENN ANNE, LEBOUTET BARRELL HELENE CLAIRE, MAHE ANNICK, POMEAU STEPHANIE, ROUSSELET PASCAL
DU 18 décembre
AU 24 décembre
Chez nos voisins
Un beau matin, Aladin...
Matej Forman et Charles Tordjman
Matej Forman, Charles Tordjman  Les superbes marionnettes de Matej Forman s'animent pour raconter quelques unes des aventures des héros qui peuplent les récits fantastiques des "Mille et une nuits" et pour faire rêver, émouvoir et éblouir un public où se mêlent petits et grands.
LE 19 décembre
Le Pediluve
Vincha
Chanson Rap
  « Et si j’mélange les mots, dis-toi qu’c’est d’la poésie », lance Vincha avec gouaille. Entre rap et chanson, cet électron libre nous parle de sa vie parisienne, de sa soif de liberté et des seins des filles. Mélodieuses et bien balancées, ses chansons touchent juste à la première écoute et dressent le portrait d’un jeune homme au grand cœur, généreux et sensible.
DU 07 janvier
AU 12 janvier
Théâtre La Piscine
La Bonne Ame du ...
Brecht / Bellorini
Bertolt Brecht, Jean Bellorini, Camille de la Guillonnière, Jean Bellorini  Une jeune troupe ultra-inventive rallume la flamme de Brecht La Bonne âme du Se-Tchouan, c’est l’aventure de deux drôles de dieux, descendus sur terre incognito pour y trouver de « bonnes âmes ». Ils se retrouvent au Se-Tchouan, province chinoise misérable. Personne n’accepte de les recevoir pour la nuit. Personne sauf Shen-Té : une prostituée avec le cœur sur la main. Émus par sa générosité, les dieux lui offrent alors de quoi s’acheter un petit débit de tabac. Mais sitôt Shen-Té propriétaire, tous ses voisins rappliquent pour jouer les pique-assiettes ! Incapable de dire non, la jeune femme se déguise en homme autoritaire pour se faire respecter. Une double identité qui va être bien difficile à assumer...Dix-neuf artistes de tous âges et de tous horizons sur scène, dont un enfant et un virtuose du piano : telle est la fine équipe de Jean Bellorini pour cette Bonne âme ! En une poignée d’années, ce jeune metteur en scène a imposé son style : des spectacles collectifs, joyeux, subtilement équilibrés entre jeu et musique. Après deux créations autour de Hugo et de Rabelais, récemment présentées au Théâtre La Piscine, la troupe s’empare cette fois d’une épopées formidablement poétique de Bertolt Brecht. Une vraie bouffée d’imaginaire !Jean Bellorini a notamment présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Tempête sous un crâne en avril 2012 et Paroles gelées en janvier 2013.
DU 16 janvier
AU 17 janvier
Le Pediluve
  On ne présente plus les frères Belmondo : Lionel au sax, Stéphane à la trompette, ils ont collaboré avec les plus grands et transcendent le jazz avec un talent rare. Adeptes du collectif, les voici au Pédiluve pour deux soirées en formation sextette : de très haute volée ! « Les frères Belmondo dominent le jazz depuis une décennie. » Libération Belmondo Family SextetYvan Belmondo : saxophone Baryton lionel belmondo : saxophone ténor Jean Philippe Sempere : guitareSylvain Romano : basseJean Pierre Arnaud : batterie
LE 17 janvier
Théâtre La Piscine
  Toute la virtuosité d’un jeune danseur en quatre solos de très haute tenueÀ bientôt 30 ans, Aakash Odedra est déjà un talent reconnu de la scène britannique : formé en Inde et au Royaume-Uni à la danse traditionnelle indienne (Kathak et Bharata Natyam), le jeune homme a récemment participé à la création des chorégraphies pour des évènements aussi prestigieux que les London 2012 Festival and Cultural Olympiad ou le Jubilé de la Reine. Mais Aakash est avant tout un excellent danseur : corps mince, mouvements précis, énergie fulgurante, engagement total.C’est cette virtuosité qui émane de Rising, spectacle pour lequel il a sollicité trois chorégraphes stars de la danse d’aujourd’hui : Sidi Larbi Cherkaoui, Russell Maliphant et Akram Khan, son mentor. Ceux-ci ont créé pour lui trois solos époustouflants, auquel Aakash a adjoint l’une de ses pièces de danse kathak. Avec aisance et grâce, le danseur passe ainsi d’un univers à l’autre : des mouvements très codés de la danse traditionnelle à un espace saturé de son et de lumière ; d’une chorégraphie épurée à une autre sombre et animale. Le portrait d’un danseur d’aujourd’hui autant qu’une déclaration d’amour à la danse elle-même !
DU 18 janvier
AU 26 janvier
Espace Cirque d'Antony
Matamore
Par le Cirque Trottola et le Petit Théâtre Ba...
  Ballet de clowns fantasques dans l’arène aux fantasmesMatamore, c’est avant tout un univers : un chapiteau rouge avec ses guirlandes de lumières et son brasero. Il faut entrer, monter les marches de bois, et s’installer sur les gradins en hauteur, surplombant la piste. Une piste comme une arène, bientôt peuplée d’étranges figures : clown grimé de blanc, dompteur à l’imposante moustache, costaud en habit de torero...Des portés acrobatiques engagés. Du jonglage avec des pistolets, un numéro de fouets. Un duel de clowns abracadabrant… Il y a tout cela dans Matamore, et aussi bien plus. Il y a cette mélancolie qui vous étreint devant la silhouette de l’auguste. Cet émerveillement lorsque des bribes d’enfances surgissent. Il y a du vertige, de l’étrange, du sublime. Il y a, surtout, l’âme de ces artistes qui emplit la piste, leur musique, leurs mots, leurs gestes. Matamore, c’est tout cela à la fois : un spectacle unique, un ovni dont on sait dès le début qu’on ne comprendra pas tout. Mais qu’on ressentira.Le Cirque Trottola a déjà présenté Volchok à l’Espace Cirque d’Antony en décembre 2007.Le Petit Théâtre Baraque a déjà présenté Augustes à l’Espace Cirque d’Antony, dans le cadre du Festival Solstice, en juin 2010.
LE 19 janvier
Le Pediluve
Les Siestes littéraires...
autour de La Bonne Ame... et Matamore
  La médiathèque de Châtenay-Malabry a organisé une Sieste Littéraire exceptionnelle lors de la Fête des 5 ans du Théâtre La Piscine.Vous avez été conquis ! On recommence ! Ambiance feutrée, coussins, couvertures, huiles essentielles, café et thé à volonté, des bouquins partout, extraits de roman, émission de radio…Laissez-vous aller à écouter… AU PROGRAMME : *Un petit boulot de  Iain Levison Jusqu’où peut aller un homme qui est en train de tout perdre pour s’en sortir ? Jake Skowran vit dans une petite ville américaine frappée par la délocalisation de l’unique entreprise industrielle du coin. Il a non seulement perdu son travail, son abonnement au câble… Mais aussi sa petite amie, partie vers des cieux plus cléments. Voilà que son bookmaker, Ken Gardocki, lui propose un boulot : tuer sa femme. Est-ce un problème, voir un problème moral pour lui ? Et si Jake prenait goût à ce travail si bien payé ?   *Le Horla de Guy de Maupassant Le narrateur habite, seul, une très belle demeure écoulant des jours paisibles, mais une étrange maladie le gagne peu à peu. Est-ce la solitude trop pesante ou bien la folie qui le guette ? Le Horla est un des nombreux contes ou le double est l’un des sujets principaux. Cette histoire racontée à la première personne se lit, et s’écoute, comme un journal intime.  
LE 22 janvier
Théâtre La Piscine
Betty Comden et Adolph Green, Jean Lacornerie, Gérard Lecointe  Spectacle en français, chanson en anglais surtitées en français.   Une comédie musicale réjouissante au coeur du New York des fifties!   Imaginez un monde sans répondeur téléphonique : impossible de savoir si votre futur patron ou votre nouvel amant vous a appelé ! Dans le New York des années cinquante, la jeune Ella Peterson en a fait son métier : à longueur de journée, elle prend des messages pour ses clients absents. Mais Ella a le cœur tendre, et ne rechigne pas à se faire confidente et complice de leurs petits tracas ! Parmi eux, un auteur dramatique découragé dont notre héroïne tombe amoureuse, et décide d’arranger les affaires. C’est alors que son entreprise est mise sur écoute par la police…   Écrit par les scénaristes du cultissime Chantons sous la pluie, Bells Are Ringing a triomphé en 1956, avant d’être adapté au cinéma avec Judy Hollyday dans le rôle-titre. Dans le plus pur style de Broadway, une comédie musicale délicieusement kitsch, servie par l’équipe talentueuse de Jean Lacornerie !   « On ne remerciera jamais assez Jean Lacornerie pour sa défense acharnée des opéras et comédies musicales américaines qu’il aime tant. » Le Monde, mars 2010   Création 2013   Jean Lacornerie a déjà présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Lady in the dark, en janvier 2009.
LE 23 janvier
Le Pediluve
  À gauche, George Kilby Jr, guitariste ultra-créatif et collaborateur de Pinetop Perkins, légendaire pianiste de blues américain. À droite, Phil Wiggins, reconnu aux États-Unis comme le maître absolu de l’harmonica. En formation trio avec le bassiste George Breakfast, les deux hommes nous jouent un blues chaud et caressant, aux sonorités authentiques !
LE 25 janvier
Hors nos murs
  Une conférence pour imaginer des futurs désirables ! Animée par Lucas Delattre, journaliste, ancien rédacteur en chef adjoint du Monde des Débats et actuellement directeur de la communication de l'Institut Français de la Mode. PEUT-ON RALENTIR LE COURS DES CHOSES ? INVITÉE : Pascale Brevet, représentante du mouvement Slow Food en France, parlera du mouvement "Slow" en général ("médias lents", "slow science", "slow made"). A la médiathèque Arthur Rimbaud - 2 place des Baconnets - 92160 ANTONY
LE 26 janvier
Le Pediluve
  Le Théâtre Firmin Gémier / La Piscine et L'Ensemble Vocal du Conservatoire de Wissous présentent :  - Par une belle nuit de Charles GOUNOD - Nuit d'étoiles de DEBUSSY - Ständchen de SCHUBERT (soliste : Claire YBORRA)   Par les élèves de la classe de Chant de Edith HASCOËT, accompagnés par Adrien ARRIAGA. En prélude au concert du Quatuor Les Dissonances. En entrée libre.
LE 26 janvier
Théâtre La Piscine
Debussy, Dutilleux,...
Quatuor Les Dissonances
  David Grimal en tête, quatre musiciens virtuoses à l’heure du théC’est une promenade dans le répertoire de la musique de chambre que nous propose le Quatuor Les Dissonances avec les compositions des trois immenses artistes Franz Schubert (1797-1828), Claude Debussy (1862-1918) et Henri Dutilleux (1916-2013). Très différentes, ces œuvres donnent à entendre toute la variété musicale du répertoire pour quatuors à corde (deux violons, un alto et un violoncelle). Des sonorités romantiques de Debussy, l’on passe à la partition subtile, très moderne de Dutilleux ; avant l’envolée de La Jeune fille et la mort, pièce maîtresse de l’œuvre de Schubert, vrai bijou de lyrisme et de poésie.L’Ensemble Les Dissonances présentera également cette saison, en formation orchestre, les Concertos pour violon et orchestre de Mozart.   Programme du concert Debussy Quatuor en sol mineur op.10 Dutilleux Ainsi la nuit pour quatuor à cordes Schubert Quatuor n°14 La jeune fille et la mort D.810
LE 30 janvier
Le Pediluve
  Jeune cubaine installée en Suisse, Yilian Cañizares est à la fois une virtuose du violon et une diva à la voix suave. Avec son quartet Ochumare, composé d’un percussionniste lausannois, d’un pianiste cubain et d’un contrebassiste vénézuélien, elle virevolte de Bach au swing New Orleans, des rythmes yoruba au tango contemporain. Lumineux !
DU 31 janvier
AU 01 février
Théâtre La Piscine
Jean-Claude Gallotta...
Le Sacre du printemps
Igor Stravinsky  Précédé de : I - TUMULTE, II - POUR IGOR   Une relecture fiévreuse d’une œuvre majeure de l’histoire de la danseS’il est une œuvre qui fit scandale dans l’histoire de la danse, c’est bien Le Sacre du printemps ! Composée par Igor Stravinsky pour Nijinski et les Ballets russes, cette partition monumentale, donnant libre cours à la puissance d’un orchestre symphonique, déchaîna les passions à sa création, en 1913.Cent ans plus tard, la chorégraphie conçue par Jean-Claude Gallotta, pointure de la scène chorégraphique française, déborde tout autant de fougue et de vitalité : ses treize interprètes – six hommes et sept femmes – se jettent à corps perdus dans le rythme effréné de la partition. Torses nus et chevelures en liberté, leur danse en duo, en groupe ou en solo est rythmée, pulsionnelle, parfois proche d’une véritable transe. Traversés par une énergie brute, presque électrique, ils  composent d’un seul souffle un ballet fiévreux, à la fois terrien et aérien. Une réalisation magistrale.Jean-Claude Gallotta a présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine L’homme à tête de chou en mars 2012.  
LE 31 janvier
Chez nos voisins
Voyage
Dans le cadre de la deuxième édition « Zoom »...
  « Voyage » est l’histoire imaginaire de divers personnages qui évoluent sans cloison dans différents couloirs du Temps : un généticien qui donne une conférence sur l’ADN, une sexologue qui s’interroge sur l’amour et suit le généticien jusqu’à Barcelone, un musicien québécois qui débarque à l’instant à l’aéroport et une actrice qui semble concevoir et présenter le spectacle mais qui étrangement, vient d’avoir un accident de voiture… Dans quel monde voyage-t-elle ? On ne sait pas si elle est morte, si elle est dans le coma, si on est dans son rêve ou si c’est elle qui imagine cette histoire comme étant celle de son prochain spectacle.Ajoutez à cela un pilote d’avion qui est le régisseur du spectacle et une violoniste d’à peine vingt ans mais qui par le jeu du temps est aussi la mère de l’actrice adulte. Les personnages déambulent dans des temps où les forces du passé et du présent se mélangent. C’est ainsi qu’ils déambulent, se croisent et se rencontrent pour nous entraîner dans un monde aux repères changeants. Les heures se décalent, les espaces entrent en collision et des combinaisons imprévues se forment qui sont autant de points de vue sur notre perception de la vie. Il sera question d’un « voyage » à vivre avec le public, avec le temps comme maître d’oeuvre, celui-là même qui nous rassemble et nous sépare.
LE 01 février
Théâtre La Piscine
Les idées ça cir...
L'avenir de la transmission
  Animée par Lucas Delattre, journaliste, ancien rédacteur en chef adjoint du Monde des Débats et actuellement directeur de la communication de l'Institut Français de la Mode. L'avenir de la transmission INVITÉ : Amodsen Chotia, docteur en physique, coordinateur et chargé de mission à l'Institut innovant de formation par la recherche de l'Université Paris-Descartes, spécialiste des outils numériques innovants pour l'éducation et de l'apprentissage à l'èrer digitale.
DU 04 février
AU 05 février
Théâtre La Piscine
Sirènes
Cie La Part des Anges
Pauline Bureau  Sur le thème des secrets de famille, la nouvelle création d’une artiste prolifique.Metteuse en scène de 34 ans, Pauline Bureau développe avec sa compagnie La Part des Anges une façon bien personnelle de faire du théâtre à partir du réel : expériences vécues, fragments littéraires, interviews, articles sont pour elle autant de sources d’inspiration. Un processus qui donne naissance à des spectacles traversés par une urgence et une force de vie remarquables. Avec Modèles, présenté au Théâtre La Piscine l’an dernier, elle interrogeait le fait d’être une femme dans le monde d’aujourd’hui. Sirènes explorera un autre thème universel : celui de la famille, avec ses secrets, ses drames, ses non-dits qui pèsent de génération en génération. Une création tissée d’une multitude de petites histoires, résolument placée sous le signe de l’intime : puissant !Pauline Bureau a notamment présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Modèles en 2013 et Roberto Zucco en 2011.
LE 05 février
Théâtre La Piscine
  Les "Marque-Pages", ce groupe de volontaires et spectateurs du théâtre amoureux des livres, vous propose des ouvrages émouvants, drôles ou originaux souvent en lien avec la programmation. Cette fois-ci, ils interviennent en « déambulatoire » depuis le hall d’accueil jusqu’à l’Espace Librairie pour présenter un extrait de livre autour du thème des secrets de famille... en lien avec le spectacle Sirènes.  
LE 06 février
Le Pediluve
Arat Kilo
Ethio Jazz-Groove
  Ici, place à l’Ethio Jazz et à l’Ethio Groove mêlés de sonorités urbaines et modernes comme le dub et le hip hop. En 2013, est sorti le dernier opus de ce jeune groupe,  « 12 days in Addis » qui réunit six morceaux enregistrés lors de leur tournée en Ethiopie. Des membres de Whiteys et de Humph les rejoindront sur scène pour un concert unique ! Dans le cadre du Festival TRACE présenté par le Réseau 92 le site du groupe (avec section vidéo)  : http://www.aratkilo.fr/ les liens d'écoute Deezer : http://www.deezer.com/artist/1217435
LE 07 février
Théâtre Firmin Gémier Nomade
L’Ogre déchu
ou le savoir du plus petit
Charles Perrault, Cie Teatro delle Briciole  D'après Le Petit Poucet de Charles Perrault   Le Petit Poucet vécu de l’intérieur : sensible et captivant !Lorsque l’on a cinq ans, il faut beaucoup de courage pour trouver son chemin dans une forêt, à la nuit tombée, alors que l’on est menacé par un ogre. Et il en faut aussi beaucoup pour monter sur une scène de théâtre ! Partant de ce constat, les artistes italiens du Teatro delle Briciole ont conçu un spectacle plein de tendresse à partir du Petit Poucet, le célèbre conte de Perrault. Ici, c’est d’abord un seul acteur qui interprète tous les rôles : l’ogre, l’ogresse,  le Petit Poucet (rebaptisé Pollicino) et son père. Mais il pourrait bien avoir besoin d’un peu d’aide : et c’est là que les enfants entrent en scène ! Invités à participer au spectacle, certains d’entre eux enfilent les bonnets rouges de Pollicino et de ses frères. Les autres regardent le conte prendre vie sous leurs yeux, et la magie du théâtre se créer !Le Teatro delle Briciole a notamment présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine La Poupée dans la poche en 2011.
LE 08 février
Hors nos murs
Rameau, Saint-Saëns,...
Orchestre Les Siècles
  Une soirée autour de l’œuvre et des passions de Camille Saint-SaënsHormis pour son Carnaval des animaux, l’on connaît peu l’œuvre de Camille Saint-Saëns, pourtant l’un des musiciens les plus influents de la IIIe République. Prodige du piano, compositeur prolixe, Saint-Saëns était aussi un mélomane d’une curiosité insatiable : à partir de 1895, il s’emploie à faire redécouvrir l’œuvre de Jean-Philippe Rameau, véritable apogée du classicisme français. Il n’en oublie pas pour autant de se passionner pour ses contemporains : ainsi de Georges Bizet, l’auteur de Carmen, qu’il défendit à l’époque où son œuvre faisait polémique.Ce sont ces trois compositeurs qui seront à l’honneur du concert donné à Antony par l’orchestre Les Siècles, ensemble dont la particularité est de jouer chaque répertoire sur les instruments historiques appropriés. Sous la direction de François-Xavier Roth, un concert virtuose, qui culminera avec l’interprétation par Jean-Guihen Queyras (Meilleur Soliste Instrumental en 2008) du Concerto pour violoncelle de Saint-Saëns.   Programme du concert Rameau Suite de Castor et Pollux Rameau Suite des Indes Galantes Saint-Saëns Concerto pour violoncelle n°1 Bizet Symphonie en Ut
LE 11 février
Théâtre Firmin Gémier Nomade
Jeanne Barré
la voyageuse invisible
Eudes Labrusse, Jérôme Imard, Eudes Labrusse  De la campagne française aux plages de Tahiti, voyage dans le sillage d’une femme étonnante !Connaissez-vous Jeanne Barré ? Au 18ème siècle, cette modeste paysanne fut la première femme à faire le tour du monde, et ce contre toute attente ! Assistante et  compagne clandestine du botaniste Philibert Commerson, la jeune femme suivit ce dernier sur le bateau du fameux explorateur Bougainville. Et pour échapper à la loi interdisant aux femmes d’être présentes à bord, elle n’hésita pas à se déguiser en homme : un stratagème que personne ne soupçonna jusqu’au débarquement à Tahiti, près de deux ans plus tard…C’est ce destin hors normes que deux comédiens et un violoncelliste vous invitent à découvrir à bord d’une imposante embarcation en bois, amarrée au gymnase Anatole France. Toutes voiles hissées, vous revivrez le parcours riche en rebondissements de Jeanne : de son enfance orpheline à sa découverte de la botanique, de sa décision d’entreprendre la grande traversée à la difficulté des conditions à bord. Une rencontre avec une personnalité surprenante, aussi déterminée que brillante !
DU 12 février
AU 13 février
Théâtre La Piscine
Britannicus
De Jean Racine
Jean Racine, Jean-Louis Martinelli  Naissance d’un monstre : toute la force de Racine dans cette tragédie centrée sur la figure de NéronÀ demi-nu sous son manteau rouge, les yeux écarquillés, l’empereur Néron est hagard : il vient de tomber amoureux de la jeune Junie. Or, jusqu’ici, Junie était promise à Britannicus, celui-là même que Néron, sous le contrôle de sa mère, la sulfureuse Agrippine, a écarté pour monter sur le trône. Mû par sa passion autant que par sa soif de pouvoir absolu, Néron décide d’écarter Britannicus, s’émancipant au passage de la coupe d’Agrippine…Sommet du style racinien, Britannicus est une pièce sombre, politique autant que passionnelle, dans laquelle l’on assiste au basculement du jeune Néron vers la tyrannie. Jean-Louis Martinelli en propose une lecture sobre, basée sur l’excellent jeu de ses comédiens : avec une grande prestance, ceux-ci se coulent dans les habits d’Agrippine, de Néron ou du fidèle Burrhus. Au rythme de la pluie qui s’abat sur Rome, l’atmosphère se charge peu à peu d’une tension tragique intenable : une mise en scène d’une rare élégance.  
LE 13 février
Le Pediluve
Vérone
Chanson
  Vérone c’est du folk dépouillé et atmosphérique, qui fait la part belle à des chansons lentes à l'inspiration cinématographique, entre Palace et Jean-Louis Murat. Ce duo français en vogue s’est trouvé sa place dans la chanson française : toujours la poésie et l’humour, avec une profonde tendresse, une musique épurée dans des ambiances insulaires…  http://www.soyouzmusic.com
LE 20 février
Le Pediluve
  CE CONCERT A DU ETRE ANNULÉ.  Karim Ouellet nous vient du Québec. En 2011, il lance « Plume », un premier album qui marie rock, reggae, folk et électro : énorme succès. « Fox » suit et  sa pop-rock mélodique et aérienne, portée par des grooves aux influences hip hop a séduit tout de suite l’Hexagone.  « Fantastique ». Le Parisien / « Une petite mine d’or ». Les Inrocks A l'écoute Son site :  http://karimouellet.ca
LE 27 février
Le Pediluve
   Indéniablement influencé par ses racines martiniquaises, puisant son inspiration dans les différentes cultures caribéennes, Grégory Privat, à travers son deuxième album Tales of Cyparis, lève le voile sur un univers musical riche et sensible. « Chapeau » Télérama /  « Grégory Privat a tout d’un grand » Citizenjazz.com Son site
LE 04 mars
Théâtre La Piscine
William Shakespeare, Anne-Laure Liégeois, Yves Bonnefoy   « Ce qui commence par le mal ne prospère que par le mal. »Est-il héros plus sombre que le Macbeth de Shakespeare ? Macbeth que l’on rencontre en général loyal de Duncan, roi d’Écosse, et en mari fidèle de la troublante Lady Macbeth. Macbeth qui trouve sur sa route trois sorcières qui lui prédisent qu’il sera roi. Macbeth qui, obsédé par cet oracle, tue Duncan pour prendre sa place. Mais il faut plus qu’un trône pour apaiser une conscience : dévoré par le doute, hanté par ses visions, Macbeth n’a de cesse d’éliminer ceux qui se dressent sur sa route...Metteur en scène de talent, Anne-Laure Liégeois est une grande amoureuse du théâtre élisabéthain : avec Macbeth, elle se confrontera à l’un des textes les plus intenses du répertoire, de ceux qui entremêlent l’amour, la mort et le pouvoir et vous réveillent la nuit. Sa vision s’annonce résolument moderne : ici, la lutte pour le trône ne sera pas sans évoquer les conflits du monde du travail, et le couple Macbeth se verra peu à peu submergé par la déferlante de la jeunesse… En résonance avec notre époque, une mise en scène subtile d’un texte inégalable.Anne-Laure Liégeois a notamment présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine L’Augmentation de Georges Perec et Débrayage de Rémi De Vos en 2013, ainsi que La Duchesse de Malfi, de John Webster, en 2011.
LE 06 mars
Le Pediluve
  Laëtitia Dana s’est fait un nom en gratifiant son public de reprises audacieuses de classiques telles que  « Woo Hah !! » et « Juicy ». Le doute n’est plus permis : elle fait preuve d’un talent artistique authentique, loin des sentiers battus. Avec sa voix soul empreinte des résonnances jazzy made in France, la demoiselle nous invite à rentrer dans son univers exotique et acidulé !  « (Elle) a cette aptitude à gifler nos a priori « l’air de rien.» » Cosmopolitan
LE 06 mars
Théâtre Firmin Gémier Nomade
Marc-Antoine Cha...
un portrait musical du Grand siècle
Jérôme Correas  Une soirée en compagnie d’un musicien emblématique du siècle de Louis XIVJérôme Correas et les Paladins proposent à l’Église Saint-Saturnin d’Antony un programme autour de l’œuvre et de la vie de Marc-Antoine Charpentier. Né en 1643, ce musicien singulier étudia la musique à Rome, collabora avec Molière, et devint l’un des musiciens les plus novateurs de son temps, aussi à l’aise dans le répertoire sacré que profane. Jean-François Lombard, ténor remarqué, interprètera les partitions chantées de Charpentier : un voyage passionnant dans le répertoire du Grand Siècle !« Faire un portrait musical de Charpentier, c’est le faire chanter  lui-même, avec sa voix de ténor léger ou haute-contre, pour laquelle il écrivit de nombreuses pièces. C’est aussi évoquer ses contemporains connus ou moins connus, qui de près ou de loin, ont contribué à façonner en musique ce siècle de Louis XIV… » Jérôme CorreasJérôme Correas et les Paladins présentent également cette saison Dans les rues de Naples.
LE 07 mars
Théâtre La Piscine
J’ai couru comme...
Création collective Les Sans Cou
Igor Mendjisky  Sept comédiens lancés dans une aventure de théâtre débordante de vieC’est quoi l’important, dans la vie ? Qu’est-ce que tu ferais, toi, si tu allais mourir dans quelques jours ? Pour les jeunes acteurs de la compagnie Les Sans Cou, ces questions ont été à la base de J’ai couru comme dans un rêve : une création collective dans laquelle ils ont mis toute leur envie de théâtre. À force d’improvisations, le spectacle est devenu l’histoire de Martin : un trentenaire qui apprend le même jour qu’il va être père, et qu’il lui reste moins d’une semaine à vivre… Parcouru par une formidable pulsion de vie, le spectacle vous entraîne dans la course de ses derniers jours, entre rêve et réalité hallucinée. Émouvant mais pas pathétique, le tout regorge de trouvailles, d’humour et d’inattendu, passant d’une citation de Shakespeare à une chanson de David Charvet ! Sans cesse en lien avec le public, les Sans Cou jouent comme ils respirent, ce qui leur a valu les honneurs du public autant que du milieu du spectacle (prix Théâtre ADAMI 2012). J’ai couru comme dans un rêve vous fera pleurer, réfléchir, rire et même pleurer de rire : une découverte vivement recommandée !  
LE 08 mars
Théâtre La Piscine
Marie Rémond  « Tu penses pas, tu te concentres, tu tapes la balle. »Coupe de cheveux iroquoise, bandeau de tennis de travers, short, tee-shirt : une jeune femme étrangement accoutrée fait irruption sur scène et s’attable devant son bol de Miel Pops.  « Donc je m’appelle André Agassi, je suis né à Las Vegas le 29 avril 1970, mes principales qualités sont mon revers… mon coup droit…  »André, c’est un spectacle étonnant conçu par la comédienne Marie Rémond – André sur le plateau – à partir de l’autobiographie de la superstar André Agassi, dans laquelle il avouait détester le tennis. Marie Rémond et ses deux complices ont abordé ce personnage de façon aussi subtile que décalée : il faut les voir se lancer dans une hilarante scène de petit déjeuner chez les Agassi, ou rejouer la première rencontre entre André et sa première femme, la très éthérée Brooke Shields ! Succession de moments drôles et d’instants poignants, le spectacle finit par toucher à l’universel en dessinant le portrait d’un sportif soumis à ses doutes et ses contradictions.
LE 11 mars
Théâtre La Piscine
  Une conteuse à l’humour décapant sur les traces du Petit PoucetLe conte de Charles Perrault inspire les artistes : après L’Ogre déchu en février, P. P. les p’tits cailloux explore à son tour les secrets du Petit Poucet… dans une version déjantée et pleine de créativité ! Sous la plume de la conteuse Annabelle Sergent, ce « P.P. »-là est devenu un récit haletant et riche en rebondissements, réservé aux adultes de plus de huit ans. Ici, Poucet et ses frères naissent tous en même temps dans la vieille Simca familiale ; l’ogre a pris les traits d’une « nouvelle maman » soi-disant bienveillante, et les cailloux sont de grands sensibles qui n’hésitent pas à y aller de leur petit commentaire ! Seule en scène, Annabelle se fait la voix de tout ce petit monde, avec une énergie et un humour communicatifs. De quoi faire parler toute son imagination !
LE 13 mars
Le Pediluve
  Du folk le plus intime au rock'n roll survolté, Narrow Terrence nous balade dans un univers - qui n'est pas sans nous rappeler celui de Tom Waits ou Deus - peuplé de voix rauques et un brin déglinguées, de guitares lourdes et de sons étranges. Ce groupe fondé par les frères Puaux nous raconte, en français ou en anglais, des histoires qu'on dirait oubliées au fond d'un grenier. Un mariage réussi entre songwriting primitif et orchestrations minutieuses.
DU 14 mars
AU 06 avril
Espace Cirque d'Antony
FoResT
Un projet de Jérôme Thomas
Jérome Thomas  Au son de l’accordéon, balade poétique en compagnie du prince du jonglageEntrer dans le chapiteau de Jérôme Thomas, c’est se glisser dans un sous-bois : sous la toile bleu sombre éclairée de petites lanternes, l’on s’assied autour de la piste recouverte de morceaux d’écorces. Bien vite, cette drôle de forêt prend vie : un joueur d’accordéon invite un homme et une femme sur la piste. Lui, c’est Jérôme Thomas, figure majeure du nouveau cirque français. Elle, c’est Aurélie Varrin : une danseuse spécialiste de la manipulation d’objets. Ensemble, ils vont dessiner une délicate rêverie, tissée d’exploits aussi prodigieux que dérisoires : danser avec des plumes en suspension, placer une canne en équilibre sur la plante de son pied, donner vie à un sac en plastique qui ne touchera jamais terre … Autant de performances qui dessinent peu à peu le portrait de Jérôme Thomas, l’homme qui révolutionna l’art du jonglage. Époustouflant lors des quelques performances qu’il réalise avec ses balles blanches, l’artiste propose avec FoResT un spectacle sensible et ludique, éloge de l’habileté, de l’équilibre et de la lenteur. ATTENTION : En raison du semi-marathon organisé par la ville d’Antony le dimanche 16 mars (rue Georges Suant barrée dans les deux sens, rue Adolphe Pajeaud et avenue François Molé barrées dans un sens), nous avons décidé de reporter l’horaire de la représentation de FoResT. Merci de votre compréhension.  
LE 14 mars
Théâtre Firmin Gémier Nomade
  Un collectif de musiciens très en vue aux commandes des concertos pour violon et orchestre de MozartRarement groupe de musiciens a-t-il aussi bien porté son nom « d’ensemble » que Les Dissonances : formé à l’initiative du violoniste David Grimal, l’orchestre est le seul au monde à jouer le répertoire symphonique sans chef ! Basée sur l’implication et l’engagement de chaque musicien, cette philosophie imprègne tous les concerts des Dissonances, marqués par l’écoute et l’échange.À Antony, ce sont trois des célèbres concertos pour violon et orchestre de Mozart que l’ensemble interprètera. Composées par l’artiste en 1775, alors âgé de 19 ans et déjà auteur de plus de 280 pièces, ces œuvres particulièrement fécondes sont traversées par un dialogue constant entre la partition de l’orchestre et celle du violon – ici interprétée par David Grimal – ou du pianoforte – jouée par Brice Pauset. Avec comme point d’orgue le concerto n°5, qui exploite au maximum les possibilités du violon, un programme enlevé et enjoué !   Programme du concert Concerto pour violon n°1 en si bémol majeur, K.207 Concerto pour violon n°3 en sol majeur, K.216 Concerto pour violon n°5 en la majeur, K.219
DU 15 mars
AU 19 mars
Espace Cirque d'Antony
La Dinguette
Cirque gastronomique
  Un spectacle-repas tout en un et sous chapiteau ! Il était une fois sept petits personnages sortis d’un monde étrange, que la vie avait mis sur la même route. Il y avait celle qui passait sa vie sur les mains, et celui qui avait la fâcheuse habitude de grimper partout, celle qui aimait la poésie, ou l’autre qui préférait la musique et que ses doigts entrainaient vers le piano dès le réveil… il y avait encore la joueuse, qui passait ses journées à manipuler des cerneaux, s’en faisait des cabrioles… enfin, y’avait la plus vieille, celle qui se prenait pour le chef parce qu’elle aimait cuisiner. Mais attention quand il lui prenait envie de jongler avec les couteaux ou de pousser la chansonnette sur un air d’ukulélé ! Quand tout ce petit monde s’est rencontré, petit à petit, au fil des aléas de la vie, ils ont décidés de faire quelque chose ensemble : -          Nous ferons de la cuisine et on invitera plein de gens à manger sous le chapiteau, dit la plus vieille ; -          Non, un chapiteau c’est fait pour faire du cirque, crièrent trois d’entre eux ; -          Oui mais… et la poésie ?... dit enfin celle dont les mains couraient sur le piano. Ce que dit le septième, personne ne le sut. Mais ils se mirent d’accord pour faire du cirque tout en préparant un repas, le tout accompagné de belle musique et de poésie… mais ce n’est pas tout : ils eurent encore plein d’idées plus farfelues les unes que les autres !!! Je peux pas vous raconter toute l’histoire, et puis vous ne la croiriez peut être pas… alors le mieux est probablement de venir la découvrir, vous la laisser conter et surtout la vivre avec eux. Ah j’oubliais de vous dire : ils ont décidé de l’appeler LA DINGUETTE. Spectacle + repas : 16€ pour les adultes / 12€ jusqu’à 12 ans.
DU 18 mars
AU 22 mars
Théâtre La Piscine
La Dame de la me...
Teatro Malandro
Omar Porras    CHANGEMENT DE SPECTACLE // La Dame de la mer au lieu de La Galerie des hallucinations La Dame de la mer Du rire aux larmes, le grand maître du théâtre norvégien réinventé par Omar Porras Rien ne va plus dans la coquette maisonnette du docteur Wengel : ses filles, deux post-adolescentes, n’ont toujours pas accepté son remariage. Il faut dire qu’Ellida, leur belle-mère, est une femme étrange dont le seul plaisir semble être de prendre un bain de mer tous les matins. Une lubie qui cache un lourd secret…   Le metteur en scène Omar Porras, adepte de spectacles joyeux et enlevés, rend ici toutes ses couleurs au texte du grand dramaturge Henrik Ibsen. Sa Dame de la mer commence comme un vaudeville : perruques, costumes ringards, ses comédiens semblent tout droit sortis d’un théâtre de marionnettes. Mais bien vite, le drame perce sous le rire : un spectacle surprenant et poétique, porteur d’une réflexion profonde sur le destin de chaque être humain.   Omar Porras a déjà présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Les Fourberies de Scapin en novembre 2010.
LE 20 mars
Le Pediluve
  Influencée par des artistes comme Jewel, Feist ou Fiona Apple, elle cisèle d'émouvantes chroniques amoureuses, aux atours folk-pop sertis d'un grain de voix où se mêlent sensualité et espièglerie (...). Avec son groove dans la voix et ses textes anglais ou français, cette pétillante chanteuse australienne, fait chavirer nos cœurs. « Retenez bien ce nom car cette jeune artiste ne va pas tarder à émerger ». France2.fr
LE 21 mars
Théâtre La Piscine
  Imaginez, vendredi 21 mars 2014, de la lumière dans la salle de répétition, imaginez que vous poussiez cette porte …. Nous aurons été là toute la semaine, en résidence au Théâtre La Piscine, deux actrices et moi avec en main les textes de nos prochains spectacles. Nous avons sur vous 5 jours d'avance, pas plus. Imaginez que nous puissions partager les premiers pas de ce qui seront dans plusieurs mois des spectacles. Laissons-nous croire que ce partage soit possible.   Le projet forme un cycle intitulé « Les insoumises », il est composé de quatre spectacles : -  « Deux ampoules sur cinq » (une nouvelle adaptation de « Notes sur Anna Akhmatova » de Lidia Tchoukovskaïa) - «Close your eyes and imagine the old Virginia » (d'après le journal de Virginia Woolf et deux conférences devant des travailleuses) -                    « Prends moi dans tes bras et serre moi fort » ( Adaptation de différents écrits recueillant les paroles de ces gens que l’on dit « fous » avec entre autres textes les « Œuvres psychiatriques » de Gaëtan de Clérambault.) - « La Marquise de M*** » d’après « Les Lettres de la Marquise de M*** au Conte de R*** » de Crébillon fils   Les textes que nous aurons en main ce jour là n’auront jamais été  abordés au plateau, ce seront ceux de Virginia Woolf ainsi que les témoignages de ces femmes que l’on dit « folles ».   Ces  personnages de femmes qui furent originales, drôles , libres tentèrent chacune à leur façon de franchir une ligne. Insoumises à ce que l'Histoire leur impose ...Anna Akhamatova et Lydia Tchoukovskaïa le furent et elles reviennent dans une nouvelle version « deux ampoule sur cinq ». Insoumise à une certaine image de la femme, du couple, à une façon d'écrire et de penser, c’est Virginia Woolf et son Journal. Insoumises à la raison comme ces femmes « simples ». Insoumise à une façon d'aimer, c’est  la Marquise de M***du roman épistolaire de Crébillon fils : « Lettres de la Marquise de M*** au Comte de R*** ».   Vous connaissez ces discussions que l'on peut avoir lorsqu’il nous arrive de pousser la porte et de s’inviter chez quelqu’un. Forcément, le repas n'est pas prêt, il n'y a pas ce qu'il faut mais on s'arrange avec ce qu’il y a, pour partager un moment. Je ne sais pas ce qu’il y aura ce jour là, où nous en serons, mais je sais que pour composer ces spectacles (et cela demande du temps) je ne peux me contenter de le faire enfermée dans le noir et d’être soumise au cycle des répétitions.   A quoi êtes vous conviés ? Vous montrera t’on le début imaginé des deux spectacles, ou bien vous lira t’on des textes, à moins que je que je n'arrête pour faire travailler les actrices, pourrons-nous en discuter ensemble ? Je ne sais, c'est une première fois, pour moi aussi. Mais ces personnages de femmes que nous allons aborder ont toutes en commun de n’être pas communes, des aventureuses. Alors la moindre des choses devrait être pour nous aussi de nous aventurer .  Isabelle Lafon
DU 22 mars
AU 05 avril
Espace Cirque d'Antony
Les afters de la...
Sous le chapiteau cocinelle
  Après la représentation de FoResT, la Cie Ap'Nez vous convie sous son chapiteau coccinelle, le chapiteau d'accueil de l'Espace Cirque d'Antony, pour une restauration agrémentée de scènettes enchanteresses.  Au programme de ses soirées alternatives et enjouées : - samedi  22 mars, "Gaelle Tapon et les autres", extraits du spectacle "ça me démange", concert jonglé de mots et d'objets - vendredi 28 mars, "Mam"zelle Isa en conserve" chanson française, drôle et décalée... - samedi 5 avril, Gaël Massot (cirque Nomade), "la grande illusion", magie.
DU 25 mars
AU 26 mars
Théâtre La Piscine
Aurélien Bory, Phil Soltanoff  Quatre acrobates sens dessus-dessous !Vous pensiez tout connaître d’un plateau de théâtre ? Détrompez-vous ! Voici un dispositif bien à part, et pour le moins impressionnant : un plancher incliné occupant la quasi-totalité de la scène, dont l’inclinaison varie peu à peu… jusqu’à devenir vertical. Sur cet agrès instable, truffé de trappes et de fenêtres invisibles, quatre hommes entrent en mouvement : costumés de noir, cravatés, ces « golden boy » tentent tant bien que mal de conserver leur équilibre. De chutes hypnotiques en courses acrobatiques, jonglant, dansant, glissant, voici que leurs efforts les font basculer dans un univers aussi burlesque que poétique...Créé en 2003, Plan B est l’une des oeuvres fondatrices d’Aurélien Bory. Après une tournée en Europe, en Inde et aux États-Unis, le spectacle reprend sa route avec de nouveaux acrobates : à (re)découvrir !Aurélien Bory a notamment présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Géométrie de caoutchouc, création sous chapiteau, en 2011.
LE 27 mars
Le Pediluve
  Ganzorig Nergui en concert au Pédiluve ! Il viendra finalement seul pour nous enchanter. vièle morin khuur, luth tovshuur, guimbarde en bambou, guimbarde en fer aman khuur, flûte à embouchure terminale tsuur, chant diphonique khuumii, uyelzuur khuumii, kharkhiraa, tsur kharkhiraa, shakhaa Il est né à Zuunkharaa dans la province de la Selenge, au nord de la Mongolie. Il réside et travaille comme chanteur de khöömij au sein de l’ensemble de danse et de musique du théâtre de cette ville. Ganzorig a appris la diphonie en autodidacte, en écoutant la radio et les enregistrements des maîtres D. Sundui et T. Ganbold notamment. Tourné vers la com- position de louanges magtaal, avec de nombreuses innovations apportées à sa technique vocale, il représente la jeune génération des chanteurs.  
LE 31 mars
Théâtre La Piscine
  « Lignes de vol, spectacle d’improvisation à partir des « exercices de style » de Raymond Queneau par des élèves musiciens chanteurs et comédiens du conservatoire de Wissous »   Armelle Bossière, professeur de théâtre Nicolas Kahn et Pauline Moratille, professeurs de guitare Daphné derieux, professeur de harpe
DU 31 mars
AU 01 avril
Théâtre La Piscine
Le crocodile trompeur...
D’après l’opéra de Henry Purcell et d’autres ...
Henry Purcell, Samuel Achache, Jeanne Candel, Florent Hubert  Trompette, saxophone et chaussures de ski, une relecture vivifiante de l’œuvre de PurcellUn lustre au plafond, un arbre planté dans le sol, et, dans un coin de la scène, une colline de gravats mêlant fauteuils, chaises en paille, piano et restes de moulures. Perché sur ces ruines, un jeune homme en chaussures de ski, en position précaire ; lorsqu’il commence à chanter, d’une voix fluette de contre-ténor, l’hilarité est générale !Cette scène foutraque est à l’image du Crocodile trompeur, version décapante de Didon et Énée, opéra composé en 1689 par Henry Purcell. Le crocodile de l’histoire, c’est Énée, que Didon, reine de Carthage, aime au point de mourir lorsqu’il la quitte pour poursuivre sa route. Mais ici, pas de solennité : les metteurs en scène Samuel Achache et Jeanne Candel ont construit leur spectacle avec une bande enjouée de comédiens-chanteurs et de musiciens de jazz. Ultra-talentueuse, la jeune troupe ose toutes les audaces, sans pour autant renier l’œuvre.  De l’opéra comme vous ne l’auriez jamais imaginé !
DU 01 avril
AU 02 avril
Théâtre La Piscine
  Prêt pour une Master Class avec Jérôme Thomas ? Le jonglage cubique est le nom de la pratique de Jérôme Thomas qui consiste à créer la géographie détaillée de l’espace du corps du jongleur, de son environnement par ses deux aspects jonglé / non jonglé. C’est l’union entre deux arts bien distincts, mais en même temps très proches la danse et le jonglage. C’est un langage qui permet de communiquer, de créer, chorégraphier, et improviser. La pratique est organisée comme un livre que l’on ouvre page à page. Chaque page de ce livre correspond  à un espace et à un plan de travail du corps et du jonglage. Le livre de la pratique est composé d’une préface et de neuf pages. Les quatre premières pages ont été créées par les étudiants de cette pratique et orchestrées par Jérôme Thomas depuis 1997. Les journées seront construites autour d’exercices jonglés autant que non jonglés, d’exercices de placement et positionnement du corps et compteront également des temps de discussions. Apportez tout objet avec lequel vous souhaiteriez jongler/travailler, 4 objets de spécialisation : 1 canne, 3 massues, 5 balles et 4 anneaux (minimum) et  prévoyez une tenue souple et confortable de travail.  Public concerné : 16 ans minimum / jongleur averti (à 3 balles minimum) MARDI 1ER AVRIL 2014 / 11h-12h30 _ 14h-17h30 et MERCREDI 2 AVRIL 2014 / 11h-12h30 _ 14h-17h30 Tarif : 90€ comprenant une place pour le spectacle FoResT de Jérôme Thomas. Pour toutes informations : Auprès de Paola Ferré : 01 41 87 20 92 / p.ferre@tfg-lp.com
DU 01 avril
AU 02 avril
Chez nos voisins
Anne Nguyen  Pour sa septième création, Anne Nguyen remet en scène ses huit danseurs hip-hop spécialistes du popping, cette fois-ci dans un bal sur musique de chambre, avec l’Orchestre Régional de Basse-Normandie. En contrepoint au lyrisme que pourrait leur inspirer la musique, les corps des danseurs y sont imprégnés du poids de contraintes accumulées et c'est par des gestes mécaniques, retenus et saccadés qu'ils se laissent traverser par elle. Spécialiste de la déstructuration de la danse hip-hop, Anne Nguyen revisite ici les danses sociales et les décompose pour en dégager une "mécanique". bal.exe, comme un programme informatique sur lequel, une fois lancé, on ne pourrait plus exercer aucun contrôle, fait référence à la mémoire intuitive et émotionnelle du "beau", de la danse et du corps de l'autre. Tels les derniers représentants d'un âge d'or de la beauté, ou de l'âge d'or de leur propre vie, les danseurs s'élancent en quête du souvenir du bonheur de danser avec l'être aimé, laissant percer les vestiges de passions anciennes et de sentiments occultés.
LE 03 avril
Le Pediluve
Ziskakan
Musique Maloya- La Réunion
  Poète humaniste et homme de convictions, Gilbert Pounia est devenu le véritable porte-voix de la créolité depuis 1979. Des concerts torrides où la frénésie du maloya rencontre des rythmes indiens ou un rock pimenté  : son style est à l’image de La Réunion, métissé !  «  Un langage d’amour et de révolte ». Libération  
LE 04 avril
Théâtre La Piscine
The Tiger Lillies...
Rime of the Ancient Mariner (La Complainte du...
  Trio de musiciens déjantés pour odyssée visuelle fantastiqueC’est dans le brouhaha des pubs londoniens que les trois musiciens de The Tiger Lillies ont fait leurs armes : le chanteur Martyn Jacques, le contrebassiste Adrian Stout et le percussionniste Mike Pickering y ont développé un style inclassable, sorte de fusion punk entre le cabaret burlesque des années 30, le music-hall anglais ou encore la chanson française d’après-guerre. Spécialistes d’un univers joyeusement macabre, The Tiger Lillies excellent dans l’interprétation de personnages décapants !Avec La Complainte du vieux marin, le groupe revisite le grand poème romantique de Samuel Taylor Coleridge, récit d’une expédition désastreuse dans les eaux froides de l’Atlantique. En collaboration avec le photographe Mark Holthusen, ils créent un époustouflant film d’animation, projeté en fond de scène avec des impressions de 3D : pirates tout droit sortis des profondeurs ou albatros déployant ses ailes, l’illusion est totale. Ballades mélancoliques, valses rock à l’accordéon ou chansons blues se succèdent, servies par la voix unique de Martyn Jacques, aussi à l’aise dans les graves que dans les aigus. Une expérience entre concert et film baroque !  
LE 05 avril
Hors nos murs
Les idées ça cir...
L'homme augnmenté
  Une conférence pour imaginer des futurs désirables ! Animée par Lucas Delattre, journaliste, ancien rédacteur en chef adjoint du Monde des Débats et actuellement directeur de la communication de l'Institut Français de la Mode.   INVITÉ : Gabriel Dorthe, doctorant en philosophie à l'Université de Lausanne (Faculté des géosciences et environnement) et Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste des mouvements transhumanistes.  
LE 05 avril
Théâtre La Piscine
  Allez récupérer dans vos vieilles malles, photos, costumes et maillots de bain de l’ancienne époque du Théâtre. Une collecte de souvenirs pour raconter toute une histoire… En partenariat avec les Offices de Tourisme d'Antony et Châtenay-Malabry. ENTREE LIBRE Places limités à 20 personnes INSCRIPTION OBLIGATOIREThéâtre 01 41 87 20 84Office du Tourisme d’Antony 01 42 37 57 77 de Châtenay-Malabry 01 46 83 46 13
LE 05 avril
Théâtre Firmin Gémier Nomade
Opéra Pagaï, Cyril Jaubert  La rentrée des classes comme vous ne l’avez jamais vécueDriiing ! La sonnerie retentit, les portes de l’école s’ouvrent. Allez, on ne traîne pas, c’est la rentrée ! Dites au revoir à vos copains tombés dans les autres classes : vous voilà partis pour vos premiers cours de l’année ! Qui sera votre prof principal ? Plutôt Cathy, la prof de science copine et névrosée, ou Raoul, le directeur poète débordé ? Une chose est sûre : à l’école d’Opéra Pagaï, la rentrée des classes réserve de sacrées surprises !Avec 80% de réussite, chaque spectateur redécouvre l’élève qu’il était : premier de la classe ou cancre du dernier rang, chacun retrouvera vite ses réflexes ! Écrit à partir de séances d’immersion dans le grand bain de l’Éducation nationale, ce spectacle inclassable vous plonge dans le quotidien d’une école au bord de la crise de nerfs. Entre fous rires, coups de théâtre et réflexion sur un système pris dans ses contradictions, une expérience unique à vivre sur les bancs de l’école Blanguernon d’Antony !
LE 05 avril
Théâtre Firmin Gémier Nomade
Emily Loizeau
En concert
  C’est à travers la scène, où elle était naturellement à son aise, qu’Emily Loizeau fut révélée au public au début des années 2000. Cette franco-anglaise élevée au piano classique et au théâtre apportait alors à la jeune chanson française une touche de raffinement et un souffle romanesque qui d’emblée la distinguèrent du tout-venant de la chanson folk d’ici. Avec son premier album, L’autre bout du monde (2006), elle posait la première pierre d’un édifice musical singulier, bientôt affermi et amplifié par les disques suivants, Pays sauvage (2009) et Mothers & Tygers (2012), qui lui valurent de remporter certaines des récompenses les plus prestigieuses de l’hexagone, comme Le Prix Constantin ou le Prix Francis Lemarque remis par la SACEM. Tandis que sa musique, enrichie de mille et une influences, devenait un carrefour sensoriel parfois explosif, ses concerts furent mis au diapason de ces souhaits de luxuriance, et à la sagesse des débuts succédait une forme d’exubérance en groupe qui aura atteint son apogée sur la longue tournée Mothers & Tygers, inaugurée au Francofolies de La Rochelle en 2012 et prolongée ensuite à travers l’Hexagone.A cette effervescence de tous les instants, et parce que la maternité l’aura dans l’intervalle conduite à préférer l’apaisement au tumulte, Emily a choisi de présenter à partir de février 2014 un nouveau spectacle plus intimiste, configuré autour de son piano et du violoncelle d’Olivier Koundouno. Ce prodige qui l’accompagne depuis plusieurs années possède comme elle une culture classique, qu’il a élargi dans la chanson (Cocoon, Stephan Eicher) comme dans le jazz (Issam Krimi Quintet, Edouard Ferlet). Son jeu pluriel a totalement réinventé la grammaire de cet instrument, devenu avec lui une sorte d’établi avec lequel il explore à la fois son histoire et façonne des textures sonores inédites, lui conférant notamment des rôles percussifs tout en l’adaptant aux exigences et aux vertiges de l’improvisation. L’idée force de ces concerts inédits consistera à revisiter le répertoire des trois albums d’Emily Loizeau dans un contexte de musique de chambre, une chambre aux fenêtres toutefois grandes ouvertes sur l’horizon, à la recherche à la fois d’une intimité nouvelle et d’un espace où mettre en valeur la voix et le jeu d’Emily. Sa fantaisie comme le vaste nuancier d’expressions qui est le sien s’en trouveront encore mieux mis en relief par cet harmonieux pas de deux.L’harmonie parfaite entre le piano de Emily Loizeau et le violoncelle d’Olivier Koundouno donnera assurément lieu à l’un des plus beaux moments dont la chanson contemporaine puisse rêver. Et de rêves éveillés, pour ceux qui assisteront à ces concerts d’exception, on peut déjà en faire la promesse sans risquer de se tromper.
LE 07 avril
Le Pediluve
Lever de rideau
Conservatoire de Bourg-La-Reine
  L’idée de cette lecture est de faire découvrir une autre pièce de l’auteur parmi son répertoire moins connu. Le point de départ a été de faire travailler les élèves-comédiens sur la question de l’identité telle que Marivaux la traite à partir du travestissement.L’autre raison a été de faire partager aux spectateurs de la lecture une autre forme du travestissement marivaudien qui trouble la perception de l’identité. Cette représentation, en lever de rideau du spectacle La Fausse suivante, se déroule dans le cadre du partenariat entre le Conservatoire de Bourg-la-Reine/Sceaux et le Théâtre Firmin Gémier / La Piscine.
LE 07 avril
Théâtre La Piscine
La Fausse suivante...
ou Le Fourbe puni
Marivaux , Nadia Vonderheyden  Quand l’argent supplante les sentiments : l’âme humaine sous la plume d’un Marivaux désabuséPromise au séduisant Lélio, une jeune femme se déguise en chevalier pour faire la connaissance incognito de son futur époux. Bien vite, elle se rend compte que Lélio n’est qu’un beau parleur, cupide, lâche et manipulateur : vengeance et jeu de dupes se mettent alors en marche !Loin d’un Marivaux léger et badinant, La Fausse suivante est une pièce âpre, cruelle, écrite par l’auteur alors qu’il vient coup sur coup d’être ruiné et de perdre sa femme. La mise en scène de Nadia Vonderheyden rend tangible toute sa perversité : dans un décor de bal masqué, chacun se livre à des travestissements d’âme ou de genre pour servir cette course effrénée à la séduction, au pouvoir et à l’argent. Tout à leurs intérêts, maîtres et valets pourraient bien perdre quelques plumes dans ce jeu à somme nulle !
DU 09 avril
AU 10 avril
Le Pediluve
Robin McKelle
Jazz- USA
  Performer détonante sur scène (souvenez-vous de sa venue au Pédiluve en 2010 !), Robin McKelle puise ses influences autant du côté des grandes figures de la soul au masculin, que chez les divas des sixties. Avec sa voix grave, son chant terrestre, franc et direct, qui prend aux tripes, cette chanteuse américaine est tout simplement irrésistible. « Un naturel qui force l’admiration. » Jazz Magazine  
LE 09 avril
Théâtre La Piscine
Croquefer et Tul...
Compagnie Les Brigands
Jacques Offenbach  « S’il faut périr, pérons ! » : voyage en terre d’absurde avec deux opérettes débridées d’Offenbach !Composé en 1857, Croquefer ou le dernier des paladins se tient dans un Moyen-âge plus qu’excentrique : en guerre depuis 23 ans avec un certain Mousse-à-Mort, le chevalier Croquefer (ainsi nommé parce qu’il a avalé son sabre) consent à une trêve… pendant laquelle chacun fait boire à l’autre un violent laxatif !Dans L’île de Tulipatan, grand succès dès sa création, nous sommes sur une île exotique, « à 25 0000 kilomètres de Nanterre, 473 ans avant l’invention des crachoirs hygiéniques ». Ici, la princesse est un ténor et le prince une soprano : une sombre affaire de confusion des genres, qui pourrait bien faire obstacle au mariage voulu par le duc Cacatois XXII et le sénéchal Romboïdal !Spécialistes de l’opérette, Les Brigands nous font découvrir deux perles méconnues d’Offenbach, le « Mozart des Champs-Élysées ». Dans un décor dominé par un grand miroir de 6m de côté, tous ces personnages se retrouvent la tête à l’envers ou les pieds au plafond : un grand moment de loufoquerie !
LE 17 avril
Le Pediluve
DJE Baleti
Afro Occitan
  Djé Balèti est un groupe de Toulouse. Leur musique est inspirée de la "Nissa la Bella", profondément occitane et méditerranéenne, teintée par le son africain des années 70. Chantées en occitan et en français, leurs chansons invitent au "vivre ensemble" avec des thèmes comme la fête, le Sud, la communion, le quartier, enfin, ce qui touche irrémédiablement à l’universel.
LE 24 avril
Le Pediluve
Mederic Colligno...
Solo d'improvisation
  Trompette, cornet, bugle, voix, jouets... L'un des plus originaux et définitivement inclassable explorateur de sons ! Il viendra en solo au Pédiluve pour mélanger les styles, les expériences, les plaisirs : ce fou furieux ni vraiment jazz ni totalement rock, joue une musique intense, contrastée, vibrante, habitée. « Dingue ! » So Jazz / « Ca risque de disjoncter ! » Jazz news  
DU 28 avril
AU 29 avril
Théâtre La Piscine
Jean liermier  « Ce sera quelque chose d'admirable, s'il fait d'aussi belles cures qu'il fait de beaux discours ! »   Assis dans son fauteuil, Argan fait des comptes d’apothicaire : huit médecines et douze lavements ce mois-ci. Mais c’est moins que les douze médecines et vingt lavements du mois dernier ! Pourquoi s’étonner, alors, qu’il se porte si mal ? Et pourquoi donc sa servante Toinette met-elle si longtemps à venir le soigner ? Malade imaginaire, mais vrai tyran, Argan tyrannise à loisir tout son entourage, bien décidé à marier sa fille à un médecin pour en avoir toujours un sous la main !   Comédie acerbe, critique implacable des médecins de l’époque, Le Malade imaginaire est aussi une pièce profondément imprégnée par la mort : celle, imaginaire, qu’Argan craint et qu’il va jusqu’à mettre en scène ; celle, bien réelle, de Molière, au quatrième soir de la représentation de la pièce. Gilles Privat, ancien pensionnaire de la Comédie-Française, aussi à son aise dans la comédie que dans la tragédie, fera sien le fauteuil d’Argan : un acteur unique pour faire entendre toute la justesse des derniers mots de Molière.   Jean Liermier a notamment présenté au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine Figaro !, d’après Beaumarchais et Da Ponte, en 2013.
LE 04 mai
Théâtre La Piscine
Le Classique selon...
Dans le cadre du Festival d'Aulnay
  avec la participation de Johnny Rasse et de Jean Boucault, virtuoses des chants d'oiseaux ! Jean-François Zygel est un pianiste, compositeur et improvisateur aimé de tous les mélomanes. Dans chacun de ses concerts, il fait pétiller sa passion de la musique avec humour et pertinence. « Il faut tutoyer la musique classique ... la musique veut l'amour, pas seulement le respect » dit-il. Improvisateur-né, il s'est rendu maître dans son art de prédilection, éclairé par une intelligence féconde et communicative. En compagnie de ses complices chanteurs d'oiseaux et de leurs imitations confondantes, il nous offre un concert-spectacle où se mêlent improvisations et redécouverte de pages célèbres, renouvelant ainsi la conception du concert classique traditionnel.     SPECTACLE DANS LE CADRE DU FESTIVAL D'AULNAY RenseignementsOffice de Tourisme – Hôtel de ville, 26 rue du Dr le Savoureux – 92290 Châtenay-Malabry - Tél. : 01 46 83 46 13 – otsi@chatenay-malabry.frHoraires d’ouverture : le lundi de 13h30 à 17h30 et du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 (permanence téléphonique le lundi de 9h30 à 12h30).Auprès du Festival : ( 06 85 88 81 68 ou * festivalduvaldaulnay@orange.fr - Site internet : www.festivaldaulnay.fr – www.facebook.com/Festivaldaulnay BilletterieOffice de Tourisme de Châtenay-Malabry voir ci-dessus.Magasins FNAC – Carrefour – www.fnac.com – www.carrefour.fr – www.francebillet.com (commission en plus) TARIFSConcert du 4 maiPlein tarif : 17 €Enfants de moins de 12 ans : 9 €Concert du 25 mai à la maison de ChateaubriandGRATUITAutres concertsPlein tarif : 15 €Jeunes moins 18 ans, retraités plus 65 ans et adhérents de l’association Rencontres d’Aulnay* : 13 €Enfants de moins de 12 ans, demandeurs d’emploi* : Gratuit - réservation obligatoire au 06 85 88 81 68(*) : Un justificatif vous sera demandé à l’entrée du concert
LE 08 mai
Le Pediluve
Faada Freddy
Afro Pop- Sénégal
  Faada Freddy fait une musique sans le moindre instrument, avec des voix et des percussions corporelles uniquement. Entre battements de chœurs et claquements de doigts, il enchante avec sa voix unique au service d'une pop music millimétrée, à la fois innovante et empreinte de toute l'âme de la soul. « Une voix en or » Africavivre.fr
LE 14 mai
Théâtre La Piscine
  Le  Festival du Val d’Aulnay s’associe, cette année, à l’Orchestre des jeunes DEMOS, et plus particulièrement 45 jeunes enfants des communes de Antony, Bagneux et Châtenay-Malabry, dans le cadre du projet porté par la Cité de  la Musique de Paris, en partenariat avec la ville de Châtenay-Malabry, qui donneront un concert le Mercredi 14 Mai au Théâtre Firmin Gémier/La Piscine. Cette collaboration prend la forme d’une master class, échange entre ces jeunes musiciens et les artistes professionnels du CARAVAN QUARTET, qui sera suivie d’une participation de ce Quartet au Concert DEMOS à 19 h. Vous êtes cordialement invités à ce concert gratuit ! Il sera suivi, à 20 h 30, par le concert de François SALQUE, violoncelliste, accompagné du  CARAVAN QUARTET, pour un concert sans frontières, où se côtoient créations et envolées lyriques, jazz et musiques du monde. Plus d'information en cliquant ICI. Nous vous proposons une présentation de l’orchestre des jeunes DEMOS. Les enfants des structures sociales de Bagneux, Châtenay-Malabry et d’Antony qui participent au projet national de pratique collective de la musique classique appelé DEMOS, porté par la Cité de la musique et soutenu par le CG 92 et 7 villes du département, présentent aujourd’hui le fruit d’un travail autour d’une tradition musicale brésilienne d’une grande richesse : le choro. Les pièces jouées sont à la source de l’œuvre de Darius Milhaud « le bœuf sur le toit ». Darius Milhaud vécut  au Brésil et ressentait une grande admiration pour ces traditions populaires. Les enfants qui interpréteront avec d’autres groupes des hauts de Seine un extrait du « bœuf sur le toit » l’an prochain vont entrer de manière sensible dans une forme de dialogue entre des cultures musicales. En attendant ce moment, ils vous font profiter de trois pièces composées par d’illustres musiciens de choro. Ils sont encadrés par leurs professeurs et par deux musiciens brésiliens, Marcelo Chiaretti qui a réalisé les arrangements et Lucia Campos. Ferramenta (Escovado), la première pièce de Ernesto Nazareth,  est un tango brasileiro, interprétée par …les enfants des CSC Fontaine Gueffier et CSC Jacques Prévert  de Bagneux. A mulher do bode, de Edouardo Souto, est joué par les enfants des enfants du Service de prévention d’Antony et du centre social Lamartine de Châtenay-Malabry. La dernière pièce rassemble tous les jeunes autour d’une chanson enfantine, Borboleta( Maricota, sai da chuva)de Marcelo Tupynamba, et nous fait entrer dans l’univers sonore particulier du portugais parlé au Brésil. www.orchestresdemos.frwww.facebook.com/projetdemosTwitter @OrchestreDemos
LE 14 mai
Théâtre La Piscine
Classique/Jazz/C...
Dans le cadre du Festival d'Aulnay
  François Salque et le Caravan QuartetFrançois Salque, violoncelle - Samuel Strouk & Robin Ensina, guitaresMathias Lévy, violon - Olivier Lorang, contrebasse François Salque s'est imposé comme un interprète inclassable, refusant toute étiquette, privilégiant les découvertes. Des sillons du classique où il apparaît comme l'un des grands violoncellistes français, au répertoire jazz et jazz manouche, nombreuses sont ses facettes. Avec le Caravan Quartet, c'est une fois encore un programme placé sous le signe de la surprise qu'il a imaginé. De la musique classique, ces cinq musiciens ont gardé la rigueur et le panache. Des musiques du monde, ils ont nourri leur imaginaire et cultivé l'envoûtement sonore. Du jazz contemporain, ils ont cultivé l'envoûtement des rythmes et des palettes sonores ! Ces artistes complices nous convient ainsi à un concert sans frontières faisant la part belle aux créations, sans oublier les envolées lyriques et le toucher extraordinairement virtuose qui caractérisaient la musique de Django Reinhardt, père fondateur du jazz manouche. « Tout simplement phénoménal » critique de l'album Est « élu Citizen jazz »« Une langue nouvelle s’invente : rayonnante, provocatrice, déchirante ou jubilatoire !  » Sud-Ouest   SPECTACLE DANS LE CADRE DU FESTIVAL D'AULNAY RenseignementsOffice de Tourisme – Hôtel de ville, 26 rue du Dr le Savoureux – 92290 Châtenay-Malabry - Tél. : 01 46 83 46 13 – otsi@chatenay-malabry.frHoraires d’ouverture : le lundi de 13h30 à 17h30 et du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 (permanence téléphonique le lundi de 9h30 à 12h30).Auprès du Festival : ( 06 85 88 81 68 ou * festivalduvaldaulnay@orange.fr - Site internet : www.festivaldaulnay.fr – www.facebook.com/Festivaldaulnay BilletterieOffice de Tourisme de Châtenay-Malabry voir ci-dessus.Magasins FNAC – Carrefour – www.fnac.com – www.carrefour.fr – www.francebillet.com (commission en plus) TARIFSConcert du 4 maiPlein tarif : 17 €Enfants de moins de 12 ans : 9 €Concert du 25 mai à la maison de ChateaubriandGRATUITAutres concertsPlein tarif : 15 €Jeunes moins 18 ans, retraités plus 65 ans et adhérents de l’association Rencontres d’Aulnay* : 13 €Enfants de moins de 12 ans, demandeurs d’emploi* : Gratuit - réservation obligatoire au 06 85 88 81 68(*) : Un justificatif vous sera demandé à l’entrée du concert
LE 15 mai
Le Pediluve
Auden
Chanson
  Il y a des chansons qui évoquent des paysages. Celles d’AuDen, fiévreuses et émouvantes, trouvent sans peine leur place, dans un univers qui réunit aussi bien Bashung que Christophe, le gwerz breton que le folk de Bon Iver et font irrésistiblement penser à des horizons marins. Une place à part pour ce navigateur de la rime et des harmonies aventureuses.
DU 16 mai
AU 17 mai
Le Pediluve
Sons d'ici
4e édition
  Le Pédiluve ouvre ses portes à des groupes en devenir, musiciens de la Scène Locale de Châtenay-Malabry. AU PROGRAMME VENDREDI 16 MAI  20H CHUNKIES - Blues punk 21H DUST THEORITYC'est un groupe de Métal formé en 20006. Son premier Ep "Step back from reality", sort en 2009, et pemert au quintet de se forger une identité en partageant la scène avec les groupes franças du moment. Mais ce n'est qu'après une mise à plat du line-up que le groupe se penche sur la réalisation de son premier album. En 2012, "Wolves" voit le jour. La musique et le son ont mûri, les textes se veulent porteurs d'espoir et appellent à réfléchir sur l'impact de l'homme sur la planète SAMEDI 17 MAI  20H 1TER SECTION1Ter section est un groupe de musique urbaine acoustique créé par quatre musiciens de différents horizons ayant en commun leur passion pour la musique. Mélangeant le funk, le rap, le jazz ou encore le classique, 1Ter vous entraine dans un son atypique au service d’un texte en dehors des standards du hip-hop actuel.21H STAMPCréé en 2011, Stamp est la rencontre de cinq musiciens respectivement pianiste, batteur, bassiste, saxophoniste et saziste. A la croisée de multiples horizons (dub, electro, jazz, métal…), Stamp prolonge les envolées organiques et électroniques de groupes fondateurs  de cette scène comme Ez3kiel ou High Tone. Suivit par le Réseau 92, le groupe a eu la possibilité de jouer lors du festival Träce en février, ainsi qu'au festival Chorus, dernièrement, en ouverture de Nosfell. Stamp a récemment sorti son premier album autoproduit, enregistré au Studio Pierre Schaeffer (conservatoire de Châtenay-Malabry).  Une collaboration entre le Théâtre Firmin Gémier/La Piscine et le Conservatoire Intercommunal de Châtenay-Malabry
LE 22 mai
Le Pediluve
Big Daddy Wilson...
Folk/blues- USA
  Son univers folk-blues et ses influences gospel en ont fait vibrer plus d’un. Mais considérer Big Daddy Wilson comme un simple Bluesman n'est pas suffisant. Grâce à son style vocal unique et sa capacité à raconter des histoires, il se détache du lot comme un messager. «  Une voix envoutante. »  Midi Libre / «  On n'a sans doute pas fini d'en entendre parler. » Soulbag
DU 24 mai
AU 26 mai
Théâtre La Piscine
Don Giovanni
MOZART / Atelier Lyrique de l'Opéra national de...
  Le chef-d’œuvre de Mozart dans une distribution d’exception   Peu d’œuvres lyriques eurent autant de retentissement que Don Giovanni. Né de la collaboration entre Mozart et le librettiste Da Ponte, l’opéra, créé en 1787 sous la direction de Mozart lui-même, sera même qualifié « d’opéra des opéras » par Richard Wagner. Dramma giocoso en deux actes, l’œuvre mêle éléments comiques et tragiques autour de la figure de Don Juan, archétype du séducteur obsédé et piégé par son propre désir.   « Envisager Don Giovanni pour une troupe de jeunes chanteurs représente peut-être une gageure musicale au regard d’une œuvre réputée difficile mais que compense fortement la perspective d’une évidence physique. Mozart a trente ans quand il compose son opéra et son premier interprète à Prague en a vingt-sept. Nul besoin d’exégèse musicale pour être immédiatement saisi à l’oreille par la course à bout de souffle où s’engage Don Giovanni entrainant l’action et les personnages dans un vertige fantastique. Cette liberté, tellement plus élevée que le simple libertinage, cette insolence si naturelle et si peu respectueuse des codes fabriqués de toute pièce par les sociétés qui se succèdent, a quelque chose qui fascine et force le respect. » Christophe Perton
LE 10 juin
Théâtre La Piscine
Lever de rideau
Troupamateur
  LA TROUPAMATEU  PRÉSENTE : BAISSER DE RIDEAU RDV MARDI 10 JUIN A 21H A L’ACCUEIL DU THEATRE POUR CONTINUER L' ENQUÊTE! Episode 3 : Grande Finale Où les enfants sont épouvantés par l'ogre en chair et en os... Où Emma l'adolescente est reprise par une main de fer... Où la bouchère se confesse dans l'arrière-boutique... Où le boucher risque le lynchage... Où le mystère du Ravissement d'Adèle est résolu!... Cette année la Troupamateur s'implante dans un drôle de village. La bouchère et son mari, les deux vieilles filles, la belle-mère, la femme adultère, les deux adolescents, la mère et sa fille, les garces du village, le simplet, l'institutrice. Qui se cache derrière chaque figure? Quels sont les secrets des personnages? Et où est la petite Bertholet? TEXTE DE RÉMI DEVOS: LE RAVISSEMENT D'ADÈLE chez ACTE SUD MISE EN SCÉNE : Bernard Poysat et Sievert Rainer Avec: Attia Valerie, Bernard Baptiste, Bildstein Delphine, Brisson Lydie, Delaye Lauriane, Delhommeau Karine, Gauvenet Anne, Gigon Jacques, Guegano Murielle, Guinaudeau Hélène, Lassibille Catherine, Le Menn Anne, Leboutet-Barrell Hélène Claire, Mahe Annick, Pomeau Stephanie, Rousselet Pascal
DU 30 juin
AU 15 juillet
Théâtre La Piscine
Bonnes vacances
RDV à la saison prochaine
  Nous nous retrouverons dès le jeudi 4 spetembre à 19h au Théâtre La Piscine pour LA PRESENTATION DE LA SAISON 2014-2015 :  19h- 20h45 Présentation de saison par Marc Jeancourt directeur du Théâtre en présence d'artistes de la saison et sous l'oeil artistique de Julia Vidit, metteure en scène  20h45 Buffet en musique dans la Salle des Machines Inscription à la présentation de saison à partir du MARDI 2 SEPT : 01 41 87 20 84 ou accueil@tfg-lp.com   Ouverture des abonnements le SAMEDI 6 SEPT à Antony et Châtenay-Malabry : les abonnements se font par courrier et sur place. Places individuelles en vente sur notre site internet dès septembre.
LE 25 septembre
Théâtre La Piscine
  Emmené par le compositeur Olivier Nivet, le No Music Orchestra réunit sept musiciens autour de compositions aux frontières du classique, du jazz et de l’acoustique. Olivier Nivet a proposé à sept réalisateurs de mettre sept de ses morceaux en images, en créant chacun un court film mettant Paris et ses habitants à l’honneur. Un ciné-concert pour basculer dans un univers aux accents profondément poétiques.
LE 09 octobre
Théâtre La Piscine
Les Midis de la Musique...
Carl Philipp Emmanuel BACH, 300 ans déjà !
  Dans la famille Bach, on connaît bien Jean-Sébastien mais un peu moins Carl Philipp Emmanuel, son deuxième fils, également compositeur : admiré de son vivant par Haydn, Mozart ou Beethoven, ce dernier fit pourtant une carrière musicale brillante, et laisse derrière lui une œuvre tout aussi riche et intéressante. Alors que l’on célèbre les trois cents ans de sa naissance, trois talentueuses artistes vous invitent à le (re)découvrir, au cours d’un concert ponctué par des interventions de Jean-Pierre Bartoli, professeur de musicologie à l’Université de Paris-Sorbonne.
LE 06 novembre
Théâtre La Piscine
Les Midis de la Musique...
Festen Jazz quartet
  Fondé par deux frères, le Festen Jazz quartet – qui doit son nom au film danois culte de Thomas Vinterberg – revendique aussi bien les influences des grands maîtres du jazz que celles des stars du rock, de Pink Floyd à Sonic Youth, de Portishead à Nirvana. Toujours composée collectivement, leur musique séduit par son énergie, sa vivacité et son originalité : des mélodies nerveuses et brutes de décoffrage, un peu comme si le jazz assumait enfin  son adolescence !
LE 11 décembre
Théâtre La Piscine
Les Midis de la Musique...
Autour du Pianoforté avec Bach, Mozart et Chopin...
  Né à Florence au début du XVIIIe siècle, le pianoforté est un instrument fascinant qui marque l’intermédiaire entre le clavecin et le piano moderne. Nombreux furent les compositeurs qui lui dédièrent leurs œuvres, à commencer par Mozart, Chopin ou Carl Philip Emmanuel Bach : jouée au pianoforté, leur musique retrouve la subtilité de ses sonorités originales. Un concert passionnant emmené par deux spécialistes de niveau international du pianoforté.
LE 15 janvier
Théâtre La Piscine
Les Midis de la Musique...
Quatuor à Cordes « Concordia »
  Formé en 2009, le quatuor Concordia se dédie autant aux chefs-d’œuvre du répertoire qu’à des œuvres plus rares : ainsi ses membres ont-ils choisi pour ce concert de naviguer entre l’œuvre de Schubert (1797-1828) et celle du compositeur tchèque Erwin Schulhoff (1894-1942). Des eaux ondoyantes du Quatuor « Rosamunde » aux accents jazz des pièces de Schulhoff, artiste avant-gardiste qui finit prématurément sa vie dans un camp de concentration nazi, un programme tout en finesse sublimé par le talent de ses quatre interprètes.
LE 05 février
Théâtre La Piscine
Les Midis de la Musique...
Quatuor de Saxophones « Ellipsos »
  Quatre saxophones, et pas un de moins : c’est tout le pari du Quatuor Ellipsos, dont la notoriété ne cesse d’augmenter avec des centaines de concerts donnés dans des festivals, mais aussi à la Salle Pleyel ou au Petit Palais. S’attaquant aussi bien aux œuvres phares du répertoire classique qu’aux musiques du monde ou aux créations contemporaines, le quatuor nous fait découvrir toute la richesse des sonorités de son instrument fétiche. Un concert flamboyant, audacieux et plein de générosité !
LE 12 mars
Théâtre La Piscine
Les Midis de la Musique...
Musique Romantique : Clara & Robert Schumann /...
  En 1853, Johannes Brahms rencontre Robert et Clara Schumann : l’amitié entre ces trois compositeurs de haut vol est immédiate, et le couple Schumann prend le tout jeune compositeur sous son aile. Intense sur le plan artistique, cette relation tournera même à la passion platonique de Brahms pour Clara, devenue plus tard sa confidente. Avec des œuvres de chacun des trois artistes, ce concert met leur amitié à l’honneur : un voyage dans les sphères les plus pures de la musique romantique. 
LE 09 avril
Théâtre La Piscine
Les Midis de la Musique...
Compagnie Soleil de Nuit
  Musiciens de formation, les interprètes de la compagnie Soleil de Nuit s’attachent à revisiter le concert classique avec des spectacles ludiques et colorés. À partir des chansons de Jacques Prévert et de Joseph Kosma, ils ont construit une fable lyrique « écologico-poétique », dans laquelle nous embarquent trois chanteuses déjantées et un pianiste palmé. Fusion entre musique, théâtre et poésie, une création engagée et pleine de créativité.
LE 07 mai
Théâtre La Piscine
  Avec ses sept interprètes, le Horns project (« Projet Cuivres ») est un mini big band où l’on retrouve l’atmosphère électrique des grands orchestres de Count Basie ou de Duke Ellington. Des standards du jazz aux musiques latino-américaines, en passant par les musiques d’aujourd’hui, cette formation unique en son genre s’autorise tous les répertoires, du moment que ça swingue : un concert plein d’énergie pour conclure la saison.